Etape 15 - Roglic : " Je ne fais aucun cadeau à Pogacar "

Etape 15 - Roglic : " Je ne fais aucun cadeau à Pogacar "©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 13 septembre 2020 à 20h20

Découvrez les réactions des principaux protagonistes de la 15eme étape du Tour de France.

Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) - Vainqueur de l'étape et maillot blanc

« Au début, nous avons placé Marco Marcato mais c'était un mouvement stratégique. C'était une journée difficile, la Jumbo-Visma a bien contrôlé la course et imprimé un tempo d'enfer, beaucoup de coureurs se sont fait larguer. Dans les derniers kilomètres, je me sentais prêt pour sprinter mais ça n'aurait pas marché d'attaquer, Primoz Roglic paraissait impossible à lâcher. Je pense que maintenant Egan Bernal n'est plus un rival... il a craqué mais un autre jour cela peut m'arriver ou même à Primoz. En tout cas il y a encore des opportunités. Dans le final, Richie Porte a attaqué le premier et c'était parfait pour moi. J'ai répondu et ça s'est bien passé, c'est formidable de s'imposer deux fois. C'est très difficile de ne plus avoir deux coureurs comme Fabio Aru et Davide Formolo, mais nous avons prouvé que nous sommes toujours dans la course. Si l'occasion se présente, je porterai avec plaisir le maillot jaune et je pense que nous serons capables de le défendre. »

Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) - 2eme de l'étape et maillot jaune

« Je voulais vraiment gagner aujourd'hui (dimanche), mais Tadej Pogacar a été un peu plus fort que moi. Il a vraiment de très bonnes jambes. J'ai été un peu trop juste sur la fin, mais je ne fais aucun cadeau à Tadej. Nous sommes bons amis mais nous voulons tous les deux gagner et je suis un peu déçu d'avoir perdu cette étape. J'aimerais bien qu'il n'y ait plus de suspense, mais ça n'est pas le cas, c'est loin d'être terminé. Mais ça a été quand même une bonne journée, mon équipe a fait une très belle étape. »

Miguel Angel Lopez (COL/Astana) - 4eme de l'étape

« Je suis très content de cette journée, la première en haute montagne. Je pense que c'est une bonne étape comme j'ai réussi à rester au contact des meilleurs et à suivre leurs attaques à la fin. L'équipe a fait un super travail pour moi. Sur la fin, j'ai eu le soutien d'Harold Tejada qui m'a été d'un grand soutien. L'ascension était difficile mais je me sentais bien et j'ai fait tout ce que j'ai pu. Il reste encore une semaine complète et nous allons la prendre au jour le jour. »

Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) - 8eme de l'étape

« Je voulais tenter quelque chose avant la journée de repos et comme je l'ai dit je me sens mieux de jour en jour. C'est pour cela que je ne voulais pas attendre le dernier kilomètre. Les jours précédents, j'ai attendu et j'ai vraiment souffert pour tenir la roue. Mais Jumbo-Visma n'était pas satisfaite que je parte à l'avant, et ils m'ont rattrapé. Je pense que les sensations sont bonnes, nous allons avoir une bonne journée de repos en espérant avoir de bonnes étapes dans les Alpes. »

Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) - 25eme de l'étape

« Dès la première ascension je n'étais pas bien. Toute la journée, je manquais de force, je n'étais pas dans ma forme normale. J'ai l'impression que j'ai perdu trois années de vie. Mais c'est le cyclisme, c'est comme ça. La vérité c'est que j'ai perdu ce Tour de France. »

Pierre Rolland (FRA/B&B Hotels-Vital Concept) - 28eme de l'étape et combatif du jour

« Ça a été une grosse bagarre pour prendre l'échappée, beaucoup voulaient y aller. Après ce bras de fer, on n'a pas eu énormément d'avance. Il aurait fallu que j'arrive au pied avec quatre ou cinq minutes d'avance. Je me suis battu pour l'honneur parce que c'est le Tour. Cette course me donne toujours beaucoup d'envie, je voulais vraiment revenir et de me donner les moyens de briller. C'est un de mes plus grands regrets d'avoir perdu le maillot à pois en 2013 à la veille de l'arrivée. Je suis allé prendre quelques points parce qu'on ne sait jamais. Tant que les jambes le permettent, j'irai à l'avant parce que c'est mon tempérament, mais j'en ai laissé beaucoup sur la route aujourd'hui (dimanche). »

Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) - 49eme de l'étape

« Cela s'est passé comme je l'attendais. C'était une étape difficile, on le savait. Je fais avec les moyens du bord. C'est un peu la misère. On va dire qu'on verra la troisième semaine, mais de jour en jour, je suis de moins en moins optimiste. Je n'ai pas envie d'être là où je suis, je n'ai pris aucun kilomètre de plaisir depuis le départ. Ça commence à être long. Il reste une semaine et j'espère en prendre d'ici Paris, parce que sinon... J'ai envie de finir le Tour, et en aucun cas d'abandonner. J'ai les moyens physiques pour le finir. Je croise les doigts pour que ça aille mieux. »

Benoît Cosnefroy (FRA/AG2R-La Mondiale) - 140eme de l'étape et maillot à pois

« C'est une journée chanceuse. Je savais que Primoz Roglic pouvait me passer devant. Sincèrement, je ne pouvais rien y faire à part essayer de prendre l'échappée. C'est ce que j'ai essayé de faire mais je n'ai pas réussi. Je suis content de garder le maillot à pois même si c'est un peu in extremis. »

Sources : site officiel du Tour de France, interviews officielles Tour de France, France Télévisions, Eurosport site officiel de l'équipe Mitchelton-Scott, site officiel de l'équipe Astana

Vos réactions doivent respecter nos CGU.