Alaphilippe prêt à se battre pour des victoires d'étape sur le Tour... avec les Mondiaux en tête

Alaphilippe prêt à se battre pour des victoires d'étape sur le Tour... avec les Mondiaux en tête©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le lundi 07 septembre 2020 à 19h15

Après avoir porté le maillot jaune et assurant ne pas viser le maillot à pois, Julian Alaphilippe a confirmé que son objectif pour les deux dernières semaines du Tour est au moins une autre victoire d'étape. Le Français se tournera ensuite vers les Mondiaux à Imola.

C'est avec un état d'esprit différent que Julian Alaphilippe va aborder les deux derniers tiers du Tour de France. Après avoir porté à nouveau le maillot jaune, le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step assure que l'avoir perdu peut, au final, être une bénédiction pour ses objectifs futurs. « Je n'ai jamais espéré refaire ce que j'ai accompli l'an passé. La saison passée était exceptionnelle, tout comme le Tour de France. C'est simplement un sentiment incroyable et une énorme satisfaction de remporter l'étape à Nice et de porter le maillot jaune, a assuré Julian Alaphilippe en conférence de presse ce lundi. Le perdre de cette manière était malencontreux mais, en fin de compte, c'était également le mieux pour moi en vue des semaines à venir. L'an passé, j'ai fini le Tour complètement vidé donc c'est peut-être une meilleure manière d'aborder le reste du Tour et ce qui va arriver après. » Et qui va suivre de peu le Tour de France, ce sont les championnats du monde qui auront lieu à Imola. Sur ce sujet, le Français ne s'est pas montré très volubile, assurant simplement être « heureux que ça se dispute toujours sur un parcours exigeant ».


Alaphilippe : « Les Alpes vont me convenir le mieux »

Avant de porter le maillot jaune sur le Tour 2019, Julian Alaphilippe a fini meilleur grimpeur de l'édition 2018. Une performance qu'il n'est toutefois pas prêt à rééditer. « C'est quelque chose qui demande beaucoup d'énergie, confirme le coureur tricolore. Les victoires d'étape sont une grande source de motivation et restent un objectif principal de l'équipe pour ce Tour de France. » A l'image de beaucoup de coureurs, le natif de Saint-Amand-Montrond a confié sortir des neuf premiers jours de course déjà usé physiquement mais garder de l'ambition de remporter des étapes, notamment sur les parcours les plus exigeants « Je ne connais pas le Puy Mary mais j'en ai parlé avec Rémi Cavagna, qui le connaît bien et qui m'a dit que ça allait être une étape vraiment difficile, donc ça pourrait être une bonne journée pour tenter ma chance », assure Julian Alaphilippe qui garde tout de même une idée derrière la tête pour plus tard durant le Tour de France. « Je pense toujours que les Alpes vont me convenir le mieux. J'ai reconnu toutes ces étapes, ce qui ajoute à ma motivation, ajoute-t-il. Je suis décidé à essayer quelque chose mais quant à savoir où ça va se passer, ce seront mes jambes qui décideront. » Le peloton est prévenu, Julian Alaphilippe va se montrer offensif.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.