Groupama-FDJ : David Gaudu victime d'un coup de chaud lors de la 11eme étape

Groupama-FDJ : David Gaudu victime d'un coup de chaud lors de la 11eme étape©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 07 juillet 2021 à 23h30

Distancé dès la première ascension du Mont Ventoux ce mercredi, David Gaudu a subi un coup de chaud selon son directeur sportif Yvon Madiot.

C'est un des perdants de l'étape du Mont Ventoux. Dixième du classement général au moment de quitter Sorgues ce mercredi matin, David Gaudu a vécu une mauvaise journée sur les pentes du « Géant de Provence ». Distancé par les principaux favoris du Tour de France dès la première ascension, le leader de l'équipe Groupama-FDJ a passé la ligne en 73eme position, concédant pas moins de 25 minutes au vainqueur du jour, Wout Van Aert. Dans un communiqué de la formation française, Yvon Madiot a confirmé que les difficultés du coureur breton sont arrivées très tôt. « Avant-même la première ascension du Ventoux, il nous avait averti qu'il était en difficulté et qu'il ne se sentait vraiment pas bien, a déclaré le directeur sportif. Il n'avait pas de jambes, il a eu un vrai coup de chaud et cela s'est notamment traduit par des troubles digestifs et des vomissements. La chaleur au départ a évidemment été un facteur aggravant. »


Gaudu prêt à passer à l'attaque ?

Désormais quinzième au général à une demi-heure de Tadej Pogacar, David Gaudu n'aura plus de rôle à jouer pour un accessit. « C'est évidemment une déception immense de tout perdre sur une journée », a ajouté Yvon Madiot. Toutefois, le Tour de France de David Gaudu n'est pas terminé. Malgré une formation Groupama-FDJ désormais réduite à quatre membres avec l'abandon de Miles Scotson ce mercredi, l'idée sera de profiter du retard au classement général pour avoir plus de latitude pour jouer une victoire d'étape dans les Pyrénées. « Il aura certainement des ouvertures dorénavant, mais il faut d'abord qu'il se refasse la santé », a toutefois commenté Yvon Madiot, pour qui son équipe a « encore quelque cartes à jouer ». L'idée sera également de permettre à Stefan Küng et Valentin Madouas de prendre plus de liberté pour aller dans un coup lors des prochaines étapes. « Il faut simplement accepter la situation et repartir de l'avant pour aller chercher une étape et des résultats, ajoute le directeur sportif de l'équipe Groupama-FDJ. C'est naturellement une journée très difficile à vivre pour nous, mais il faut se remettre dans le match. » Après autant de désillusions, c'est sans doute tout ce qu'il reste à faire d'ici aux Champs-Elysées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.