Etape 12 : Une longue étape hommage à Poulidor et Chirac

Etape 12 : Une longue étape hommage à Poulidor et Chirac©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le jeudi 10 septembre 2020 à 08h00

Les deux étapes de plat de la veille et de l'avant-veille passées, le peloton s'engage ce jeudi dans la plus longue journée de cette édition du Tour de France.

Les marais salants ont laissé place au Marais poitevin où les brises de l'Océan atlantique ont poussé les coureurs vers l'intérieur de la Vienne. Si le décor de la veille prêtait encore à la balade, entre mer et terre, entre plage et forêt, il ne fait aucun doute que ce jeudi, la promenade est terminée. Espérons pour les coureurs que leurs jambes soient suffisamment dégourdies car elles risquent de brûler lors de cette 12eme étape du Tour. Devant ces fous du guidon se dresse le jour le plus long de cette édition. Celui où il faudra éviter les pièges d'un tracé accidenté entre Chauvigny et Sarran, long de 218 km et entremêlé de plusieurs difficultés pour saupoudrer le tout.


A peine le cinquantième kilomètre parcouru, il sera déjà question de sprint intermédiaire au lieu-dit Le Dorat avant d'attaquer la première ascension sur les quatre prévues de la journée. Outre la longueur et le profil de l'étape, le dénivelé des côtes, exponentiel au fil du parcours, rendra compliquée la tâche des coureurs. Assurément, celui qui a concocté cette étape a eu la main lourde en démarrant par la Côte de Saint-Martin-Terressus (393m, 4eme catégorie, 1,5 km, 8,8 %). Puis, il sera l'heure ou plutôt la minute du recueillement en traversant Saint-Léonard-de-Noblat, fief de Raymond Poulidor, qui nous a quittés le 13 novembre 2019. Dans la foulée, la Côte d'Eybouleuf  (411m, 4eme catégorie, 2,8 km à 5,2 %) remettra le peloton dans le vif du sujet avant de rejoindre la Corrèze.

Une montée inédite au Suc au May

A peine entrés dans le département de l'ancien Président François Hollande, les coureurs s'attaqueront à l'ascension de la Côte de la Croix du Pey (817 m, 3eme catégorie, 4,8 km à 6%) avant d'entrer dans le Massif des Monédières par une montée inédite, celle du Suc au May (903m, 2eme catégorie, 3,8 km à 7,7). C'est là que les jambes devront répondre, ici que l'on jaugera les états de forme des uns et l'aisance des autres. Puis, ce sera le moment de rejoindre Sarran, un autre territoire connu pour avoir abrité un autre Président, de droite cette fois, Jacques Chirac. Jens Voigt, le coureur de l'équipe Crédit Agricole, s'en souvient encore, il s'y était imposé en 2001 et aura sans doute un œil avisé pour voir qui pourrait lui succéder, entre 16 h 57 et 17 h 27.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.