Etape 15 : Le Grand Colombier dominé par Pogacar, Bernal a tout perdu

Etape 15 : Le Grand Colombier dominé par Pogacar, Bernal a tout perdu©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 13 septembre 2020 à 17h28

Alors qu'Egan Bernal n'a jamais pu suivre le rythme de l'équipe Jumbo-Visma, Tadej Pogacar a dominé Primoz Roglic au sommet du Grand Colombier.



Le Grand Colombier a joué à la perfection son rôle de révélateur. Sur les terribles pentes de la montée finale, les favoris du Tour de France que sont Primoz Roglic et Tadej Pogacar ont confirmé leurs intentions avant la dernière semaine de compétition. Une montée finale qui a également mis un terme définitif aux espoirs de deuxième victoire de suite sur la Grande Boucle pour Egan Bernal, qui n'a pas pu suivre le rythme d'enfer imposé par l'équipe Jumbo-Visma. Une étape dont le parcours a proposé une centaine de kilomètres de plaine avant le tryptique infernal de cette dernière étape avant la deuxième journée de repos. Dès l'abaissement du drapeau, les offensives se sont multipliées avec notamment Julian Alaphilippe qui a tenté sa chance mais sans grande réussite. C'est finalement Pierre Rolland qui a lancé le bon coup, formant un groupe de huit coureurs avec notamment Michael Gogl, Simon Geschke et Matteo Trentin. Mais ce n'est qu'après le sprint intermédiaire situé au kilomètre 58, qui a permis à Sam Bennett de reprendre deux points à Peter Sagan, que cette échappée a vu le peloton lui laisser les coudées franches.

Rolland a tout tenté... en vain

Dans les premières pentes de la Selle de Fromentel, Matteo Trentin s'est sacrifié pour permettre à Simon Geschke de partir en solitaire. Seuls Pierre Rolland, Jesus Herrada et Michael Gogl ont pu suivre l'accélération de l'Allemand, vainqueur d'une étape sur le Tour de France en 2015. La descente de cette première difficulté a permis à Michael Gogl de s'isoler en tête de la course avant d'être rattrapé par Pierre Rolland dans les pentes du Col de la Biche, deuxième difficulté du jour, puis de collaborer. Dans le peloton, l'équipe Jumbo-Visma s'est mise en « mode essorage » avec Thibaut Pinot qui a été une des premières victimes de cette allure. Les dernières pentes de ce col a également permis à Jesus Herrada de faire son retour mais, derrière, le peloton est revenu très fort, ne comptant plus qu'un peu plus d'une minute de retard sur le trio de tête. Dans la descente, Michael Gogl s'est une nouvelle fois montré le plus à l'aise mais la vallée menant à Culoz a laissé tout le temps nécessaire à Pierre Rolland de revenir avant d'entamer le Grand Colombier.

Bernal a dit « adieu » à la victoire finale

Le duo de tête a su collaborer jusqu'à la banderole des quinze derniers kilomètres, où Pierre Rolland s'est retrouvé esseulé en tête de la course. Mais, face au tempo soutenu imposé par les coéquipiers de Primoz Roglic, notamment Wout van Aert, remporter cette étape en solitaire est vite devenu mission impossible et le coureur de l'équipe B&B Hotels-Vital Concept s'est avoué vaincu à peine deux kilomètres plus loin. Quasiment au même moment, le Tour de France a sans doute basculé car Nairo Quintana et, surtout, Egan Bernal ont été irrémédiablement lâchés par ceux qui ont pu résister jusque-là aux Jumbo-Visma. Sur la ligne d'arrivée, le retard des deux Colombiens est tout sauf marginal. Le leader de l'équipe Arkéa-Samsic a abandonné près de quatre minutes quand celui de l'équipe Ineos Grenadiers a clairement dit adieu à ses rêves de doublé sur les routes du Tour de France, atteignant la ligne d'arrivée plus de sept minutes après ceux qui sont les vrais cadors de cette Grande Boucle. Le baroud d'honneur ce samedi à à Lyon, quand Egan Bernal a tenté de suivre l'accélération de Julian Alaphilippe, était révélateur de l'état de forme du tenant du titre.

