Etape 13 : Explication au sommet sur les pentes du Puy Mary ?

Etape 13 : Explication au sommet sur les pentes du Puy Mary ?©Media365

Clément Pédron, publié le vendredi 11 septembre 2020 à 08h00

Au sortir d'une étape exigeante ce jeudi, le peloton du Tour de France va affronter le Massif Central avec une étape au profil hérissé de difficultés avec une arrivée inédite sur les pentes du Puy Mary.

Ils auraient sûrement claqué ensemble une tape amicale aux coureurs comme pour les encourager une dernière fois au bout d'une journée difficile. Mercredi, lors de l'étape en hommage à Raymond Poulidor et Jacques Chirac, l'ombre de ces deux personnalités planait au-dessus du peloton à Saint-Léonard-de-Noblat et à Sarran, fiefs des deux hommes disparus à deux mois d'intervalle l'an dernier. Le premier, grand champion de la discipline, et le second, qui aimait davantage les sportifs que le sport en lui-même, ont à coup sûr donné à cette étape, la plus longue de cette édition, une dimension nostalgique, celle du souvenir. Le goût de l'effort, ces deux compères l'ont assurément vécu, à un moment ou à un autre, sur un terrain ou un autre au cours de leur carrière. Les coureurs le vivront ce vendredi, peut être plus que jeudi et moins que ce week-end. « L'étape des volcans », comme l'avait rebaptisée le directeur du Tour Christian Prudhomme, fait office de cadre de cette 13eme journée de course. Sept ascensions sont au programme dont une arrivée inédite au sommet du Puy Mary, baptisé la "Pyramide du Cantal". Pas sûr que du magma en jaillisse à la pointe d'ailleurs mais des favoris du classement général, ça oui.


4400 mètres de dénivelé

Mais avant, il faudra bien passer les difficultés précédentes : le Col de Ceyssat (1ere catégorie, 10,2 km à 6,1%), le Col de Guéry (3eme catégorie, 7,8 km à 5%) et la Montée de La Stèle (2eme catégorie, 6,8 km à 5,7%). Les animateurs du maillot vert pourront s'amuser à Lanobre (kilomètre 111) où un sprint intermédiaire les attend mais qu'ils soient prévenus, ce sera leur seule attraction de la journée. A peine la descente terminée qu'il sera l'heure de remonter, où le plus dur est encore à venir. La Côte de l'Estiade (3eme catégorie, 3,7 km à 6,9%) précédera la Côte d'Anglards-de-Salers (3eme catégorie, 3,5 km à 6,9%). Puis la traversée du Massif Central offrira le grand final. Le Col de Neronne (2eme catégorie, 3,8 km à 9,1 %) sera l'occasion pour les favoris de se hisser à l'avant du peloton avant l'arrivée. Mais là encore, les derniers kilomètres avant de rejoindre pour la première fois le Puy Mary (1ere catégorie, 5,4 km à 8,1%) seront périlleux où les trois derniers sont à plus de 11%. L'arrivée est quant à elle prévue entre 16h47 et 17h18. Plus de 4 400 mètres de dénivelé positif, 191,5 km au total entre Châtel-Guyon et la Pyramide du Cantal, ça valait bien quelques encouragements de Poupou et de Jacques Chirac la veille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.