Etape 4 : Roglic a fait parler la puissance pour s'imposer à Orcières-Merlette

Etape 4 : Roglic a fait parler la puissance pour s'imposer à Orcières-Merlette©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 01 septembre 2020 à 17h45

Grâce au travail de son équipe Jumbo-Visma, Primoz Roglic a pu régler au sprint le groupe des favoris pour remporter la 4eme étape du Tour à Orcières-Merlette. Julian Alaphilippe, cinquième, conserve le maillot jaune.

L'équipe Jumbo-Visma n'a pas travaillé pour rien. Si sa participation au Tour de France était entourée de doutes avant le Grand Départ, Primoz Roglic les a tous dissipés à l'arrivée de la 4eme étape au sommet d'Orcières-Merlette grâce à sa pointe de vitesse, devançant sur la ligne son compatriote Tadej Pogacar et Guillaume Martin, très volontaire dans le dernier kilomètre. Une étape qui a vu la grande échappée du jour mettre les voiles dès le kilomètre 0. Un groupe de six coureurs composé des Français Quentin Pacher, Mathieu Burgaudeau et Alexis Vuillermoz, du Belge Tiesj Benoot ainsi que des deux coureurs de la formation Israel Start-Up Nation Krists Neilands et Nils Politt a eu la bénédiction du peloton. Mais la formation Deceuninck-Quick Step a tout de même veillé au grain, ne laissant pas plus de quatre minutes aux fuyards, Alexis Vuillermoz étant une menace potentielle pour le maillot jaune de Julian Alaphilippe. Le temps fort de la première partie de course a été le sprint intermédiaire situé au kilomètre 51,5.

Bennett a mis Sagan sous pression

Si Nils Politt a fait le plein de points, le peloton a été secoué par la lutte pour le maillot vert entre Peter Sagan et Sam Bennett. Bien emmené par Michael Morkov, l'Irlandais a réglé le sprint et pu remonter à hauteur de Peter Sagan au classement par points mais la meilleure place au classement général du coureur de la formation Bora-Hansgrohe lui permet de conserver la tunique une journée de plus. Après ce point chaud, la montagne s'est présentée devant les coureurs avec Quentin Pacher qui n'a pas boudé son plaisir de prendre les points au sommet des trois premières difficultés du jour dans un groupe qui, malgré quelques désaccords ponctuels, a su rester soudé jusqu'à la descente suivant la Côte de l'Aullagnier. En effet, Tiesj Benoot a été victime d'une spectaculaire chute à 25km de l'arrivée dont il est sorti heureusement indemne, mais pas son vélo. Nils Politt et Mathieu Burgaudeau ont coupé leur effort avant que Krists Neilands ne parte seul dans la Côte de Saint-Léger-les-Mélèzes... pour être repris au pied de la montée finale, à 7km de l'arrivée.

Roglic a bonifié le travail de son équipe

Alors que l'équipe Deceuninck-Quick Step a géré l'allure du peloton dès le départ, le dernier relais de Bob Jungels a fait place à l'effort concerté de l'équipe Jumbo-Visma. La formation néerlandaise a chargé Wout van Aert d'imposer un rythme très soutenu dans les pentes régulières de la montée vers Orcières-Merlette (7,1km à 6,7%). Un tempo qui a étiré ce qu'il restait du peloton et fait céder un par un ceux qui ne pouvaient plus tenir. Sepp Kuss a pris le relais à 1500m de l'arrivée afin de mettre en place le sprint final pour Primoz Roglic. A 500m du but, Guillaume Martin a tenté de gripper la belle mécanique des Jumbo-Visma mais sans succès, le sprint s'avérant inévitable. Comme il a pu le faire sur le Tour de l'Ain ou le Critérium du Dauphiné, le champion de Slovénie a été irrésistible, devançant sur la ligne Tadej Pogacar et Guillaume Martin. Julian Alaphilippe, qui a dû faire la montée sans équipiers, prend la cinquième place et conserve son maillot jaune devant Adam Yates. Grâce aux dix secondes de bonification, Primoz Roglic s'installe sur le podium à sept secondes du Français.

