Etape 19/Cavagna : " Je me suis fait plaisir "

Etape 19/Cavagna : " Je me suis fait plaisir "©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 18 septembre 2020 à 18h27

Découvrez les réactions des principaux protagonistes de la 19eme étape du Tour de France, et notamment du combatif du jour, Rémi Cavagna.


Soren Kragh Andersen (DAN/Sunweb) - Vainqueur de l'étape

« Quand j'étais dans le groupe, je me retournais, je les observais, et je me disais que ça allait être difficile. Trentin a lancé une attaque très franche, et je me suis dit que c'était le bon moment, un peu comme à Lyon. Au final, je suis peut-être un peu plus performant que je ne le pensais moi-même. On a bien contrôlé la course avec Bora. Nous savions que le parcours était difficile, mais nous pensions que les sprinteurs arriveraient au bout. Ma mission, c'était de faire partie des attaques, mais je ne pensais pas que l'écart serait si important. J'ai eu des doutes jusqu'au bout, je n'y croyais pas. J'avais plus d'une minute d'avance, c'était impossible. Sur ce Tour, on a d'abord gagné avec Hirschi, et quand il a gagné, on s'est dit qu'on pouvait encore gagner. Ensuite, c'est moi qui ai gagné deux fois. C'est incroyable. Ça fera un bon souvenir pour toute la vie. »

Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) - Maillot jaune

« Jusque-là, tout va bien. J'attends le contre-la-montre avec impatience. Aujourd'hui, ça a été une fois de plus une bonne journée. J'ai essayé de me reposer un petit peu pour garder des forces pour demain. Je vais reconnaitre le parcours demain matin. J'y suis déjà allé mais je vais faire une deuxième reconnaissance. Mon équipe a bien travaillé, mais là c'est moi qui porte le maillot jaune et je devrai faire de mon mieux. Je suis relax. Pour l'instant, tout s'est bien passé. Il faudra saisir l'instant et bien réaliser tout ça. On fera le bilan après. Il ne faut pas relâcher la concentration, il faut que je fasse mon job. L'exclusion du directeur sportif ? Bien sûr que ça ne me réjouit pas. C'est une mauvaise nouvelle pour nous. Je n'étais pas là, je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé et c'est difficile de commenter quoi que ce soit. »

Rémi Cavagna (FRA/Deceuninck-Quick Step) - Combatif du jour

« La consigne était d'avoir un gars devant. Je me suis retrouvé tout seul. Il y avait un groupe de poursuivants derrière, on m'a dit d'attendre mais je n'ai pas attendu. Je suis mieux tout seul. Je me suis un peu emballé au début, ça roulait très bien pendant deux heures, et après ça a commencé à pécher un peu. J'ai passé une bonne journée devant, je me suis fait plaisir. Ce qui m'a motivé, c'est le vent dans le dos, à 75-80km/h sur le plat, ça roulait vraiment bien. Après, le vent a un peu tourné et c'était un peu difficile tout seul. Avec trois ou quatre mecs avec moi, on aurait pu aller au bout. Les Mondiaux de contre-la-montre ? C'est la course de mes rêves. J'y vais pour faire un Top 5, ce serait déjà bien. Ça se jouera à peu de choses. Je me trouve en bonne forme, j'ai encore de l'énergie. »

Propos recueillis au micro de France Télévisions

Vos réactions doivent respecter nos CGU.