14eme étape : Mollema s'impose en solitaire, G.Martin remonte à la deuxième place du général

14eme étape : Mollema s'impose en solitaire, G.Martin remonte à la deuxième place du général©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365, publié le samedi 10 juillet 2021 à 17h03

Le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) a remporté la 14eme étape du Tour de France 2021. Onzième du jour, le Français Guillaume Martin (Cofidis) en profite également pour remonter à la deuxième place du classement général.



Bauke Mollema était le plus fort. Ce mardi, le Néerlandais (Trek-Segafredo) a remporté la 14eme étape du Tour de France 2021, la deuxième de sa carrière après celle du Puy-en-Velay il y a quatre ans, courue entre Carcassonne et Quillan et longue de 183,7 kilomètres. Trois départements ont été traversés, à savoir l'Aude, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales. Deux coureurs n'ont pas pris le départ de cette étape accidentée, le Français Warren Barguil (Arkéa-Samsic) et le Danois Soren Kragh Andersen (DSM). Après le départ réel donné à 12h40, les premières attaques ne se sont pas fait attendre. L'Italien Kristian Sbaragli (Alpecin-Fenix) a tenté d'y aller en solitaire, avec deux contre-attaquants à ses trousses : les Français Anthony Turgis (TotalEnergies) et Maxime Chevalier (B&B-KTM). Mais, derrière, d'autres coureurs ont également tenté de dynamiter le peloton. D'ailleurs, le Letton Toms Skujins (Trek-Segafredo) et le Belge Jonas Rickaert (Alpecin-Fenix) sont parvenus à rejoindre les deux hommes intercalés. Au kilomètre 39, une jonction a pu s'opérer, avec un groupe de cinq hommes en tête : Turgis, Chevalier, Skujins, Rickaert et Sbaragli. Ils ont poursuivi leur route, en empruntant notamment le col du Bac, classé en 3eme catégorie, dont l'ascension est longue de 3,1 kilomètres à 5,3% de pente moyenne et au sommet duquel Sbaragli a pris deux points. Au sprint intermédiaire, situé du côté de Lavelanet, c'est Rickaert qui a alors empoché les 20 points. Derrière, le Belge a poursuivi son effort, en compagnie de son compatriote Dries Devenyns (Deceuninck-Quick Step). Au kilomètre 77, le Néerlandais Wout Poels (Bahrain Victorious) a tenté de partir, avec l'Italien Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step). Le Canadien Michael Woods (Israel Start-Up Nation) a tenté de les rejoindre, avant d'y parvenir.

Woods est le nouveau porteur du maillot à pois

Derrière, un autre trio était en contre : le Colombien Esteban Chaves (BikeExchange), l'Espagnol Omar Fraile (Astana Premier-Tech) et le Sud-Africain Louis Meintjes (Intermarché-Wanty Gobert Matériaux). Le groupe de poursuivants s'est ensuite étoffé avec deux autres coureurs : l'Autrichien Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe) et le Colombien Sergio Higuita (EF-Nippo). Devant, Woods a tenté de partir seul, mais Poels a directement réagi. Et c'est finalement le Néerlandais qui a empoché les cinq points au sommet du col de Montségur, classé en 2eme catégorie, dont l'ascension faisait 4,3 kilomètres avec des pentes moyennes à 8,7%. Les deux hommes ont continué leur effort, dans la descente, avec derrière, un groupe composé de Cattaneo, Chaves, Fraile, Meintjes, Konrad, le Français Guillaume Martin (Cofidis) et le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo), avant que Cattaneo ne tente de partir seul. Dans la montée du col de la Croix-des-Morts, un col classé en 2eme catégorie avec une montée longue de 6,8 kilomètres et des pentes moyennes à 5,7%, Poels et Woods ont alors été rejoints par Cattaneo. Dans le peloton, le Français Pierre Rolland (B&B-KTM) a tenté sa chance, avec son coéquipier Quentin Pacher, tout comme ses compatriotes Valentin Madouas (Groupama-FDJ) et Elie Gesbert (Arkéa-Samsic). C'est cette fois Woods qui est passé en tête au sommet du col de la Croix des Morts. A ce moment-là, le Canadien était en tête du classement du meilleur grimpeur, à égalité avec le Colombien Nairo Quintana (Arkéa-Samsic). Au kilomètre 112, une nouvelle jonction a alors eu lieu et dix coureurs se sont retrouvés en tête : Poels, Woods, Cattaneo, Chaves, Fraile, Meintjes, Konrad, Higuita, G.Martin et Mollema. A 60 kilomètres de l'arrivée, une autre jonction a eu lieu, avec l'arrivée en tête des quatre Français (Rolland, Pacher, Madouas et Gesbert).

