15eme étape : Kuss s'impose en solitaire, Pogacar consolide son maillot jaune

15eme étape : Kuss s'impose en solitaire, Pogacar consolide son maillot jaune©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365, publié le dimanche 11 juillet 2021 à 17h46

Ce dimanche, l'Américain Sepp Kuss (Jumbo-Visma) a remporté, en solitaire, la 15eme étape du Tour de France 2021. Attaqué à plusieurs reprises, le Slovène Tadej Pogacar (UAE Emirates) a résisté et conserve donc évidemment son maillot jaune.



Sepp Kuss a su résister jusqu'au bout. Ce dimanche, l'Américain, pensionnaire de la formation Jumbo-Visma, a remporté la 15eme étape du Tour de France 2021, sa première sur la Grande Boucle. Une étape montagneuse, longue de 191,3 kilomètres, et qui reliait Céret à Andorre-la-Vieille. Si le département français des Pyrénées-Orientales a été traversé, les coureurs sont donc ensuite arrivés en Principauté d'Andorre. Après le départ réel donné à 12h29, certains des 149 coureurs au départ ont tenté leur chance. Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) a insisté, avec, à sa poursuite, Neilson Powless (EF-Nippo). Un groupe de contre, avec Imanol Erviti (Movistar), Dylan Teuns (Bahrain Victorious), Dylan van Baarle (Ineos Grenadiers) ou bien encore Pierre Latour (TotalEnergies) s'est également formé, mais tous ces hommes, hormis de Gendt, ont ensuite été repris par le peloton, guidé alors par Wout Van Aert (Jumbo-Visma). Derrière, Powless ne s'est pas fait prier pour insister. De son côté, Aurélien Paret-Peintre (AG2R-Citroën) a également tenté sa chance, suivi par Ruben Guerreiro (EF-Nippo), Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) et Dan Martin (Israel Start-Up Nation), puis avec également Julien Bernard (Trek-Segafredo), Teuns et Sergio Henao (Qhubeka Assos). Une jonction avec l'homme de tête est alors intervenue au kilomètre 12. Intercalé, on retrouvait également Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe), puis Latour avant que ce dernier ne soit directement repris. Au kilomètre 16, un gros groupe s'est alors détaché du peloton, avec un total de 21 coureurs : Sepp Kuss, Van Aert (Jumbo-Visma), Jonathan Castroviejo, van Baarle (Ineos Grenadiers), Michael Woods (Israel Start-Up Nation), Vincenzo Nibali, Kenny Elissonde (Trek-Segafredo), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Alejandro Valverde (Movistar), Pöstlberger, David Gaudu, Bruno Armirail, Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Ruben Fernández (Cofidis), Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), Mark Donovan (DSM), Wout Poels (Bahrain Victorious), Michael Matthews (BikeExchange), Ion Izagirre (Astana-Premier Tech), Latour et Franck Bonnamour (B&B Hotels-KTM).

Un groupe de 32 coureurs en tête

Au kilomètre 27, trois autres coureurs ont opéré la jonction : Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step), Powless et Matej Mohoric (Bahrain Victorious). Dans un premier temps, Donovan et Pöstlberger sont parvenus à rejoindre le groupe de tête, avant que le reste du groupe de contre n'en fasse de même, au kilomètre 35, pour que l'on retrouve ensuite 32 coureurs en tête. Au kilomètre 41, six hommes se sont extraits de ce volumineux groupe de tête : Kruijswijk, Nibali, Bernard, Powless, Ballerini et Matthews, suivis par Poels. Au kilomètre 57, la jonction a de nouveau été effectuée en tête. Présent dans ce groupe, Matthews ne s'est pas gêné pour empocher les 20 points du sprint intermédiaire d'Olette, pour revenir à 72 unités de Cavendish. Dans la montée du Mont-Louis, longue de 8,5 kilomètres à une pente moyenne de 5,7%, un col classé en 1ere catégorie, Poels, Van Aert, Woods et De Gendt ont tenté de fausser compagnie à leurs compagnons d'échappée, mais cela n'a pas duré. Dans le col de Puymorens, classé en 2eme catégorie, dont la montée était longue de 5,8 kilomètres avec une pente moyenne de 4,7%, l'échappée est restée groupée. En passant deuxième devant Woods, Poels l'a virtuellement rejoint en tête du classement du meilleur grimpeur, avec 62 points chacun. Alors que l'écart avec le peloton a dépassé les 10', les Ineos Grenadiers se sont mis à travailler, sous la houlette de l'Australien Richie Porte, puis ensuite aidés par les Movistar. Dans la montée au Port d'Envalira, classé en 1ere catégorie et à une altitude de 2408 mètres, dont la montée était longue de 10,7 kilomètres à une pente moyenne de 5,9%, Armirail a été le premier à se faire distancer du groupe de tête, suivi ensuite par De Gendt, Matthews ou bien encore Pöstlberger. A 3 kilomètres du sommet, il ne restait alors déjà plus que 27 hommes en tête. De son côté, Woods a alors décidé d'accélérer, ce qui a considérablement réduit ce groupe, puisque Latour, van Baarle, Castroviejo ou bien encore Madouas n'ont pas réussi à suivre le rythme.

