Cavendish, Schelling, van der Poel... : Pour qui les maillots distinctifs ?

Cavendish, Schelling, van der Poel... : Pour qui les maillots distinctifs ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 01 juillet 2021 à 18h24

Dédiée aux sprinteurs et remportée par Mark Cavendish, la 6eme étape du Tour de France n'a pas provoqué de bouleversements quant aux porteurs des maillots distinctifs.

CYCLISME - UCI WORLD TOUR / TOUR DE FRANCE 2021
6eme étape - Tours-Châteauroux (160,6km) - Jeudi 1er juillet 2021

La vie des maillots

Maillot jaune : Mathieu van der Poel (PBS/Alpecin-Fenix)

Après avoir tout donné ce mercredi lors du contre-la-montre, Mathieu van der Poel n'a pas eu à s'inquiéter pour son maillot jaune. La seule petite menace a été la tentative d'échappée de Kasper Asgreen, qui n'a pas duré très longtemps. En fin d'étape, comme il a pu le faire précédemment sur ce Tour de France, le petit-fils de Raymond Poulidor s'est mué en équipier de luxe dans le train de l'équipe Alpecin-Fenix pour favoriser les chances de son sprinteur Jasper Philipsen. Un énorme relais dans le dernier kilomètre a lancé les hostilités mais ce dernier a finalement dû s'avouer vaincu face à Mark Cavendish.

Maillot vert : Mark Cavendish (GBR/Deceuninck-Quick Step)

C'est un maillot vert toujours plus brillant que Mark Cavendish porte sur les routes de la Grande Boucle. Le sprinteur de l'Ile de Man ne s'est mêlé que de loin à la bataille lors du sprint intermédiaire, qu'il a terminé à la septième place et a gardé toutes ses forces pour la dernière ligne droite. 1 600 derniers mètres durant lesquels l'équipe Deceuninck-Quick Step, Julian Alaphilippe y compris, a fait preuve de maestria dans l'exercice de lancer son sprinteur. Un tel effort qui a mis sur les bon rails un Mark Cavendish qui, en plus de signer un deuxième succès d'étape, renforce son maillot vert. Le Britannique compte désormais 42 points d'avance sur son plus proche rival, Jasper Philipsen.

Maillot à pois : Ide Schelling (PBS/Bora-Hansgrohe)

Avec Greg Van Avermaet et Roger Kluge qui ont lancé la grande échappée de cette 6eme étape, la menace était inexistante pour Ide Schelling. En effet, avec un seul point à prendre lors de cette 6eme étape et aucun des deux coureurs présents à l'avant qui n'avaient ouvert leur compteur de points au Grand Prix de la Montagne avant le départ, le coureur néerlandais de l'équipe Bora-Hansgrohe a pu profiter sans la moindre pression de cette journée relativement calme. Mais Ide Schelling devra sans doute être plus entreprenant ce vendredi, avec plus d'une dizaine de points à glaner entre Vierzon et Le Creusot.

Maillot blanc : Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates)

Faute d'avoir creusé un écart suffisant pour prendre le maillot jaune ce mercredi, Tadej Pogacar a une nouvelle fois porté le maillot blanc ce jeudi et s'est fait extrêmement discret dans le peloton pour éviter toute embuche alors que ce début de Tour de France a été marqué par les chutes de candidats à la victoire finale. La prudence et la vigilance seront toutefois nécessaires ce vendredi, sur un terrain potentiellement favorable aux offensives tardives.

Classement par équipes : Jumbo-Visma (PBS)

Avec le peloton qui est arrivé groupé, les écarts ont été inexistants entre les formations du peloton même si, au jeu des places, c'est l'équipe Alpecin-Fenix qui a remporté cette 6eme étape. A l'issue de cette journée sans histoire, l'équipe Jumbo-Visma conserve les dossards jaunes avec plus de deux minutes sur la formation EF Educatio-Nippo quand Bahrain Victorious pointe à trois minutes.

Combatif du jour : Greg Van Avermaet (BEL/AG2R-Citroën)

Si son coéquipier et compatriote Oliver Naesen a lancé les hostilités dès le drapeau abaissé par Christian Prudhomme, Greg Van Avermaet n'a pas fui quand il a fallu relancer l'échappée, menacée par la présence de Kasper Asgreen. Le champion olympique en titre, ensuite accompagné par Roger Kluge, a été la cheville ouvrière d'une échappée qui avait si peu d'espoir de voir la ligne d'arrivée avant le peloton. Si leur effort a été vain, Greg Van Avermaet a toutefois convaincu qu'il était le coureur le plus combatif de cette 6eme étape.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.