Les EF-Nippo n'ont pas réussi à défendre la deuxième place d'Uran

Dans la côte de Galinagues, longue de 2,2 kilomètres avec une pente moyenne de 9% et classée en 3eme catégorie, Rolland a tenté une accélération, mais sans succès. En passant au sommet dans les deux premiers, ce qui lui a permis d'engranger un point supplémentaire, Woods est alors devenu virtuellement le nouveau porteur du maillot à pois de meilleur grimpeur. De son côté, le peloton accusait alors un retard de 4'05'', mais c'est à ce moment que l'équipe du maillot jaune, UAE Emirates, a pris les choses en main. Devant, dans la descente, Michael Woods s'est fait une belle frayeur, en chutant, avant ensuite de reprendre sa place dans le groupe de tête, à 43 kilomètres du but. Dans la foulée ou presque, Mollema en a profité pour prendre la poudre d'escampette. Son avance était de 1'10'' à 25 kilomètres de l'arrivée. A 5'30'', on retrouvait le peloton emmené par les UAE Emirates et les EF-Nippo, qui défendaient la deuxième place du général du Colombien Rigoberto Uran, alors que devant, Martin était virtuellement remonté à cette position. Dans la montée du col de Saint-Louis, col classé en 2eme catégorie, longue de 4,7 kilomètres et avec une pente moyenne de 7,4%, Mollema a continué son petit numéro. Dans le groupe de contre, Poels a été le premier à se faire lâcher, alors que Higuita a accéléré, emmenant, dans sa roue, Woods, Konrad, Gesbert, Chaves et Meintjes. Le groupe de poursuivants a ensuite été composé de Konrad, Cattaneo, Higuita et Woods, mais l'écart a toujours tourné autour de la minute avec l'homme de tête. Celui avec le peloton a même augmenté et a été porté à 6'10''. Mais c'est donc Mollema qui a triomphé à l'arrivée. Au classement général, le Français Guillaume Martin (Cofidis) remonte à la deuxième place, juste derrière le Slovène Tadej Pogacar (UAE Emirates), qui conserve évidemment son maillot jaune.

CYCLISME - UCI WORLD TOUR / TOUR DE FRANCE 2021
14eme étape - Carcassonne - Quillan (183,7km) - Samedi 10 juillet 2021
1- Bauke Mollema (PBS/Trek-Segafredo) en 4h16'16"
2- Patrick Konrad (AUT/Bora-Hansgrohe) à 1'04"
3- Sergio Andres Higuita (COL/EF Education-Nippo) mt
4- Mattia Cattaneo (ITA/Deceuninck-Quick Step) à 1'06"
5- Michael Woods (CAN/Israel Start-Up Nation) à 1'10"
6- Omar Fraile (ESP/Astana-Premier Tech) à 1'25"
7- Elie Gesbert (FRA/Arkea-Samsic) mt
8- Quentin Pacher (FRA/B&B Hotels P/B KTM) mt
9- Louis Meintjes (AFS/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 1'26"
10- Esteban Chaves (COL/BikeExchange) à 1'28"
...

Classement général après 14 étapes (sur 21)
1- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) en 56h50'21"
2- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 4'04''
3- Rigoberto Uran (COL/EF Education-Nippo) à 5'18''
4- Jonas Vingegaard (DAN/Jumbo-Visma) à 5'32''
5- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 5'33''
6- Ben O'Connor (AUS/AG2R-Citroën) à 5'58''
7- Wilco Kelderman (PBS/Bora-Hansgrohe) à 6'16''
8- Alexey Lutsenko (KAZ/Astana-Premier Tech) à 6'30''
9- Enric Mas (ESP/Movistar) à 7'11''
10- Mattia Cattaneo (ITA/Deceuninck-Quick Step) à 9'48''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.