11eme étape : L'étape du Mont Ventoux pour Wout Van Aert, Vingegaard a attaqué Pogacar

11eme étape : L'étape du Mont Ventoux pour Wout Van Aert, Vingegaard a attaqué Pogacar©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 07 juillet 2021 à 17h36

Alors que Julian Alaphilippe a très tôt dynamité la course, Wout Van Aert a su profiter de l'échappée pour dominer l'étape du Mont Ventoux. Tadej Pogacar a vu Jonas Vingegaard ne pas hésiter à l'attaquer mais conserve largement le maillot jaune.



Wout Van Aert donne enfin du bonheur à l'équipe Jumbo-Visma ! Dans une édition 2021 du Tour de France loin des attentes avec l'abandon de Primoz Roglic mais également celui de Tony Martin lors de cette 11eme étape, le champion de Belgique a su utiliser les pentes du Mont Ventoux pour s'isoler en tête et aller lever les bras à Malaucène. Une étape qui était annoncée terrible entre la pente et la chaleur. A cela est venu s'ajouter l'envie de partir dans l'échappée de Julian Alaphilippe. Le champion du monde n'a compté ses efforts en début d'étape et pas hésité à passer à l'attaque dès les premiers kilomètres mais il a dû s'y reprendre à plusieurs fois avant de former la bonne échappée du jour. Si, dans un premier temps, Nairo Quintana a pu suivre le Français, le porteur du maillot à pois n'a pas résisté et c'est avec Dan Martin, Anthony Perez et Pierre Rolland que le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step est parti pour une grande chevauchée. Mais ce n'était pas encore terminé au niveau des attaques qui ont secoué le peloton. Wout Van Aert a formé un groupe de contre avec douze autres coureurs dont trois de la formation Trek-Segafredo, Julien Bernard, Kenny Elissonde et Bauke Mollema. Un temps membre de ce groupe, Benoît Cosnefroy a très vite coupé son effort pour venir soutenir son leader Ben O'Connor dans le peloton. Pendant longtemps, l'écart a été supérieur à la minute entre les deux groupes de tête mais, au pied de la première ascension du Mont Ventoux, la jonction a pu être faite.Entre-temps, Dan Martin n'a pas hésité à aller chercher les points au sommet du Col de la Liguière. Dans le peloton, alors qu'on pouvait s'attendre à voir l'équipe UAE Team Emirates prendre les commandes des opérations, c'est l'équipe Ineos Grenadiers qui a agi comme si elle avant le maillot jaune dans ses rangs, imposant un tempo permettant de maintenir l'échappée sous les cinq minutes.

Alaphilippe en a trop fait

Ce tempo a également permis de faire un nettoyage par le vide avec les sprinteurs qui ont rapidement intégré le gruppetto tout comme Chris Froome. Une journée qui a également été difficile pour David Gaudu, visiblement affaibli et qui a très tôt été lâché par le peloton lors de la première ascension du Mont Ventoux. En tête de course, mécontent de l'allure, Julian Alaphilippe n'a pas hésité à placer un démarrage qui a scindé le groupe en plusieurs morceaux, avec Wout Van Aert, Julien Bernard, Kenny Elissonde, Anthony Pérez, Xandro Meurisse et Luke Durbridge qui ont pu prendre la roue du champion du monde. Une fois le Chalet Reynard passé, Bauke Mollema s'est dressé sur ses pédales pour revenir sur le groupe de tête peu avant le passage au sommet du « Géant de Provence », où le porteur du maillot arc-en-ciel a pris le maximum de points. Après avoir été distancé par Bauke Mollema, Pierre Rolland a été en « chasse-patate » et n'a jamais pu faire la jonction avec la tête de course. Après un court relais en tête de peloton, l'équipe UAE Team Emirates a très vite rendu la main à Ineos Grenadiers en vue de la descente vers Malaucène. Si la descente puis la vallée entre Malaucène et Bédoin n'ont pas permis de faire des différences, Kenny Elissonde a lancé les hostilités au pied de la deuxième ascension du « Mont Chauve » après un énorme relais en forme de sacrifice de son coéquipier Julien Bernard et distancé d'une trentaine de seconde un trio composé de Wout Van Aert, Julian Alaphilippe et Bauke Mollema. Mais, dans les pentes les plus prononcées, le champion de Belgique s'est montré le plus fort quand le champion du monde a payé les efforts importants du début de journée et a très vite compris qu'il ne pourrait pas suivre malgré un beau combat contre lui-même pour rester dans la roue du Néerlandais.


