Etape 7 : Le doublé pour Van Aert, Pogacar piégé

Etape 7 : Le doublé pour Van Aert, Pogacar piégé©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 04 septembre 2020 à 17h12

Wout Van Aert (Jumbo-Visma) a remporté au sprint sa deuxième étape sur le Tour de France 2020, à Lavaur. Une étape marquée par le coup de force de Bora-Hansgrohe pour faire craquer Sam Bennett, puis par une bordure qui a fait perdre du temps à Tadej Pogacar et Mikel Landa.


Décidément, les étapes du Tour de France de ces derniers jours offrent des scénarios inattendus ! Il y avait eu l'étape sans la moindre échappée mercredi, l'étape où les leaders se sont neutralisés sur le Mont Aigoual jeudi, et ce vendredi, l'étape annoncée « de transition » avant les Pyrénées a offert du changement dans le Top 10 ! Comme prévu, la victoire s'est jouée au sprint, mais seulement un quart du peloton était concerné par la victoire finale, car l'écrémage a été massif pendant toute la journée. Au final, c'est Wout Van Aert qui a décroché sa deuxième victoire en 48 heures, en dominant au sprint Edvald Boasson Hagen et Bryan Coquard. Le coureur belge de Jumbo-Visma n'a pas travaillé durant la journée, et il était complètement frais pour jouer ce sprint à fond et aller décrocher sa sixième victoire depuis la reprise de la saison le 1er août ! Peter Sagan n'a quant à lui terminé que treizième.

Bennett a craqué dès le début

Un résultat loin d'être anecdotique, au vu du travail fourni par son équipe Bora-Hansgrohe. Dès les premiers kilomètres, la formation allemande avait accéléré pour faire craquer les sprinteurs rivaux de Peter Sagan. Mission accomplie puisque le maillot vert Sam Bennett a cédé rapidement du terrain, tout comme Caleb Ewan, Alexander Kristoff ou Elia Viviani. Seuls Wout Van Aert, Edval Boasson Hagen, Bryan Coquard ou encore Christophe Laporte étaient parvenus à suivre. Une fois Bennett hors du coup, les Bora-Hansgrohe ont ralenti le rythme au sein du groupe qui contenait 92 coureurs, dont tous les leaders, et Thomas De Gendt en a profité pour partir en solitaire. Le baroudeur belge est resté en tête pendant 60 kilomètres et a compté jusqu'à 50 secondes d'avance.

Pinot gère parfaitement la bordure de Castres

Mais il a été repris à 35 kilomètres de l'arrivée, au moment où le peloton venait de passer dans Castres et où le parcours, et donc le vent, changeait de direction. Les équipes savaient qu'une bordure pouvait se former à ce moment-là, et c'est exactement ce qui s'est passé, sous l'impulsion notamment des coureurs d'Ineos Grenadiers. Le peloton des favoris s'est coupé en trois morceaux, et Mikel Landa, Richie Porte et surtout le maillot blanc Tadej Pogacar ont fait partie des lâchés. En revanche, tout s'est bien passé pour les Français Julian Alaphilippe, Guillaume Martin, Romain Bardet et surtout Thibaut Pinot, qui doit encore faire des cauchemars de la bordure d'Albi qui lui avait fait perdre un temps précieux l'an passé. Des coureurs Groupama-FDJ ont même pris la tête de la bordure, tout comme Egan Bernal lui-même. Finalement, c'est un groupe de 41 coureurs qui s'est disputé la victoire finale, et une fois de plus, Wout Van Aert était le plus fort ! Samedi, les choses sérieuses (re)commencent, avec la première étape pyrénéenne entre Cazères-sur-Garonne et Loudenvielle, avec un col hors catégorie et deux cols de première catégorie au menu. Et encore un scénario inattendu ?



 CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2020
Classement de la 7eme étape (Millau - Lavaur, 168km) - Vendredi 4 septembre 2020
1- Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) en 3h32"03

2- Edvald Boasson Hagen (NOR/NTT) mt
3- Bryan Coquard (FRA/B&B Hotels - Vital Concept) mt
4- Christophe Laporte (FRA/Cofidis) mt
5- Jasper Stuyven (BEL/Trek-Segafredo) mt
6- Clément Venturini (FRA/AG2R-La Mondiale) mt
7- Hugo Hofstetter (FRA/Israël Strat-Up Nation) mt
8- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) mt
9- Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) mt
10- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) mt
...

 Classement général après 7 étapes (sur 21)

1- Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) en 30h36
2- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) à 3″
3- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 9″
4- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) à 13″
5- Tom Dumoulin (PBS/Jumbo-Visma) à 13″
6- Nairo Quintana (COL/Arkéa-Samsic) à 13″
7- Romain Bardet (FRA/AG2R-La Mondiale) à 13″
8- Miguel Angel Lopez (COL/Astana) à 13″
9- Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) à 13"
10- Rigoberto Uran (COL/Education First) à 13"
...

LA VIE DES MAILLOTS

 Maillot jaune : Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott)

Une journée parfaite pour Adam Yates, qui n'a pas été piégé ni par l'accélération des Bora-Hansgrohe ni par la bordure mise en place par Ineos Grenadiers. Le Britannique a terminé neuvième, juste derrière les purs sprinteurs. Il conserve son maillot jaune, mais il sait que le plus dur l'attend samedi.

 Maillot vert : Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe)

Drôle de journée pour le Slovaque... Peter Sagan a fait rouler ses coéquipiers pour faire décrocher les sprinteurs, et notamment le maillot vert Sam Bennett. Mais pourtant, il n'a pas réussi à remporter l'étape, et a même terminé treizième, derrière Bernal, Yates et Valverde, qui ne sont pourtant pas des sprinteurs ! Malgré tout, il a réussi à prendre 17 points au sprint intermédiaire, ce qui lui permet de reprendre le maillot vert, avec neuf points d'avance sur Bennett.

 Maillot à pois : Benoît Cosnefroy (FRA/AG2R-La Mondiale)

Le coureur français est parti dès les premiers hectomètres de l'étape pour aller chercher les deux points de la première côte de la journée. Thomas De Gendt a ensuite fait le plein, mais le Belge n'était pas une menace au classement. Cosnefroy conserve donc son maillot à pois, avec 13 points d'avance sur Michael Gogl. De quoi le garder samedi ? Pas sûr...

 Maillot blanc : Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers)

Âgé de 21 ans, le porteur du maillot blanc Tadej Pogacar est encore très jeune et son manque d'expérience s'est vu au moment de la bordure formée après Castres. Le Slovène a rapidement perdu les roues et termine avec 1'21 de retard sur les meilleurs. Cela suffit donc à Egan Bernal (23 ans) à lui ravir le maillot blanc, à égalité avec Sergio Higuita et Enric Mas, mais le classement des étapes départage les trois coureurs en faveur du tenant du titre.

 Classement par équipes : EF Pro Cycling

La formation américaine conserve la tête du classement par équipes, même si le classement de ses trois premiers coureurs n'est pas exceptionnel : Alberto Bettiol 21eme, Rigoberto Uran 31eme et Hugh Carthy 64eme. Education First compte 1'29 d'avance sur Jumbo-Visma.

 Combatif du jour : Daniel Oss (ITA/Bora-Hansgrohe)

Membre de la grosse échappée de jeudi, le coureur italien ne s'est pas échappé ce vendredi, mais il a grandement contribué au travail effectué par Bora-Hansgrohe en début d'étape pour faire exploser le peloton, et notamment les rivaux de Peter Sagan. Les membres du jury ont décidé de le récompenser pour cela.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.