Etape 12 : Hirschi tient enfin sa victoire, Roglic reste en jaune

Etape 12 : Hirschi tient enfin sa victoire, Roglic reste en jaune©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 10 septembre 2020 à 17h09

Bien lancé par ses coéquipiers, Marc Hirschi a fait mieux que résister pour s'imposer en solitaire à Sarran lors de la 12eme étape du Tour de France. Primoz Roglic conserve le maillot jaune.

Personne n'est venu lui contester la victoire d'étape, cette fois ! Après avoir été battu dans le final par Julian Alaphilippe lors de la 2eme étape à Nice puis par Tadej Pogacar et Primoz Roglic à Laruns lors de la 9eme étape, Marc Hirschi est bien devenu un vainqueur d'étape sur le Tour de France à l'issue du « jour le plus long » pour le peloton, à Sarran. Une étape, longue de 218km, qui s'est animée dès le départ de Chauvigny. En effet, plusieurs accélérations ont secoué le peloton avec un trio composé de Nils Politt, Luis Leon Sanchez et Imanol Erviti, vite rattrapé par Max Walscheid, qui a pu obtenir l'aval des équipes de sprinteurs pour ouvrir la route. Mathieu Burgaudeau, suivi par Kasper Asgreen, sont ensuite partis pour une longue chasse-patate qui leur a toutefois permis de faire la jonction après 63 kilomètres. Le duo franco-danois a rattrapé la tête de course peu après le sprint intermédiaire qui, dans le peloton, a permis à Sam Bennett de conforter un peu plus son maillot vert avant une deuxième partie d'étape bien plus compliquée pour lui. Le peloton, mené par l'équipe Bora-Hansgrohe de Peter Sagan et Maximilian Schachmann, a régulé l'allure d'un peloton qui a perdu Ilnur Zakarin au niveau du ravitaillement.


Les Sunweb ont tout misé sur Hirschi

Le Russe, handicapé par une côte fracturée, a préféré mettre pied à terre avant le passage du Tour de France à Saint-Léonard-de-Noblat, fief de Raymond Poulidor. L'allure menée par l'équipe allemande a permis au peloton de réduire petit à petit l'écart sur le groupe de six fuyards, passé sous la minute à 50 kilomètres de l'arrivée. Sentant le retour de ce dernier inéluctable, Kasper Asgreen a joué son va-tout dans la Côte de la Croix-du-Pey (4,8km à 6%) dont le sommet se situe à un peu plus de 40 kilomètres de l'arrivée alors que, dans le même temps, Sam Bennett s'est laissé décrocher contrairement à un Peter Sagan plus résistant dans la pente. Une difficulté dans laquelle la formation Sunweb a mis à exécution son plan avec, dans un premier temps, une offensive de Soren Kragh Andersen et Tiesj Benoot qui a permis à un petit groupe, dans lequel la formation Sunweb s'est retrouvée en surnombre, de se détacher. Juge de paix de cette 12eme étape, la montée du Suc au May (3,8km à 7,7% et des pointes au-dessus de 15%) a vu Marc Soler tenter un coup de force mais l'Espagnol a vu cinq coureurs dont Quentin Pacher et Marc Hirschi suivre son accélération alors que, derrière, un large groupe de contre avec Kenny Elissonde, Sébastien Reichenbach ou encore Pierre Rolland s'est formé.

Hirschi en costaud, Rolland se signale, Alaphilippe à contretemps

A 28 kilomètres de la ligne d'arrivée, après une dernière accélération de Soren Kragh Andersen et Tiesj Benoot, Marc Hirschi a pris ses responsabilités, partant seul vers la victoire d'étape avec Marc Soler et Maximilian Schachmann en chasse puis repris à dix kilomètres du but. Dans le peloton, sentant la victoire d'étape s'éloigner, Julian Alaphilippe s'est appuyé sur Dries Devenyns pour revenir sur le groupe de poursuivants mais, toujours à contretemps, l'ancien porteur du maillot jaune n'a jamais pu revenir à moins de 45 secondes du Suisse, survolté dans ce final loin d'être évident, malgré plusieurs accélérations. Bien placés dans le groupe de contre, Nicolas Roche et Soren Kragh Andersen ont coupé toute offensive pour protéger leur coéquipier qui a pu savourer le dernier kilomètre pour sa première victoire d'étape sur le Tour de France, la première pour un Suisse depuis le prologue de Liège et le succès de Fabian Cancellara, qui est son agent. Derrière, Pierre Rolland est parti seul à deux kilomètres de l'arrivée pour prendre la deuxième place devant Soren Kragh Andersen, qui empêche Quentin Pacher de placer un deuxième coureur de l'équipe B&B Hotels-Vital Concept dans le Top 3. Le peloton, réglé au sprint par Peter Sagan, est arrivé deux minutes et demie plus tard, avec Primoz Roglic qui a passé une journée très tranquille pour conserver son maillot jaune.

CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2020
12eme étape - Chauvigny-Sarran (218km) - Jeudi 10 septembre 2020
1- Marc Hirschi (SUI/Sunweb) en 5h08'49''
2- Pierre Rolland (FRA/B&B Hotels-Vital Concept) à 47''
3- Soren Kragh Andersen (DAN/Sunweb) à 52''
4- Quentin Pacher (FRA/B&B Hotels-Vital Concept) à 52''
5- Jesus Herrada (ESP/Cofidis) à 52''
6- Maximilian Schachmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 52''
7- Hugo Houle (CAN/Astana) à 52''
8- Sébastien Reichenbach (SUI/Groupama-FDJ) à 52''
9- Kenny Elissonde (FRA/Trek-Segafredo) à 56''
10- Nicolas Roche (IRL/Sunweb) à 56''
...

Classement général après 12 étapes (sur 21)
1- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) en 51h26'43''
2- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) à 21''
3- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 28''
4- Romain Bardet (FRA/AG2R-La Mondiale) à 30''
5- Nairo Quintana (COL/Arkéa-Samsic) à 32''
6- Rigoberto Uran (COL/EF) à 32''
7- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) à 44''
8- Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) à 1'02''
9- Miguel Angel Lopez (COL/Astana) à 1'15''
10- Mikel Landa (ESP/Bahrain-McLaren) à 1'42''
...

La vie des maillots

Maillot jaune : Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma)

Avec aucun coureur parti en échappée qui était une véritable menace pour son maillot jaune sur un terrain qui n'était pas favorable aux grandes manœuvres pour le classement général, Primoz Roglic n'a pas fait rouler son équipe Jumbo-Visma et a passé une journée plus que tranquille lors de cette étape, qui était la plus longue du Tour de France. Le Slovène a ainsi pu limiter la dépense d'énergie avant une 13eme étape, ce vendredi, bien plus exigeante avec l'arrivée au sommet du Puy Mary, qui pourrait décider les candidats à la victoire finale à passer à l'attaque.

Maillot vert : Sam Bennett (IRL/Deceuninck-Quick Step)

Sam Bennett a assuré l'essentiel sur une étape qui n'était pas faite pour les sprinteurs. L'Irlandais a profité du sprint intermédiaire, situé au kilomètre 51, pour reprendre deux points à Peter Sagan, qui est ensuite allé en chercher quatre à l'arrivée avec la 13eme place. Au final, le maillot vert reste solidement accroché aux épaules du coureur de la formation Deceuninck-Quick Step, qui compte désormais 66 points d'avance.

Maillot à pois : Benoît Cosnefroy (FRA/AG2R-La Mondiale)

S'il est resté bien au chaud dans le peloton, Benoît Cosnefroy a vu un rival pour le maillot à pois se rapprocher. En effet, avec les cinq points pris au sommet du Suc au May, Marc Hirschi est revenu à hauteur de Nans Peters à la deuxième place avec un retard de cinq petits points sur le coureur de la formation AG2R-La Mondiale. Avec sept difficultés, dont deux de première catégorie, au programme ce vendredi, Benoît Cosnefroy va devoir se montrer offensif s'il veut défendre son maillot à pois.

Maillot blanc : Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers)

A l'image de Primoz Roglic, Egan Bernal n'a pas forcé l'allure lors de cette 12eme étape. Le Colombien, est resté sagement dans le peloton, entouré par sa garde rapprochée, pour rallier sans encombre la ligne d'arrivée. Sans doute que les nombreuses difficultés dans le final de la 13eme étape ce vendredi seront un tout autre terrain de jeu pour le tenant du titre du Tour de France.

Classement par équipes : Movistar

Si l'équipe Sunweb, avec son offensive collective de grande ampleur pour porter Marc Hirschi vers la victoire à Sarran, a été la formation en vue lors de cette 12eme étape, Movistar garde les commandes au classement par équipes avec une marge d'un peu plus de quatre minutes sur Trek-Segafredo et EF Pro Cycling.

Combatif du jour : Marc Hirschi (SUI/Sunweb)

Déjà très offensif dans la première semaine de course, Marc Hirschi n'avait pas été récompensé avec une victoire d'étape. Le Suisse, qui a su bonifier le travail de son équipe Sunweb, a convaincu le jury du Prix de la Combativité de le récompenser à l'issue d'une 12eme étape dont il a animé le final.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.