Groupama-FDJ - Grappe : "Pinot sera très, très fort sur le Tour"

Groupama-FDJ - Grappe : "Pinot sera très, très fort sur le Tour"©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 31 juillet 2020 à 21h26

Thibaut Pinot est programmé pour gagner le Tour de France 2020, ou au moins tout faire pour se mettre en position de le remporter. Le directeur de la performance de son équipe s'avance le couteau entre les dents.

Frédéric Grappe, le directeur de la performance de l'équipe Groupama - FDJ, affiche une immense confiance pour Thibaut Pinot en vue du Tour de France, comme il l'a confié jeudi à France 3 : "Tout a été prévu pour que l'état de forme soit très bon. Ce qui va changer, c'est le Tour en septembre. C'est bien pour nous et pour le cyclisme en général, ça a permis de mettre en place une vraie préparation. Les équipes vont arriver prêtes, on va avoir un bon Tour de France. Pour lui, tout se passe très bien, il va arriver très, très fort."



Pinot a probablement surligné en rouge l'avant-dernière étape, chez lui, celle qui fera office de juge de paix la veille de l'arrivée aux Champs-Elysées : un contre-la-montre sur la Planche des Belles-Filles. "Pour gagner un grand Tour, il faut être un très bon grimpeur et perdre le moins de temps possible sur les chronos, rappelle Grappe. Depuis qu'il est tout jeune, il sait que le chrono est un effort sur lequel il doit travailler et se perfectionner. Ce n'est pas un spécialiste du chrono ni un excellent rouleur, mais quand il est en forme et dans un environnement de bonne stimulation, c'est un bon rouleur. Ce qui lui permet de jouer le classement général (...) Sur ce chrono spécifique, il y a plus d'éléments favorables que défavorables. Il sait où poser sa roue, il va savoir gérer son effort au millimètre."

Grappe se dit encore "persuadé qu'il va arriver très, très fort sur le Tour", en pensant bien sûr à son terrible abandon de l'an dernier, à deux jours de l'arrivée avant d'attaquer l'ultime partie dans les Alpes, alors qu'il semblait pouvoir disputer la victoire à Egan Bernal : "Il a une revanche à prendre. Mais pas sur lui-même. Je suis persuadé que son corps se reconstruit à un niveau supérieur, il a tout assimilé, avec un gros travail mental, physique et médical. Toutes les dimensions sont réunies : un athlète très fort et une équipe très forte, on est prêts pour vivre un Tour performant et se battre avec les grosses équipes." Pinot reprend la compétition samedi au Tour d'Occitanie (voir plus haut).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.