Groupama-FDJ/Gaudu : " Je rêve de gagner le Tour "

Groupama-FDJ/Gaudu : " Je rêve de gagner le Tour "©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 09 novembre 2020 à 11h16

Vainqueur de deux étapes de la Vuelta, dont il a pris la huitième place au final, David Gaudu (24 ans), longtemps resté dans l'ombre de Thibaut Pinot, ne cache pas ses ambitions, comme il l'a confié au Parisien.



Nul ne sait encore si Thibaut Pinot sera au départ du Tour de France 2021 (« C'est trop d'échecs pour moi, et peut-être un tournant dans ma carrière » avait-il dit lorsqu'il avait abandonné toute chance de victoire dans les Pyrénées cette année), mais si le Franc-Comtois est absent, son remplaçant est tout trouvé ! David Gaudu, âgé de 24 ans, vient de finir huitième de la Vuelta, en remportant deux étapes, et a révélé son talent au grand jour, lui qui est longtemps resté dans l'ombre de Pinot au sein de l'équipe Groupama-FDJ. Ce Tour d'Espagne 2020 ressemble à un tournant dans sa carrière, comme il l'a confié dans les colonnes du Parisien ce lundi. « Ma première victoire d'étape (le 31 octobre, ndlr) m'a aidé. Entre le début de la Vuelta et la fin, c'est devenu plus facile pour moi de naviguer dans le peloton. Le regard a changé sur moi. Les différends que j'avais pu avoir avec certains adversaires se sont atténués. (...) Quand j'ai gagné l'étape devant Marc Soler, quelqu'un m'a fait remarquer que lui et moi avions tous les deux gagné le Tour de l'Avenir : lui en 2015 et moi l'année d'après. Et on m'a demandé si on n'était pas les symboles d'une génération qui a perdu sa place devant l'émergence d'Evenepoel, de Pogacar ou de Bernal. C'est blessant, et cela pique au vif. Comme si, à 24 ans, j'étais déjà à la poubelle. Je me suis senti dénigré. »

Gaudu : "Le grand départ du Tour 2021 en Bretagne donne envie d'y être"

Et cette belle huitième place lui donne de l'ambition pour l'avenir, lui qui est sous contrat avec Groupama-FDJ jusqu'à fin 2023. « Avec les deux victoires d'étapes, la Vuelta était déjà réussie mais entrer dans le Top 10 d'un Grand Tour, ça la rend encore meilleure. Je peux partir en vacances l'esprit tranquille. (...) On a le droit d'avoir des rêves. Alors, oui, je le dis : je rêve de gagner le Tour. Y arriverai-je ? C'est une autre histoire. Mais j'ai envie d'essayer », admet le natif de Landivisiau. Dès l'année prochaine ? « On n'a pas trop réfléchi à cela pour l'an prochain. Là, je me suis concentré sur cette Vuelta. Je suis juste content que le grand départ du Tour 2021 en Bretagne donne envie d'y être. Ce sont des routes que je connais par cœur. » Le Breton pourrait prendre le maillot jaune lors de la première semaine. Mais de là à le ramener à Paris, il y a un gouffre, qu'aucun Français n'a franchi depuis Bernard Hinault en 1985...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.