Etape 3 : Le premier sprint massif pour Caleb Ewan !

Etape 3 : Le premier sprint massif pour Caleb Ewan !©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le lundi 31 août 2020 à 17h44

Après 198 kilomètres de course entre Nice et Sisteron, la troisième étape du Tour de France s'est jouée dans les derniers mètres. Caleb Ewan pu lever les bras sur la ligne en réglant le sprint massif. Julian Alaphilippe garde son maillot jaune.



Comme la veille à Nice où la victoire de Julian Alaphilippe était attendue, la troisième étape du Tour de France a respecté le scénario annoncé. L'échappée matinale a été reprise et la victoire s'est jouée dans un sprint massif à Sisteron. A ce petit jeu, c'est Caleb Ewan qui s'est imposé. Sur la ligne d'arrivée, le coureur de Lotto-Soudal a repris Sam Bennett qui semblait avoir fait le plus dur. Alors que l'équipe Sunweb semblait en position de force à l'entame de la dernière ligne droite, l'Irlandais avait réussi à sortir du peloton pour prendre les devants et plusieurs longueurs d'avance. Il se dirigeait vers la première victoire de sa carrière sur la Grande Boucle mais il a été repris par un Caleb Ewan qui a parfaitement joué le coup. L'Australien a dépassé Peter Sagan par la droite et en passant dans un trou de souris il a pu lever les bras sur la ligne grâce à un effort plus tardif et plus efficace.

La bataille pour le maillot à pois a animé cette étape de transition

Giacomo Nizzolo complète le podium alors que Hugo Hofstetter, quatrième, est le premier Français de l'étape. Ses compatriotes ont néanmoins animé la course dès les premiers kilomètres. Benoit Cosnefroy, Jérôme Cousin et Anthony Perez sont sortis très tôt du peloton. Ensemble et malgré l'orage, ils ont passé les deux premières difficultés de cette étape de transition. Perez, après avoir récupéré le maillot à pois et avant de le rendre en abandonnant à cause d'une chute dans le col des Lèques et Cosnefroy qui reste meilleur grimpeur après trois étapes, ont finalement levé le pied pour laisser Cousin s'en aller seul. Son effort en solitaire a été vain, le coureur de Total Direct Energie a été rattrapé à 16 kilomètres de l'arrivée pour laisser les sprinteurs s'expliquer, comme c'était prévu.

CYCLISME / TOUR DE FRANCE
3eme étape - Nice - Sisteron (198km) - Lundi 31 août 2020
1- Caleb Ewan (AUS/Lotto-Soudal) en 5h17'42''
2- Sam Bennett (IRL/Deceuninck-Quick Step) mt
3- Giacomo Nizzolo (ITA/NTT Pro Cycling Team) mt
4- Hugo Hofstetter (FRA/Israel Start-up Nation) mt
5- Peter Sagan (SVQ/Bora-Hansgrohe) mt
6- Edward Theuns (BEL/Trek-Segafredo) mt
7- Cees Bol (PBS/Team Sunweb) mt
8- Matteo Trentin (ITA/CCC Team) mt
9- Bryan Cocquard (FRA/B&B Hotel - Vital Concept) mt
10- Niccolo Bonifazio (ITA/Total Direct Energie) mt
...

Classement général après 3 étapes (sur 21)
1- Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step) en 13h59'17''
2- Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) à 4''
3- Marc Hirschi (SUI/Sunweb) à 7''
4- Tadej Pogacar (SLO/UAE Emirates) 17''
5- Davide Formolo (ITA/UAE Emirates) mt
6- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) mt
7- Tom Dumoulin (PBS/Jumbo-Visma) mt
8- Sergio Higuita (COL/EF) mt
9- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) mt
10- Esteban Chaves (COL/Mitchelton-Scott) mt
...

La vie des maillots

Maillot jaune : Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step)
Julian Alaphilippe a vécu une journée tranquille. Dans cette étape de transition entre Nice et Sisteron, le Français est resté dans le peloton. Ses coéquipiers ont parfois dicté le rythme mais ils n'ont eu aucune attaque dangereuse à maîtriser. Le coureur de la Deceuninck-Quick Step a pu gérer son effort et sera encore en jaune pour la quatrième étape, la première avec une arrivée au sommet. Son avance sur Adam Yates n'a pas changé.

Maillot vert : Peter Sagan (SVQ/Bora-Hansgrohe)
Peter Sagan était tellement concentré sur son effort qu'à l'arrivée à Sisteron, il ne s'est pas rendu compte qu'il récupérait le maillot vert détenu jusque-là par Alexander Kristoff. Le Slovaque a remporté 33 points sur l'étape du jour, suffisant pour prendre deux points d'avance sur le Norvégien. Derrière Jérôme Cousin qui était encore échappé, le coureur de Bora-Hansgrohe a réglé le sprint intermédiaire du peloton. A l'arrivée de l'étape à Sisteron, il s'est classé cinquième. Ce n'est pas la victoire espérée mais celui qui a été dépassé par Caleb Ewan dans les derniers mètres récupèrent quand même un maillot qu'il a l'habitude de porter.

Maillot à pois : Benoît Cosnefroy (FRA/AG2R-La Mondiale)
Lors des deux premières ascensions du jour, Anthony Perez (Cofidis) avait fait le travail pour récupérer le maillot à pois. Malheureusement pour le coureur de la Cofidis, une chute dans la descente du col des Lèques l'a contraint à l'abandon. Un malheur qui fait le bonheur de Benoît Cosnefroy. Le Français n'aura perdu son maillot distinctif que virtuellement. Présent dans l'échappée en début de journée, le membre d'AG2R-La Mondiale a récupéré assez de points pour conserver son bien une journée de plus. Sa journée n'a pas été tranquille pour autant. A la sortie d'un rond-point, il est tombé, sans conséquence, à six kilomètres de l'arrivée.

Maillot blanc : Marc Hirschi (SUI/Sunweb)
Toujours installé sur un podium du classement général inchangé, Marc Hirschi conserve son maillot blanc. Le jeune de l'équipe Sunweb a vécu une journée tranquille entre Nice et Sisteron. On a même pu le voir travailler pour ses coéquipiers dans le sprint final. Il n'y a pas participé, gérant tranquillement son effort à la veille de la première arrivée en altitude.

Classement par équipes : Trek-Segafredo (USA)
Trek-Segafredo n'a pas tremblé durant cette étape de transition. L'équipe américaine garde encore une fois sa place en tête du classement par équipe. Ce lundi, le meilleur coureur de l'équipe a été Edward Theuns qui s'est classé à la sixième place du sprint massif.

Combatif : Jérôme Cousin (FRA/Total-Direct Energie)
Membre du quatuor qui s'est échappé dès le cinquième kilomètres, Jérôme Cousin a poursuivi son effort malgré les défections de ses compagnons de route après avoir passé le col de la Faye. Alors qu'une échappée victorieuse semblait peu probable dans cette étape de transition, le Français n'a jamais lâché. Il a finalement été rattrapé par le peloton à 16 kilomètres de Sisteron. Pendant plus de 100 kilomètres, il a roulé seul en tête.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.