Van Aert en solo, Vingegaard à l'attaque

Après avoir rattrapé le Français, Wout Van Aert a placé un démarrage à onze kilomètres du sommet, qui s'est avéré décisif. En effet, personne n'a été en mesure d'aller chercher le coureur de l'équipe Jumbo-Visma qui a très vite creusé un écart supérieur à la minute sur le duo de l'équipe Trek-Segafredo formé quand Bauke Mollema est revenu sur Kenny Elissonde. Passé confortablement en tête au sommet du Mont Ventoux, le champion de Belgique a assuré dans la rapide descente vers Malaucène puis, visiblement très ému, a passé la ligne d'arrivée en vainqueur devant Kenny Elissonde et Bauke Mollema. Derrière, le groupe des favoris n'est pas resté inactif, bien au contraire. Alors que Ben O'Connor a été rapidement distancé dans la deuxième ascension du Mont Ventoux, Tadej Pogacar s'est très vite retrouvé esseulé. Jonas Vingegaard a alors fait parler son insouciance et a placé un démarrage. Dans un premier temps, le porteur du maillot jaune a pu rester dans la roue du Danois mais, petit-à-petit, l'écart s'est formé et le maillot blanc a creusé un écart proche des 40 secondes au passage au sommet. Toutefois, face à un trio Pogacar-Uran-Carapaz, Jonas Vingegaard n'a pas pu résister et a été rattrapé à l'orée du dernier kilomètre. Mais ce coup de semonce a sans doute montré que Tadej Pogacar n'est pas intouchable alors que le peloton se rapproche des Pyrénées, qui sera le juge de paix de ce Tour de France 2021. Perdant près de quatre minutes lors de cette étape, Ben O'Connor cède la deuxième place à Rigoberto Uran devant Jonas Vingegaard et chute à la cinquième place avec un retard proche des six minutes sur le maillot jaune. Mais, avec six coureurs en l'espace d'une minute et demie, la course à la deuxième place s'annonce d'ores-et-déjà intense !



CYCLISME - UCI WORLD TOUR / TOUR DE FRANCE 2021
11eme étape - Sorgues-Malaucène (198,9km) - Mercredi 7 juillet 2021
1- Wout Van Aert (PBS/Jumbo-Visma) en 5h17'43''
2- Kenny Elissonde (FRA/Trek-Segafredo) à 1'14''
3- Bauke Mollema (PBS/Trek-Segafredo) à 1'14''
4- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) à 1'38''
5- Rigoberto Uran (COL/EF Education-Nippo) à 1'38''
6- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 1'38''
7- Jonas Vingegaard (DAN/Jumbo-Visma) à 1'38''
8- Alexey Lutsenko (KAZ/Astana-Premier Tech) à 1'56''
9- Wilco Kelderman (PBS/Bora-Hansgrohe) à 1'56''
10- Enric Mas (ESP/Movistar) à 3'02''
...

Classement général après 11 étapes (sur 21)
1- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) en 43h44'38''
2- Rigoberto Uran (COL/EF Education-Nippo) à 5'18''
3- Jonas Vingegaard (DAN/Jumbo-Visma) à 5'32''
4- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 5'33''
5- Ben O'Connor (AUS/AG2R-Citroën) à 5'58''
6- Wilco Kelderman (PBS/Bora-Hansgrohe) à 6'16''
7- Alexey Lutsenko (KAZ/Astana-Premier Tech) à 6'30''
8- Enric Mas (ESP/Movistar) à 7'11''
9- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 9'29''
10- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 10'28''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.