Etape 3 : Les réactions après l'arrivée

Etape 3 : Les réactions après l'arrivée©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le lundi 31 août 2020 à 19h42

Retrouvez les réactions des principaux acteurs de la 3eme étape du Tour de France 2020 qui a relié Nice à Sisteron.



Caleb Ewan (AUS/Lotto Soudal) - Vainqueur de l'étape

« Il y avait ce vent de face, je cherchais la meilleure opportunité pour sortir, il fallait que je saisisse ma chance. Parfois ça marche parfois non, aujourd'hui c'est passé et c'est une sortie parfaite qui m'a permis de l'emporter. Le Tour de France c'est vraiment spécial. C'est la plus grande course du monde, le monde entier nous regarde. C'est un honneur d'y participer et y remporter une étape c'est exceptionnel. »

Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step) - Maillot jaune

« On a essayé de gagner l'étape avec Sam Bennett. Il termine deuxième, c'est pas si mal. Personnellement je suis content d'avoir passé une journée comme ça avec l'équipe qui a contrôlé. Je suis prêt à défendre le maillot demain dans une étape qui sera difficile. J'avais de bonnes jambes, la nuit a été un peu compliquée avec l'émotion mais j'étais très concentré, j'avais a cœur de faire une étape en économisant mon énergie. C'était très nerveux dans le final. J'étais mieux à l'avant à prendre le vent pour éviter les chutes. Porter ce maillot jaune est une fierté, un honneur, ça me transcende donc j'espère que ça va me pousser pour demain. »

Peter Sagan (SVQ/Bora-Hansgrohe) - Nouveau maillot vert

« Je suis sorti trop tôt. Dans les 3-4 derniers kilomètres, on avait ce terrible vent de face et ça frottait énormément, c'était très désordonné. Grâce à Daniel Oss, on s'est bien positionné mais on s'est lancé trop tôt. A 150 mètres je me suis fait doubler à droite. Je suis quand même très heureux de porter ce maillot vert, c'est bien même s'il n'y a pas eu la victoire au bout aujourd'hui. Maintenant, je vais essayer de le garder jusqu'à Paris. »

Jérôme Cousin (FRA/Total-Direct Energie) - Combatif du jour

« Avec l'échappée qu'on avait, je me doutais bien qu'il y allait avoir une bataille pour le maillot à pois. Quand ils se sont relevés, j'ai continué tout seul par respect pour le Tour de France. Une journée à l'avant c'est agréable et puis on ne sait jamais ce qui peut se passer. Si je prenais suffisamment d'avance et que la pluie s'en était mêlé, par exemple. De toute façon je ne peux pas gagner au sprint, je ne peux pas gagner en montagne, donc il faut prendre le taureau par les cornes. Comme je n'avais pas de tâche particulière à assumer auprès de mes leaders, j'ai tenté. »

Hugo Hofstetter (FRA/Israel Start-up Nation) - 4eme et premier Français de l'étape

« Je suis content pour l'équipe, c'est un super résultat. Je suis un compétiteur et ce que j'aime c'est gagner. Je peux nourrir quelques regrets aujourd'hui. Au lieu d'être à droite, je suis parti à gauche pour faire le sprint dans le vent. Je ne saurais jamais ce que cela aurait pu donner pour la suite, mais c'est bon pour la suite et j'espère faire mieux. »

Benoît Cosnefroy (FRA/AG2R-La Mondiale) - Maillot à pois

« J'ai marqué Anthony Perez pour le maillot à pois, c'était de bonne guerre. On s'est disputé les sprints des grimpeurs et il était plus fort que moi. Maintenant j'ai un sentiment partagé parce que je suis heureux de garder le maillot à pois mais j'ai une pensée pour Anthony qui aurait dû le prendre mais qui a chuté et s'est blessé. J'ai chuté aussi et je suis retombé sur les mêmes plaies, ce n'est pas l'idéal mais je n'ai pas le droit de me plaindre quand je vois ce qui est arrivé à Anthony Perez. »

Sources : France TV, Le site Le Tour, Cyclism'Actu

Vos réactions doivent respecter nos CGU.