Grand Départ : L'Italie devrait prochainement être au programme

A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 23 juillet 2022 à 16h35

Dans un entretien accordé à un quotidien toscan, Christian Prudhomme a confirmé que l'idée d'un Grand Départ du Tour de France en Italie est envisagée et pourrait prochainement se concrétiser.

Le Tour de France va-t-il prochainement visiter un nouveau pays pour son Grand Départ ? Alors que le Danemark est récemment devenu le dixième territoire hors de l'Hexagone à accueillir l'événement, une rumeur a été lancée en Italie il y a quelques semaines. En effet, selon le quotidien sportif italien La Gazzetta dello Sport, l'édition 2024 de la Grande Boucle serait lancée depuis Florence avec trois étapes intégralement organisées sur le territoire italien. De plus, en raison de la proximité des Jeux Olympiques de Paris 2024, dont les épreuves contre-la-montre sont prévues le 27 juillet puis les courses en ligne les 3 et 4 août, les organisateurs du Tour de France seraient prêts à transiger avec la tradition d'une arrivée dans la Capitale. L'idée d'une arrivée finale sur la Promenade des Anglais, à Nice, a été avancée sans toutefois être confirmée.


Prudhomme : « Le projet du Grand Départ d'Italie est concret »

Récemment interrogé par le quotidien italien Corriere Fiorentino, le directeur du Tour de France Christian Prudhomme a confié qu'un Grand Départ en Italie, plus précisément depuis la Toscane, est à l'ordre du jour. « Le projet du Grand Départ d'Italie est concret, a déclaré le patron de la Grande Boucle. La vraie question n'est pas de savoir si le Tour de France partira de Toscane mais quand. » De plus, Christian Prudhomme a regretté que l'organisation de l'épreuve n'ait « pas encore réussi à faire partir le Tour de la terre de Gino Bartali et Fiorenzo Magni, d'une Italie qui est le berceau du cyclisme mondial et une terre d'une beauté extraordinaire ». Laissant entendre que les négociations sont en cours, le directeur du Tour de France assure espéré qu'un accord sera prochainement trouvé. « Le jour où l'accord sera officialisé, je serai vraiment un homme heureux et un organisateur comblé », a-t-il ajouté. Voir la Grande Boucle partir d'Italie n'est donc qu'une question de temps

Vos réactions doivent respecter nos CGU.