Ce coureur français pas tendre avec Hinault

Ce coureur français pas tendre avec Hinault©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 31 août 2022 à 11h42

Alors que Bernard Hinault avait critiqué les coureurs français avant le dernier Tour, David Gaudu, quatrième de la Grande Boucle, répond au « Blaireau », et avoue que ça ne lui fait "ni chaud, ni froid".



Aucun coureur français n'avait fait aussi bien au classement général depuis Romain Bardet, troisième du Tour de France en 2017. David Gaudu a lui pris la quatrième place de la Grande Boucle en juillet dernier, terminant à 13 minutes et 39 secondes du vainqueur, le Danois de la Jumbo-Visma Jonas Vingegaard. Une superbe performance de la part du grimpeur breton de la Groupama-FDJ, qui était en fin de semaine dernière l'invité de « Ravito », diffusé par Le Télégramme. Une émission qui avait reçu Bernard Hinault avant le départ de cette édition 2022 du Tour. Le « Blaireau », quintuple lauréat de la mythique épreuve (1978, 1979, 1981, 1982 et 1985) et dernier vainqueur français, avait reproché un manque d'audace à ses compatriotes, estimant par ailleurs qu'aucun coureur tricolore n'était en mesure de l'emporter. Et s'il "espère" pouvoir voir un Français s'imposer "avant (sa) mort", il ne s'était pas montré très optimiste. "Mais peut-être que ce coureur n'est pas né", avait-il ajouté.

"Ce n'est plus la même époque"

Mais comment le meilleur Français du dernier Tour a reçu ces critiques ? "Ça me fait ni chaud, ni froid. On sait comment est Bernard. Ça reste le dernier vainqueur du Tour. Je suis content d'avoir fait quatrième du Tour. Je m'en fiche un peu de qui pense quoi", a évacué Gaudu, pour qui "ce n'est plus la même époque que lorsqu'il courrait. Maintenant, il y a beaucoup d'histoire de marques, de sponsors. Et lorsque tu joues le classement général durant trois semaines, les médias parlent de toi, de l'équipe et du sponsor. Et plus tu es haut placé, plus on va parler de toi. Je suis clairement fier d'avoir fait un Top 5 même si je n'ai pas gagné d'étape. Et je serai content dans dix ans de dire que j'ai réussi à faire quatrième du Tour. Tout le monde dans une carrière n'arrive pas à finir dans le Top 5 du Tour." Et il y a effectivement de quoi être fier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.