Kuss a résisté au retour de Valverde

De son côté, Quintana a tenté de partir en solitaire. Dans le peloton, au même moment, Tadej Pogacar (UAE Emirates), porteur du maillot jaune, s'est retrouvé sans coéquipiers à ses côtés. Dans ce groupe, il restait alors seulement 18 coureurs dont les 12 premiers du classement général. Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) a ensuite récupéré Castroviejo et van Baarle, partis dans l'échappée du jour. Dans la descente, Guillaume Martin (Cofidis) a perdu quelques longueurs sur ce même groupe. Devant, Quintana s'est fait rattraper par un groupe et 17 coureurs, dont notamment Van Aert, se sont alors remis à rouler ensemble, puis 18 et, enfin, 20 juste avant la dernière ascension du jour, à savoir le col de Beixalis, classé en 1ere catégorie, et dont la montée faisait 6,4 kilomètres avec une pente moyenne de 8,5%. Dès le premier kilomètre de celle-ci, Quintana a de nouveau tenté sa chance, sans succès, mais le groupe de tête s'est alors retrouvé réduit à dix unités. Gaudu en a alors profité pour attaquer à son tour, ce qui a mis à la peine Alaphilippe. Quant à Gaudu, il a rapidement été rejoint par Valverde et Kuss, avant que ce dernier ne tente de partir ensuite en solitaire. Dans le groupe maillot jaune, Martin n'a jamais réussi à reprendre sa place et celui-ci s'est retrouvé réduit à cinq unités, avec Pogacar, Rigoberto Uran (EF-Nippo), Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), Enric Mas (Movistar) et Carapaz. Ces cinq hommes ont ensuite été rejoints par Ben O'Connor (AG2R-Citroën) avant que celui-ci ne place ensuite une attaque, imité ensuite par Vingegaard. Mais ce dernier n'est pas parvenu à distancer qui que ce soit. Dans la descente du dernier col, le groupe maillot jaune était alors composé de six hommes (Pogacar, Vingegaard, Uran, Mas, Carapaz et Kelderman), avant que O'Connor ne parvienne à rentrer. Au classement du meilleur grimpeur, à noter l'excellente opération de Poels, nouveau porteur du maillot à pois, alors que Van Aert a été désigné combatif du jour. Devant, Kuss a résisté au retour de Valverde, pour s'offrir la plus belle victoire de sa carrière.

CYCLISME - UCI WORLD TOUR / TOUR DE FRANCE 2021
15eme étape - Céret - Andorre-la-Vieille (AND) (191,3km) - Dimanche 11 juillet 2021
1- Sepp Kuss (USA/Jumbo-Visma) en 5h12'06"
2- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 23"
3- Wouter Poels (PBS/Bahrain Victorious) à 1'15"
4- Ion Izaguirre (ESP/Astana-Premier Tech) mt
5- Ruben Guerreiro (POR/EF Education-Nippo) mt
6- Nairo Quintana (COL/Arkéa-Samsic) mt
7- David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ) mt
8- Daniel Martin (IRL/Israel Start-Up Nation) à 1'22"
9- Franck Bonnamour (FRA/B&B Hotels p/b KTM) mt
10- Aurélien Paret Peintre (FRA/AG2R Citroën) mt
...

Classement général après 15 étapes (sur 21)
1- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) en 62h07'18"
2- Rigoberto Uran (COL/EF Education-Nippo) à 5'18''
3- Jonas Vingegaard (DAN/Jumbo-Visma) à 5'32''
4- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 5'33''
5- Ben O'Connor (AUS/AG2R Citroën) à 5'58''
6- Wilco Kelderman (PBS/Bora-Hansgrohe) à 6'16''
7- Alexey Lutsenko (KAZ/Astana-Premier Tech) à 7'01''
8- Enric Mas (ESP/Movistar) à 7'11''
9- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 7'58''
10- Peio Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 10'59''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.