Etape 6 / Yates : " Je veux gagner des étapes "

Etape 6 / Yates : " Je veux gagner des étapes "©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 03 septembre 2020 à 17h59

Découvrez les réactions des principaux protagonistes de la 6eme étape du Tour de France, avec notamment le vainqueur du jouer Alexey Lutsenko et le maillot jaune Adam Yates.

Alexey Lutsenko (KAZ/Astana) - Vainqueur de l'étape

« C'est quelque chose d'exceptionnel. J'ai gagné une très belle étape du Tour de France, à mon avis c'est une des plus belles victoires de ma carrière. C'est aussi une très belle victoire pour mon équipe. Je connaissais très bien le col de la Lusette, je l'avais fait en voiture, je savais qu'il y avait quatre cinquièmes de la montée, puis le morceau le plus dur et j'ai donné le maximum dans le morceau le plus raide. J'étais tout seul à la fin, j'ai repris 40-50 secondes. C'était notre tactique aujourd'hui, à 100%. Dans les derniers kilomètres, tout allait bien, j'étais convaincu que j'allais y arriver même si j'ai eu un petit moment de peur quand j'ai entendu que Herrada était à 25 secondes. Je me suis dit qu'il fallait avancer, donner le maximum. »

Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) - Maillot jaune

« On a très bien contrôlé. Mais c'était une échappée très forte, avec des grands noms. Il fallait contrôler, ne pas les laisser partir trop loin, et c'est ce que nous avons fait. C'était une belle journée. Demain l'étape devrait être assez facile. Ensuite, il y aura les deux journées dans les Pyrénées, on sait que ça va être dur et j'espère que je m'en sortirai bien. On est venu pour gagner des étapes. Quand on est en jaune, c'est difficile de suivre les leaders. Je veux partir avec des victoires d'étapes. On va essayer de tenir le coup le plus longtemps possible et quand il y aura une occasion, on la saisira. »

Nicolas Roche (IRL/Sunweb) - Prix de la combativité

« Alexei était le plus fort. C'est ce que j'ai dit dans l'oreillette : Lutsenko est l'homme à suivre. Et je ne me suis pas trompé. Passer du plat à la montagne m'a complètement cassé les pattes et j'ai eu du mal à m'en remettre. Jusque-là, j'avais fait une belle course, la tactique était bonne. Quand j'ai vu la qualité des coureurs qui m'ont rejoint dans l'échappée, je me suis dit, « c'est bon on va s'entendre, c'est des bons mecs, top niveau mondial ». Ça n'a pas été facile, on a mis du temps à prendre des secondes, mais on s'est bien battu. Le col de la Lusette est très casse-pattes, ça monte, ça descend, il y a des épingles à 15%, des graviers. C'est très exigeant, ça fait mal. Aujourd'hui, c'était un peu la journée tactique, ce week-end ce sera plus un combat entre les chefs. »

Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) - 12eme du classement général

« C'était une journée dure, une journée moyenne. On n'a pas vu grand-chose mais on s'y attendait car il y avait la montée jusqu'au Mont Aigoual qui faisait presque dix kilomètres sur un faux-plat, c'était beaucoup trop loin pour tenter quelque chose. C'est une étape qui sert dans un grand Tour. Les Pyrénées arrivent, on verra. Les Jumbo-Visma étaient au-dessus du lot il y a deux jours, aujourd'hui ils ont laissé faire Ineos pour ne pas avoir le poids de la course. »

Benoit Cosnefroy (FRA/AG2R-La Mondiale) - Maillot à pois

« J'ai attendu le grupetto dans la Lusette pour terminer le plus tranquillement possible en vue des batailles à venir qui s'annoncent assez élevées ce week-end. Je vais essayer de prendre les échappées, ce qui ne sera pas facile, et essayer de marquer le plus de points possibles. Je prends beaucoup de plaisir avec cette tenue. Beaucoup de personnes me reconnaissent et m'encouragent, et ça fait du bien. »

Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) - 5eme du classement général

« Chaque étape du Tour est difficile mais c'était une bonne étape pour l'équipe. On est toujours bien au général. Il y a des étapes où toute l'équipe doit être devant, bien concentrée, et d'autres où certains coureurs peuvent se reposer un peu. »

Propos recueillis au micro de France Télévisions

Vos réactions doivent respecter nos CGU.