Giro : Une non-sélection qui ne passe pas chez Androni Giocattoli-Sidermec

Giro : Une non-sélection qui ne passe pas chez Androni Giocattoli-Sidermec©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 28 février 2021 à 19h40

Ecartée de la 104eme édition du Tour d'Italie, la formation Androni Giocattoli-Sidermec a vivement critiqué la décision des organisateurs dans une lettre ouverte de son manager Gianni Savio.

C'était la petite surprise des invitations pour le Giro 2021. L'équipe Androni Giocattoli-Sidermec, qui n'a manqué le rendez-vous qu'à trois reprises depuis l'an 2000, ne sera pas présente à Turin le 8 mai prochain pour entamer la 104eme édition du Tour d'Italie. En effet, les organisateurs de l'épreuve ont distribué les trois invitations à leur disposition aux équipes Bardiani-CSF-Faizanè, Vini Zabù et Eolo-Kometa. Manager général de la formation Androni Giocattoli-Sidermec, Gianni Savio a pris cette non-sélection comme un affront et en a fait part dans une lettre ouverte publiée sur le site italien SpazioCiclismo et destinée à l'Union Cycliste Internationale, RCS Sport et la Fédération Italienne de cyclisme. S'il salue la décision de l'UCI d'accepter une équipe supplémentaire sur les trois Grands Tours en 2021, Gianni Savio confie que son équipe était convaincue « qu'au moins une des trois Wild Cards serait décernée en fonction du mérite sportif » et ajoute être choqué « de ne pas avoir reçu une invitation que nous estimions certainement méritée ».


Savio regrette le manque de considération de la part de RCS Sport

Mais si le manager général de l'équipe Androni Giocattoli-Sidermec a des griefs contre une des parties prenantes, c'est bien RCS Sport. Société organisatrice du Giro, elle est dans le viseur de Gianni Savio en raison du manque de considération envers son équipe. Cette dernière permet depuis plusieurs saisons, « sur recommandation de RCS Sport », à de jeunes coureurs de poursuivre leur formation. Un « projet » qui a permis à des coureurs comme Egan Bernal ou Davide Ballerini de lancer une carrière florissante. « Un projet avec lequel nous avons découvert et lancé de jeunes talents parmi les professionnels tels que Davide Ballerini, Fausto Masnada, Andrea Vendrame, Ivan Sosa et Egan Bernal ou d'autres que nous avons relancés comme Mattia Cattaneo, rappelle Gianni Savio. Des coureurs qui se sont imposés avec notre équipe et qui ont continué à gagner dans les grandes équipes du World Tour. » En conclusion de sa lettre ouverte, le patron de l'équipe Androni Giocattoli-Sidermec lance un appel aux dirigeants du cyclisme professionnel et leur demande d'intervenir « pour que le cyclisme puisse à nouveau s'inspirer de critères éthiques et sportifs ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.