Tour d'Italie (E1) : Du soulagement pour Filippo Ganna, de la déception chez Rémi Cavagna

Tour d'Italie (E1) : Du soulagement pour Filippo Ganna, de la déception chez Rémi Cavagna©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 09 mai 2021 à 00h00

Champion du monde en titre mais moins en forme lors des dernières courses, Filippo Ganna assure avoir retrouvé le moral après son succès lors de la 1ere étape du Tour d'Italie. Pour Rémi Cavagna, la déception est présente malgré le résultat d'ensemble convaincant de son équipe.



La première étape de l'édition 2021 du Giro s'est avérée être une petite surprise. Moins en forme dans l'exercice du contre-la-montre, dont il est champion du monde, Filippo Ganna s'est retrouvé dans les rues de Turin. Le rouleur de la formation Ineos Grenadiers n'a rien laissé à la concurrence. Vainqueur avec dix secondes d'avance sur Edoardo Affini, l'Italien a confié dans des propos recueillis par Cyclism'Actu être « vraiment heureux » après avoir renoué avec la victoire, lui qui restait sur trois échecs en contre-la-montre sur Tirreno-Adriatico puis sur le Tour de Romandie. Ayant eu des problèmes de communication radio avec son équipe, Filippo Ganna a confié que son entourage lui a « juste dit de rouler à fond », ajoutant qu'il pouvait « rouler très fort » si la foule scandait son nom ». Une « victoire incroyable » qui vient rassurer le natif de Verbania. « Je n'étais pas vraiment préparé pour ce chrono. Après le Tour de Romandie, mon moral n'était pas très élevé, a déclaré après l'arrivée Filippo Ganna. Maintenant, je l'ai retrouvé et je suis vraiment heureux. » Une performance qui lui permet de retrouver le maillot rose, lui qui avait entamé le Giro 2020 de la même manière.

« Le parcours n'était pas forcément super pour moi »

Le contraste est saisissant avec Rémi Cavagna. Donné largement favori de l'étape après son coup de force sur le Tour de Romandie, le « TGV de Clermont » n'a pas été au rendez-vous et a confié après l'arrivée avoir « un sentiment mitigé » alors qu'il était « vraiment motivé pour remporter ce contre-la-montre ». Le coureur de la formation Deceuninck-Quick Step a reconnu avoir été « un peu en-dessous, un peu moins bien » sur ce parcours de 8,6km tracé au cœur de la capitale du Piémont. Comme pour se rassurer, Rémi Cavagna a confié dans des propos recueillis par Cyclism'Actu que « le parcours n'était pas forcément super » vis-à-vis de ses qualités, et qu'il l'aurait « préféré un peu plus long ». Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, l'Auvergnat a mis en avant la performance collective du « Wolfpack » pour cette entame de 104eme Giro. « C'est quand même un bon début de Tour d'Italie, on fait quatrième, cinquième et septième, donc c'est correct, ajoute le Français. João Almeida et Remco Evenepoel sont devant les meilleurs pour le classement général, c'est un super début pour eux. » Place désormais au travail collectif pour le Tricolore, en attendant le deuxième contre-la-montre, lors de la dernière étape.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.