Tour d'Italie 2022 (E19) : Bouwman signe une deuxième victoire d'étape

Tour d'Italie 2022 (E19) : Bouwman signe une deuxième victoire d'étape©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 27 mai 2022 à 17h07

Déjà vainqueur lors de la 7eme étape, Koen Bouwman a levé les bras au Santuario di Castelmonte après avoir conforté son maillot bleu. Offensif dans la dernière difficulté, Richard Carapaz n'a pas été en mesure de reprendre du temps à ses adversaires.



Koen Bouwman a marqué de son empreinte la 17eme étape du Giro 2022. Porteur du maillot bleu de leader du classement de la montagne, le Néerlandais est allé chercher au sommet du Santuario di Castelmonte, ascension inédite sur le Tour d'Italie, une deuxième victoire d'étape après celle acquise à Potenza lors de la première semaine de course. Une antépénultième étape longue de 178 kilomètres au départ de Marano Lagunare qui a été animée dès le départ. De nombreuses escarmouches ont secoué le peloton dont une massive de l'équipe Alpecin-Fenix autour de Mathieu van der Poel, qui n'a pas été couronné de succès. Déjà à l'avant ce jeudi, Edoardo Affini et Magnus Cort Nielsen ont également tenté leu chance dans un groupe de douze coureurs. Alors que les équipes DSM, Israel-Premier Tech ou encore Lotto-Soudal ont tenté d'intégrer certains de leurs éléments à ce groupe, ça n'a pas été une réussite et l'échappée a pu se forme sous le contrôle des coureurs de la formation Ineos Grenadiers. Un groupe dans lequel Clément Davy, Attila Valter, Koen Bouwman ou encore Fernando Gaviria ont pu prendre place.

Bouwman plus en bleu que jamais

Le peloton ayant décidé de faire rideau, l'écart a très vite pris une grande ampleur et dépassé les dix minutes. A 126 kilomètres de l'arrivée, l'équipe Bora-Hansgrohe a décidé de prendre le contrôle du peloton et d'en augmenter l'allure. Toutefois, l'écart n'a pas baissé dans des proportions suffisantes pour enlever l'idée de remporter l'étape dans la tête des échappés. Emmené par Edoardo Affini, Koen Bouwman a tranquillement pris les points au sommet des deux premières difficultés du jour, faisant un pas de plus vers la victoire au classement du meilleur grimpeur du Giro, ce qui serait une première pour un Néerlandais. A l'entame des 70 kilomètres de l'arrivée, les coureurs ont fait un détour par la Slovénie pour aller chercher l'ascension du Kolovrat (10,3km à 9,2% de moyenne). Une montée qui a très vite fait fondre l'échappée, qui s'est résumée à un quatuor composé d'Alessandro Tonelli, Attila Valter, Koen Bouwman et Mauro Schmid au sommet. Le peloton n'a pas été en reste, avec notamment Richard Carapaz qui a perdu des coéquipiers après avoir vu Richie Porte quitter la course. Dans la descente, Andrea Vendrame a fait l'effort pour rejoindre la tête de course.

Bouwman a saisi sa chance, Carapaz neutralisé

Dans le peloton, l'équipe Bora-Hansgrohe a assuré un tempo important avec l'idée de revenir sur l'échappée. Mais l'écart est longtemps resté largement au-dessus des cinq minutes et la formation allemande a finalement coupé son effort à un peu moins de 20 kilomètres de l'arrivée. Le quintette de tête s'est longtemps neutralisé avant que Koen Bouwman ne place un premier démarrage à 2800 mètres de l'arrivée. Attila Valter puis Alessandro Tonelli ont tenté de contrer le coureur de l'équipe Jumbo-Visma mais sans réussite. C'est dans les derniers mètres que la victoire d'étape s'est décidée. Alors que Mauro Schmid a semé la zizanie dans le dernier virage, poussant Andrea Vendrame à tirer tout droit, Koen Bouwman a tout donné pour aller chercher une deuxième victoire d'étape sur ce Giro devant le Suisse et Alessandro Tonelli. Dans le groupe des favoris, Richard Carapaz a profité du bon travail de Pavel Sivakov pour placer un démarrage à deux kilomètres de l'arrivée mais Jai Hindley et Mikel Landa se sont accrochés à l'Equatorien et se sont neutralisés avant la dernière explication en montagne ce samedi puis l'ultime contre-la-montre ce dimanche.

CYCLISME / GIRO 2022
19eme étape - Marano Lagunare-Santuario di Castelmonte (178km) - Vendredi 27 mai 2022
1- Koen Bouwman (PBS/Jumbo-Visma) en 4h32'55''
2- Mauro Schmid (SUI/Quick-Step Alpha Vinyl) mt
3- Alessandro Tonelli (ITA/Bardiani-CSF-Faizanè) à 3''
4- Attila Valter (HUN/Groupama-FDJ) à 6''
5- Andrea Vendrame (ITA/AG2R-Citroën) à 10''
6- Tobias Bayer (AUT/Alpecin-Fenix) à 2'45''
7- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 3'49''
8- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 3'56''
9- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 3'56''
10- Mikel Landa (ESP/Bahrain Victorious) à 3'56''
...

Classement général après 19 étapes (sur 21)
1- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) en 81h18'12''
2- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 3''
3- Mikel Landa (ESP/Bahrain Victorious) à 1'05''
4- Vincenzo Nibali (ITA/Astana Qazaqstan) à 5'53''
5- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 6'22''
6- Jan Hirt (RTC/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 7'15''
7- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 8'21''
8- Domenico Pozzovivo (ITA/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 12'55''
9- Juan Pedro Lopez (ESP/Trek-Segafredo) à 15'29''
10- Hugh Carthy (GBR/EF Education-EasyPost) à 17'10''
...
14- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 25'45''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.