6eme étape : Cavendish remet ça à Châteauroux !

6eme étape : Cavendish remet ça à Châteauroux !©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 01 juillet 2021 à 17h30

Profitant du travail de son équipe dans les derniers kilomètres, Mark Cavendish n'a pas laissé la moindre chance à la concurrence et remporte la 6eme étape du Tour de France. Le Britannique devance Jasper Philipsen, Nacer Bouhanni et Arnaud Démare.



Les routes de l'Indre plaisent décidément à Mark Cavendish ! Vainqueur à Issoudun en 2009, le sprinteur britannique a ajouté ce jeudi un troisième succès dans les rues de Châteauroux après celles de 2008 et 2011. Au terme d'une étape dont le scenario n'a guère fait de doutes dès le premier kilomètres, le natif de l'Ile de Man n'a pas laissé passer l'occasion de signer un deuxième succès sur ce Tour de France et un 32eme sur les routes de la Grande Boucle dans sa carrière. Au lendemain du contre-la-montre qui a vu Tadej Pogacar frapper un grand coup, le peloton devait aspirer à une journée assez tranquille sur les 160,6km au programme entre Tours et Châteauroux... mais certains coureurs avaient une autre idée derrière la tête. En effet, dès le kilomètre zéro, Oliver Naesen a placé un démarrage avec Brent Van Moer dans sa roue. Une attaque qui a permis à une échappée de huit coureurs de se former et pas avec n'importe qui. Kasper Asgreen, Soren Kragh Andersen, Thomas De Gendt ou encore Nils Politt se sont joints à cet effort. Alors qu'Anthony Turgis a tenté en vain de faire la jonction, l'équipe Groupama-FDJ a missionné Stefan Küng pour maintenir cette échappée sous contrôle, avec le soutien de formations telles Arkéa-Samsic et Qhubeka-Nexthash par la suite.

Asgreen trop dangereux pour l'échappée

Toutefois, l'entente n'a pas été optimale au sein du groupe de huit coureurs échappés, avec notamment la présence de Kasper Asgreen, 11eme du classement général à moins de deux minutes de Mathieu van der Poel, qui pouvait être problématique. Entre l'accélération du peloton et la mésentente à l'avant, l'écart frôlant un temps la minute s'est mis à fondre. Ce n'est qu'après 31 kilomètres que l'échappée de cette 6eme étape s'est formée avec Greg Van Avermaet qui s'est isolé en tête de course avec Roger Kluge qui l'a ensuite rejoint avec 119 kilomètres encore à parcourir. A partir de là, l'équipe Deceuninck-Quick Step n'a pas hésité à prendre les rênes du peloton pour maintenir le duo de tête à une distance raisonnable. Le Belge et l'Allemand n'ont, en effet, jamais eu plus de deux minutes d'avance. Au fil de la remontée de la Loire et de ses châteaux, l'étau s'est resserré sur l'échappée. Sur le chemin, Greg Van Avermaet a pris les points de la seule difficulté du jour avant de passer le sprint intermédiaire également en tête, Sonny Colbrelli réglant ensuite le peloton dans sa quête de maillot vert Dans les 30 derniers kilomètres de l'étape, le peloton a commencé à jouer au chat et à la souris avec le duo de tête, revenant un temps à une quinzaine de secondes avant de laisser à nouveau une marge plus large.


Cavendish profite d'une nouvelle jeunesse

Mais, alors qu'Arnaud Démare a vu son poisson-pilote Jacopo Guarnieri aller à terre à trois kilomètres de l'arrivée, les efforts des équipes de sprinteurs ont payé à 2 300m de la ligne d'arrivée quand Greg Van Avermaet et Roger Kluge ont été absorbés par le peloton. A l'entrée dans la dernière ligne droite longue de 1 600m, Julian Alaphilippe a mis un dernier coup de collier pour lancer le train de la Deceuninck-Quick Step sur la gauche de la chaussée. A l'opposé, Mathieu van der Poel a fait de même pour la formation Alpecin-Fenix avant l'emballage final. A ce petit jeu, Mark Cavendish s'est une nouvelle fois montré le plus fort, s'imposant avec une longueur d'avance sur Jasper Philipsen. Nacer Bouhanni termine une nouvelle fois à la troisième place devant Arnaud Démare. Une deuxième victoire d'étape au sprint qui vient confirmer le regain de forme du « Cav' » au sein de la formation dirigée par Patrick Lefévère et qui le rapproche un peu plus du record d'Eddy Merckx qui, sur la lancée qui est la sienne, n'est pas hors de portée de Mark Cavendish. A l'issue d'une journée durant laquelle il a joué les équipiers, Mathieu van der Poel conserve logiquement le maillot jaune de leader du Tour de France.

CYCLISME - UCI WORLD TOUR / TOUR DE FRANCE 2021
6eme étape - Tours-Châteauroux (160,6km) - Jeudi 1er juillet 2021
1- Mark Cavendish (GBR/Deceuninck-Quick Step) en 3h17'36''
2- Jasper Philipsen (BEL/Alpecin-Fenix) mt
3- Nacer Bouhanni (FRA/Arkéa-Samsic) mt
4- Arnaud Démare (FRA/Groupama-FDJ) mt
5- Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe) mt
6- Cees Bol (PBS/DSM) mt
7- Tim Merlier (BEL/Alpecin-Fenix) mt
8- Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) mt
9- Michael Matthews (AUS/BikeExchange) mt
10- Mads Pedersen (DAN/Trek-Segafredo) mt
...

Classement général après 6 étapes (sur 21)
1- Mathieu van der Poel (PBS/Alpecin-Fenix) en 20h09'17''
2- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) à 8''
3- Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) à 30''
4- Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step) à 48''
5- Alexey Lutsenko (KAZ/Astana-Premier Tech) à 1'21''
6- Pierre Latour (FRA/TotalEnergies) à 1'28''
7- Rigoberto Uran (COL/EF Education-Nippo) à 1'29''
8- Jonas Vingegaard (DAN/Jumbo-Visma) à 1'43''
9- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 1'44''
10- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) à 1'48''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.