Etape 4 : Les réactions après l'arrivée

Etape 4 : Les réactions après l'arrivée©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 01 septembre 2020 à 19h25

Retrouvez les réactions des principaux acteurs de la 4eme étape, disputée ce mardi entre Sisteron et Orcières-Merlette.

Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) - Vainqueur de l'étape

« Nous avions coché cette étape, le tempo a été élevé, l'équipe a fait un super travail et je suis très satisfait de cette victoire. Après ma chute au Critérium du Dauphiné, je me suis senti de mieux en mieux et j'espérais aujourd'hui être à la hauteur. L'objectif est d'être en jaune à Paris, il va falloir être concentré et faire ce qu'il faut tous les jours pour y arriver. Nous avons montré au fil de l'année que nous avons recruté de très bons coureurs et que nous pouvons lutter avec Ineos afin de gagner le Tour de France. »

Guillaume Martin (FRA/Cofidis) - 3eme de l'étape

« Les sensations étaient bonnes. La montée finale était assez roulante, comme attendu donc peu d'offensives de loin et un tempo qui allait crescendo. C'était beaucoup de placement. Dans le dernier kilomètre, ça allait bien et, du coup, j'ai essayé de surprendre à 500 mètres de la ligne, d'être opportuniste. J'avais dit ce matin que j'allais essayer d'être opportuniste, c'est ce que j'ai fait. Au sprint, je n'aurais pas pu gagner donc il fallait tenter. Ça ne l'a pas fait mais c'est encourageant pour la suite. Le Tour est encore long et il y a bien plus dur qui nous attend. Il vaut mieux être là que distancé. »

Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step) - 5eme et maillot jaune

« J'avais le double objectif de garder le maillot jaune et d'essayer d'aller remporter l'étape parce que nous l'avions repérée. Je n'ai aucun regret parce que j'ai donné le maximum. Demain je serai encore en jaune et c'est le principal. En tout cas je me suis bien senti toute la journée. Ça n'a rien de comparable avec l'an dernier. Je me sens bien depuis le début du Tour, mais on ne pourra pas tenir à ce rythme-là pendant trois semaines. Bientôt, ce ne sera plus à nous de contrôler la course. »

Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) - 7eme de l'étape

« Ça allait très vite et c'était un final très punchy. Je pense que c'était une bonne montée pour voir comment allaient les favoris pour le général, donc je suis heureux d'avoir fini dans le même groupe qu'eux car c'était très dur. Ce n'est jamais bon quand un rival prend quelques secondes, mais il faut être patient en se disant que notre objectif est d'arriver en troisième semaine sans avoir perdu trop de temps, pour ensuite en regagner dans les longs cols. Nous voulons minimiser le temps perdu et arriver aussi frais que possible dans la dernière semaine. »

Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) - 8eme

« Si on m'avait dit ça après ma chute, j'aurais signé tout de suite. J'ai traîné ma misère pendant deux jours et aujourd'hui (mardi), ça allait beaucoup mieux. C'était une ascension très roulante et c'est monté super vite, les Jumbo-Visma ont fait un tempo infernal. Il n'y avait pas grand-chose à faire. Finalement, c'est un résultat très satisfaisant. »

Benoît Cosnefroy (FRA/AG2R-La Mondiale) - 149eme et maillot à pois

« Je n'étais pas très bien aujourd'hui, je n'avais pas de grandes sensations. J'espérais récupérer pendant l'étape, mais vu le rythme auquel nous avons roulé ça n'a pas été le cas. C'était dur donc j'ai rallié l'arrivée avec le grupetto pour garder mes forces en vue des prochains jours. J'ai fait de la gestion, mais je vais me relancer dans la bataille. Parce que c'est un maillot qui me fait rêver, je suis fier de le porter. »

Sources : France Télévisions, Eurosport, site officiel du Tour de France

Vos réactions doivent respecter nos CGU.