Gesink (Jumbo-Visma) abandonne, clavicule luxée pour Thomas (Ineos-Grenadiers)

Gesink (Jumbo-Visma) abandonne, clavicule luxée pour Thomas (Ineos-Grenadiers)©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 28 juin 2021 à 14h57

Pris dans une chute impliquant également Geraint Thomas (Ineos Grenadiers) et son coéquipier Tony Martin, Robert Gesink (Jumbo-Visma) a été contraint à l'abandon dès le début de la 3eme étape du Tour de France, ce lundi entre Lorient et Pontivy. Thomas, lui, est reparti après avoir subi une réduction de luxation de la clavicule droite.

Début de journée noir pour Primoz Roglic et la formation Jumbo-Visma. Le Slovène privé sur le fil de sa première victoire dans le Tour de France l'année dernière a perdu l'un de ses fidèles lieutenants, notamment lorsque les pourcentages s'élèvent, lundi dès les premiers kilomètres de la 3eme étape, entre Lorient et Pontivy. L'expérimenté coureur néerlandais de 35 ans qui dispute cette année sa neuvième Grande Boucle a fait partie au même titre que son coéquipier Tony Martin, déjà tombé lors de la 1ere étape, des victimes collatérales de la chute de Geraint Thomas. Le Gallois s'est retrouvé au sol et a heurté lourdement un dos d'âne alors que le peloton traversait la Trinité-sur-Mer.



Malheureusement pour Roglic et Jumbo-Visma, le vainqueur du Tour 2018 a embarqué avec lui Martin et Gesink, qui, incapable de remonter sur son vélo touché au coude gauche, a abandonné dans la foulée. Un gros coup dur pour l'équipe néerlandaise, qui a perdu là l'un de ses meilleurs rouleurs. Egalement excellent grimpeur, l'ancien coureur de la formation Rabobank avait terminé cinquième de l'épreuve en 2010 et sixième cinq ans plus tard (2015). Le Tour s'arrête là pour lui. Il continue en revanche pour le moment pour Thomas.

Thomas a subi une réduction de luxation



A voir ce dernier gémir sur la route tandis que les médecins semblaient faire signe à la voiture balais de se préparer à l'accueillir, tout laissait pourtant penser que le co-leader de l'équipe Ineos-Grenadiers avec Richard Carapaz allait lui aussi jeter l'éponge. Attendu par trois de ses coéquipiers, dont Luke Rowe, "G", un temps relégué à cinq minutes de la fin, a finalement fait son retour au sein du peloton, et ce en dépit de la blessure à la clavicule droite (luxation) qui l'avait fait hurler de douleur après sa chute. Thomas, qui fait partie des grands favoris de ce Tour, peut remercier ses coéquipiers (Van Baarle et Castroviejo se sont également activés à provoquer le retour de leur leader au plus vite dans le peloton), qui l'ont ramené à une vitesse impressionnante (49,6 kilomètres/heure de moyenne sur dix kilomètres). Peut-être plus de peur que de mal finalement pour le courageux Thomas, auquel les médecins ont pratiqué une réduction de luxation pour qu'il puisse repartir, non sans avoir changé de vélo. Il peut les remercier eux aussi.

Jumbo-Visma (PBS)
11. Primoz Roglic (SLO)
12. Wout Van Aert (BEL)
13. Robert Gesink (PBS), abandon 3eme étape
14. Steven Kruijswijk (PBS)
15. Sepp Kuss (USA)
16. Tony Martin (ALL)
17. Mike Teunissen (PBS)
18. Jonas Vingegaard (DAN)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.