Le résumé de l'étape en vidéo



CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2020
4eme étape - Sisteron-Orcières-Merlette (160,5km) - Mardi 1er septembre 2020
1- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) en 4h07'47''
2- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) mt
3- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) mt
4- Nairo Quintana (COL/Arkéa-Samsic) mt
5- Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step) mt
6- Miguel Angel Lopez (COL/Astana) mt
7- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) mt
8- Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) mt
9- Mikel Landa (ESP/Bahrain-McLaren) mt
10- Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) mt
...

Classement général après 4 étapes (sur 21)
1- Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step) en 18h07'04''
2- Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) à 4''
3- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) à 7''
4- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) à 11''
5- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 17''
6- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) à 17''
7- Tom Dumoulin (PBS/Jumbo-Visma) à 17''
8- Esteban Chaves (COL/Mitchelton-Scott) à 17''
9- Nairo Quintana (COL/Arkéa-Samsic) à 17''
10- Miguel Angel Lopez (COL/Astana) à 17''
...

La vie des maillots

Maillot jaune : Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step)

Si son équipe a mené le tempo du départ jusqu'au pied d'Orcières-Merlette, Julian Alaphilippe a dû défendre seul son maillot jaune. Le Français, toujours à l'affût du moindre démarrage d'un potentiel rival, est resté bien sagement dans les roues des Jumbo-Visma et des Ineos Grenadiers. Dépassé sur la ligne par Guillaume Martin et Nairo Quintana, le Français voit Primoz Roglic se rapprocher au jeu des bonifications mais sans que cela ne soit, pour le moment, une source d'inquiétude.

Maillot vert : Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe)

Surpris d'avoir repris le maillot vert ce lundi, Peter Sagan a eu bien du mal à le défendre lors du sprint intermédiaire. Le coureur de la formation Bora-Hansgrohe, enfermé, n'a pas pu remonter sur Sam Bennett qui, grâce aux neuf points pris, est revenu à hauteur du Slovaque. Toutefois, Peter Sagan conserve le maillot au titre de sa meilleure place au classement général par rapport au sprinteur de l'équipe Deceuninck-Quick Step.

Maillot à pois : Benoît Cosnefroy (FRA/AG2R-La Mondiale)

Avec l'échappée, où aucun coureur ne pouvait lui contester le maillot à pois, qui a pris tous les points lors des quatre premières difficultés du jour, Benoît Cosnefroy a pu défendre tout à fait tranquillement ce maillot à pois. Bien au chaud dans le peloton au pied de la montée finale, le coureur de l'équipe AG2R-La Mondiale n'a pas forcé et portera ce maillot distinctif au moins jusqu'au sommet du Mont Aigoual, un nombre de points insuffisant étant distribué ce mercredi entre Gap et Privas

Maillot blanc : Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates)

Marc Hirschi étant lâché dans le final, concédant 38 secondes au groupe de tête, Tadej Pogacar profite de sa deuxième place de l'étape et de sa quatrième au classement général pour s'emparer du maillot blanc de meilleur jeune. Déjà vainqueur du maillot blanc sur la Vuelta en 2019, le Slovène pourrait bien le conserver un bon moment, avec un duel face à Egan Bernal qui s'annonce.

Classement par équipes : EF Pro Cycling

Deuxième de l'étape derrière Jumbo-Visma au cumul des temps des trois premiers coureurs de chaque équipe, la formation EF de Rigoberto Uran, Hugh Carthy et Daniel Martinez s'empare de la première place du classement aux dépens de la formation Trek-Segafredo, dont les coureurs ont été distancés dans le final de l'étape.

Combatif du jour : Krists Neilands (LET/Israel Start-Up Nation)

Le Letton a été le dernier résistant de la grande échappée de cette 4eme étape du Tour de France 2020. Il a pu compter sur l'effort de son coéquipier Nils Politt pour permettre au groupe de six coureurs de résister au peloton mais, au pied d'Orcières-Merlette, Krists Neilands a dû s'avouer vaincu... non sans avoir convaincu le jury du prix de la combativité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.