Etape 17/Lopez : " La plus belle victoire de ma carrière "

Etape 17/Lopez : " La plus belle victoire de ma carrière "©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 16 septembre 2020 à 18h39

Découvrez les réactions des principaux protagonistes de la 17eme étape du Tour de France, et notamment de son vainqueur, Miguel Angel Lopez.


Miguel Angel Lopez (COL/Astana) - Vainqueur de l'étape

« Je savais que nous pouvions gagner un peu de temps et jusqu'à la fin j'ai eu beaucoup de courage et on a gagné. Pour l'instant, je suis déjà content de cette victoire, la plus belle de ma carrière, et je serais ravi de finir sur le podium. Jusqu'au dernier jour, je serai présent et ravi. Au début j'ai eu un peu peur car j'avais encore un kilomètre et demi à faire et les autres étaient derrière. J'ai regardé toutes les données et j'ai vu que si je pouvais continuer comme ça jusqu'à la fin, je pouvais y arriver. Petit à petit, je me suis senti plus en confiance, j'ai vu que je gagnais du temps. »

Tadej Pogacar (SLO/UAE Emirates) - Maillot blanc et maillot à pois

« J'ai perdu quelques secondes. C'était vraiment une rampe très violente à l'arrivée. J'ai fait de mon mieux, mon équipe aussi, pour finir troisième. J'ai perdu du temps sur Lopez et Roglic mais je suis quand même satisfait du résultat aujourd'hui. La victoire finale ? Ce n'est pas encore fini. Demain, il y a encore une étape redoutable, tout peut se passer. Je peux perdre le podium, gagner des secondes... Ça va être un bon combat. On va voir si les jambes sont là et on fera de notre mieux. »

Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) - Maillot jaune

« Ça a encore été une bonne étape. Bien sûr que je veux toujours gagner, mais j'ai quand même grapillé quelques secondes. Les autres ont eu des problèmes, et je voulais grapiller des secondes, c'est ce qu'on a réussi à faire. L'équipe a très bien travaillé, et notamment Sepp à la fin, qui a été incroyable. J'ai envoyé Sepp devant pour voir un petit peu, et quand un coureur part, il faut qu'un autre bouche le trou. Ça permet de voir ce qui se passe devant. J'ai vu que mes hommes souffraient, car c'était vraiment violent. A chaque mètre, on peut s'effondrer. C'était bien que Sepp soit avec moi, mais c'est vrai que la rampe était brutale. Quand on passe la ligne, on est très content. »

Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step) - Combatif du jour

« C'était une belle journée quand même. Ce n'était pas forcément prévu que je sois devant. Après tous les efforts d'hier, j'avais plutôt pensé à l'étape de demain. Les faits de course ont fait que j'étais à l'avant. C'est un peu dur pour moi de me relever, donc j'ai quand même tout donné, même si je savais que le profil était un peu trop dur pour moi. Les derniers kilomètres étaient terribles, je suis content d'avoir pris mon temps pour les monter. C'est finalement bien de faire des efforts devant, l'étape est passée plus vite. Je suis content de m'être fait plaisir. J'ai été beaucoup encouragé, ça fait du bien. Je suis content qu'on se rapproche de Paris et je suis content de mon Tour jusqu'à maintenant. »

Propos recueillis au micro de France Télévisions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.