Groupama-FDJ / Pinot : " Le Tour de France reste l'objectif n°1 "

Groupama-FDJ / Pinot : " Le Tour de France reste l'objectif n°1 "©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le dimanche 19 avril 2020 à 10h00

Interrogé sur le site internet de son équipe Groupama-FDJ, Thibaut Pinot a redit que le Tour de France était son objectif n°1. Toutefois, le Tricolore est conscient que la Grande Boucle, décalée à septembre, est encore susceptible d'être annulée, en raison de la crise sanitaire actuelle.

La pandémie de coronavirus a grandement chamboulé l'ensemble du sport mondial. Le Tour de France n'a pas échappé au report. Prévu, au préalable, du 27 juin au 19 juillet, il aura finalement lieu du 29 août au 20 septembre prochains. Ce contretemps ne change en rien les ambitions de chacun. C'est notamment le cas d'un certain Thibaut Pinot, qui sera bien, sauf imprévu, au départ à Nice pour tenter de ramener le maillot jaune sur les Champs-Elysées. Contraint d'abandonner l'édition 2019 alors qu'il était placé pour la gagne, le Tricolore fait de la prestigieuse épreuve son objectif cette année.

« Ça n'a rien à voir avec juillet, et ce n'est pas pour me déplaire »



C'est en tout cas ce qu'il a confié sur le site internet officiel de son équipe Groupama-FDJ. Selon ses dires, un tel changement de dates pourrait même être plus que bénéfique pour lui : « Le Tour reste pour moi l'objectif numéro 1. D'autant plus qu'il y aura les championnats du monde, qui me plaisent beaucoup, une semaine après. Les nouvelles dates ne changent pas mon cap. Et puis, même s'il peut encore y avoir quelques chaleurs à cette période de l'année, ça n'a rien à voir avec juillet, et ce n'est pas pour me déplaire. C'est une contrainte en moins à gérer. En revanche, tous les meilleurs coureurs seront au départ du Tour de France, c'est une quasi-certitude. »

« Fin mai, on saura si le Tour a lieu »

Malgré tout, le natif de Lure est bien conscient que la Grande Boucle est encore susceptible d'être tout bonnement annulée. Tout dépendra évidemment de l'évolution de la crise sanitaire actuelle : « On sait très bien que les prochaines semaines seront déterminantes. Fin mai, je pense qu'on saura définitivement si le Tour a lieu ou non. Je ne suis ni inquiet ni pessimiste, mais on verra simplement comment cela évolue. En tout cas, je ne pense pas que le Tour sera à nouveau décalé. S'il ne peut pas être organisé à ces dates-là, il sera purement annulé, probablement comme le reste de la saison, puisque cela signifierait que la crise n'est pas passée. On a conscience de cette possibilité, elle est dans un coin de notre tête, mais on essaie de ne pas trop l'envisager. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.