Pogacar s'impose comme seul rival de Roglic

Après la doublette colombienne, deux autres coureurs de premier plan ont cédé sous les coups de boutoir des Jumbo-Visma, le vainqueur du Puy Mary Daniel Felipe Martinez et Guillaume Martin. D'abord retardé par un problème mécanique avant le Grand Colombier, le leader de l'équipe Cofidis n'a pas eu les jambes pour résister. En réalité, seuls trois coureurs ont pu soutenir l'attaque de Primoz Roglic dans le final : Tadej Pogacar, Miguel Angel Lopez et Richie Porte. En effet, à 600m de l'arrivée et après un dernier relais de Sepp Kuss, le porteur du maillot jaune a placé une accélération dans l'espoir de remporter l'étape mais sans faire la différence et, au sprint, c'est Tadej Pogacar qui a eu une nouvelle fois le dernier mot, comme il a pu le faire à Laruns. Alors que le peloton va faire relâche ce lundi avant d'attaquer les Alpes, Primoz Roglic compte désormais 40 secondes d'avance sur son compatriote et plus grand rival pour la victoire finale à Paris. Rigoberto Uran et Miguel Angel Lopez, à moins de deux minutes, auront peut-être une carte à jouer contrairement à leur compatriote Egan Bernal, désormais 13eme du classement général à plus de huit minutes du maillot jaune.

CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2020
15eme étape - Lyon-Grand Colombier (174,5km) - Dimanche 13 septembre 2020
1- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) en 4h34'13''
2- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) mt
3- Richie Porte (AUS/Trek-Segafredo) à 5''
4- Miguel Angel Lopez (COL/Astana) à 8''
5- Enric Mas (ESP/Movistar) à 15''
6- Sepp Kuss (USA/Jumbo-Visma) à 15''
7- Mikel Landa (ESP/Bahrain-McLaren) à 15''
8- Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) à 15''
9- Rigoberto Uran (COL/EF) à 18''
10- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 24''
...

Classement général après 15 étapes (sur 21)
1- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) en 65h37'07''
2- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) à 40''
3- Rigoberto Uran (COL/EF) à 1'34''
4- Miguel Angel Lopez (COL/Astana) à 1'45''
5- Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) à 2'03''
6- Richie Porte (AUS/Trek-Segafredo) à 2'13''
7- Mikel Landa (ESP/Bahrain-McLaren) à 2'16''
8- Enric Mas (ESP/Movistar) à 3'15''
9- Nairo Quintana (COL/Arkéa-Samsic) à 5'08''
10- Tom Dumoulin (PBS/Jumbo-Visma) à 5'12''
...

La vie des maillots

Maillot jaune : Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma)

Alors qu'il aurait pu être mis en danger, Primoz Roglic a conforté son maillot jaune sur les pentes du Grand Colombier. Grâce à son équipe Jumbo-Visma, le Slovène a mis fin à la menace Egan Bernal et a eu la confirmation que, comme sur la Vuelta l'an passé, il devra composer avec un Tadej Pogacar qui a les dents toujours plus longues. La dernière semaine sera longue mais Primoz Roglic a toutes les cartes en main pour l'emporter.

Maillot vert : Sam Bennett (IRL/Deceuninck-Quick Step)

Après avoir assuré l'essentiel lors du sprint intermédiaire, creusant un peu plus l'écart avec Peter Sagan qui s'établit désormais à 45 points, Sam Bennett a assuré dans les trois difficultés du jour pour terminer l'étape avec une marge d'un peu plus de six minutes sur les délais. L'Irlandais pourra ainsi continuer de porter le maillot vert dès mardi pour la reprise de l'épreuve.

Maillot à pois : Benoît Cosnefroy (FRA/AG2R-La Mondiale)

Le maillot à pois ne tient plus qu'à deux fils pour Benoît Cosnefroy. En effet, n'ayant pas pu suivre l'allure en tête de course, le leader du classement du Grand Prix de la Montagne a vu Tadej Pogacar profiter de sa victoire au sommet du Grand Colombier pour prendre 20 points et revenir à deux longueurs du Français, qui devra se démener pour défendre sa tunique dans les Alpes... s'il peut la conserver.

Maillot blanc : Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates)

Si Egan Bernal n'est plus une menace pour Primoz Roglic concernant le maillot jaune, il ne l'est plus pour Tadej Pogacar concernant le maillot blanc. En effet, avec sa victoire ce dimanche, le Slovène a creusé l'écart sur son nouveau dauphin qui est désormais Enric Mas alors que le Colombien est désormais à quasiment huit minutes, le reste des coureurs éligibles étant déjà à plus d'une heure.

Classement par équipes : Movistar

Plaçant Enric Mas et Alejandro Valverde dans le Top 10 de cette étape, la formation Movistar a profité de l'échec de l'équipe EF Pro Cycling, pour laquelle seul Rigoberto Uran s'est maintenu aux avant-postes, pour reprendre les commandes du classement par équipes avec quasiment un quart d'heure d'avance sur Jumbo-Visma, qui profite à plein de son collectif solide autour de Primoz Roglic.

Combatif du jour : Pierre Rolland (FRA/B&B Hotels-Vital Concept)

Principal attaquant de cette 15eme étape et dernier coureur parti en échappée à résister au rythme imposé par les Jumbo-Visma, Pierre Rolland a rassemblé tous les éléments pour être élu coureur le plus combatif de cette 15eme étape du Tour de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.