Tour d'Italie : Calmejane en veut plus

Tour d'Italie : Calmejane en veut plus©Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le dimanche 15 mai 2022 à 10h40

Lilian Calmejane a animé la journée de samedi sur le Tour d'Italie, pour finir par céder. Le Français, pensionnaire de la formation AG2R Citroën, espère forcément mieux.



Il espérait forcément plus. Ce samedi, le Français Lilian Calmejane, pensionnaire de la formation AG2R Citroën et qui participe à son tout premier Giro, était dans la traditionnelle échappée du jour, lors de la huitième étape du Tour d'Italie. Cette étape aurait potentiellement pu sourire à un coureur parti dans la bonne échappée. Dans un groupe d'un total de 21 hommes, l'équipe savoyarde AG2R Citroën avait voulu mettre toutes les chances de son côté, avec pas moins de deux de ses hommes. En effet, le Tricolore était alors accompagné par l'Italien Andrea Vendrame. Et si ce dernier a finalement pris la onzième place finale du jour, après avoir résisté jusqu'à une bosse à environ 25 kilomètres de l'arrivée, à 2'56" du Belge Thomas De Gendt, pensionnaire de la formation Lotto Soudal et vainqueur du jour, Calmejane, quant à lui, a dû se contenter de la 110eme position, après avoir été l'un des tous premiers à lâcher prise.

"Il faut être un petit peu patient"

A ce moment-là, derrière, dans un peloton qui se trouvait alors à 45 kilomètres de l'arrivée, le Néerlandais Mathieu van der Poel, pensionnaire de la formation belge Alpecin-Fenix, était alors en train d'attaquer. A l'arrivée, auprès de sa formation, Calmejane s'est exprimé : "En début de course, j'ai des bonnes jambes, ce qui m'a permis d'être avec Andrea (Vendrame) dans le bon coup, mais au bout de 100-120 kilomètres, je sens que j'ai un peu mal au dos, que j'ai quelques douleurs, et je n'arrive pas à conserver mon niveau de performance et à bien m'exprimer dans le final. C'est dommage car ce sont des journées qui me correspondent... Il faut être un petit peu patient, continuer et puis ça va arriver. C'est bien d'être devant, ça veut dire que j'ai la canne pour accompagner des costauds comme ça, mais le but, c'est d'aller chercher un résultat. J'en veux plus. Il ne faut pas forcément s'affoler ou stresser, il n'y a pas d'inquiétude à avoir, mais je sens que mon niveau de performance baisse considérablement au bout de 3 heures de vélo."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.