Tour d'Italie 2022 (E18) : Les sprinteurs en échec, De Bondt vainqueur à Trévise

Tour d'Italie 2022 (E18) : Les sprinteurs en échec, De Bondt vainqueur à Trévise©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 26 mai 2022 à 17h15

Parti en échappée dès les premiers kilomètres avec Edoardo Affini, Magnus Cort Nielsen et Davide Gabburo, Dries De Bondt a réglé ce groupe pour remporter la 18eme étape du Tour d'Italie.



Les sprinteurs n'ont pas eu droit à un dernier feu d'artifice ! Alors que ce Giro 2022 sera conclu par deux étapes de montagne puis un contre-la-montre final à Vérone, les rois de la vitesse avaient une dernière occasion de s'expliquer dans les rues de Trévise mais un quatuor a tout donné pour que le scenario annoncé ne se réalise pas. Sur un parcours long de 156 kilomètres au départ de Borgo Valsugana dénué de grandes difficultés, la volonté de tout contrôler des coéquipiers d'Arnaud Démare, Mark Cavendish et Alberto Dainese a été mise en échec. Dès les premiers mètres, plusieurs escarmouches ont tenté de former l'échappée mais c'est un duo composé de Magnus Cort Nielsen et Dries De Bondt qui a obtenu le premier bon de sortie. Le Danois et le Belge ont ensuite vu Edoardo Affini et Davide Gabburo les rejoindre pour former le coup du jour. Plusieurs coureurs de la formation Eolo-Kometa ont alors tenté de se joindre à la fête mais les coéquipiers de Mark Cavendish leur ont fermement dit non et le peloton a alors fait rideau pour laisser ce quatuor prendre le large. Confiantes quant à leur capacité de revenir, les formations de sprinteurs ont tout d'abord laissé faire.

L'échappée a su manipuler les équipes de sprinteurs

L'écart entre l'échappée et le peloton a très vite atteint deux minutes avec un tempo sérieux maintenu par les équipiers des sprinteurs pour maintenir un semblant de contrôle. Après avoir perdu João Almeida et toutes ses ambitions de remporter ce Giro, l'équipe UAE Team Emirates a semblé perdre patience et envoyé Rui Alberto Faria da Costa hausser l'allure à un peu plus de 100 kilomètres du but pour favoriser les chances de Fernando Gaviria. L'effort de l'ancien champion du monde a permis de faire baisser l'écart sous la minute et demie mais il ne s'est pas prolongé. Le sprint intermédiaire de Valdobbiadene a vu Davide Gabburo faire le plein de points quand, dans le peloton Arnaud Démare n'a pas laissé passer l'occasion de reprendre un point à Mark Cavendish. La clé du scenario de cette 18eme étape a été l'ascension du Muro di Cà del Poggio, dont le sommet était situé à 54 kilomètres de l'arrivée. Pas à l'aise quand la route se cabre, le rouleur italien Edoardo Affini a vu ses trois compères d'échappée mesurer leurs efforts pour le garder dans les roues, conscients que ses qualités de pistard pourront être utiles dans le final de cette étape face à un peloton lancé à vive allure.


De Bondt en finisseur, Lopez perd gros

Dans le peloton, les sprinteurs ont su passer cette difficulté et ont ensuite fait embrayer leurs coéquipiers. Les échappés ont alors fait de même et un duel de tous les instants a commencé entre le quatuor de tête et la meute. L'écart, qui a frôlé les trois minutes après le Muro di Cà del Poggio, a commencé à décroître mais pas dans des proportions importantes. Les équipes de sprinteurs ont alors sacrifié leurs trains, avec notamment Ignatas Konovalovas qui a roulé très tôt pour Arnaud Démare, pour essayer de revenir. Toutefois, avec des machines comme Edoardo Affini et Magnus Cort Nielsen devant, le duel était équilibré. Le peloton a alors commencé à exploser et la principale victime a été Juan Pedro Lopez. L'ancien porteur du maillot rose, huitième du classement général au départ de l'étape, a perdu près de trois minutes. Très vite, le quatuor de tête a compris que la victoire d'étape était pour eux mais ils ont continué à collaborer jusque dans la dernière ligne droite. Alors qu'Edoardo Affini a anticipé le sprint, Dries De Bondt s'est montré le plus fort et devance l'Italien et Magnus Cort Nielsen. Le sprint du peloton a été réglé par Alberto Dainese devant Arnaud Démare, qui a fait un pas de plus vers un deuxième maillot cyclamen du Giro. Richard Carapaz, attentif dans le final, conserve le maillot rose quand Jai Hindley, victime d'un incident mécanique dans les trois derniers kilomètres, reste à trois secondes avant l'explication finale.

CYCLISME / GIRO 2022
18eme étape - Borgo Valsugana-Trévise (156km) - Jeudi 26 mai 2022
1- Dries De Bondt (BEL/Alpecin-Fenix) en 3h21'21''
2- Edoardo Affini (ITA/Jumbo-Visma) mt
3- Magnus Cort Nielsen (DAN/EF Education-EasyPost) mt
4- Davide Gabburo (ITA/Bardiani-CSF-Faizanè) mt
5- Alberto Dainese (ITA/DSM) à 14''
6- Arnaud Démare (FRA/Groupama-FDJ) à 14''
7- Davide Cimolai (ITA/Cofidis) à 14''
8- Mark Cavendish (GBR/Quick-Step Alpha Vinyl) à 14''
9- Fernando Gaviria (COL/UAE Team Emirates) à 14''
10- Simone Consonni (ITA/Cofidis) à 14''
...

Classement général après 18 étapes (sur 21)
1- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) en 76h41'15''
2- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 3''
3- Mikel Landa (ESP/Bahrain Victorious) à 1'05''
4- Vincenzo Nibali (ITA/Astana Qazaqstan) à 5'48''
5- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 6'19''
6- Jan Hirt (RTC/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 7'12''
7- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 7'13''
8- Domenico Pozzovivo (ITA/Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) à 12'30''
9- Juan Pedro Lopez (ESP/Trek-Segafredo) à 15'10''
10- Hugh Carthy (GBR/EF Education-EasyPost) à 17'03''
...
15- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 27'30''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.