Giro : Une journée pour écrire l'histoire

Giro : Une journée pour écrire l'histoire©Media365

Nicolas Kohlhuber : publié le dimanche 25 octobre 2020 à 12h16

Dans une 103eme édition du Tour d'Italie déjà très particulière, c'est une journée historique qui s'annonce ce dimanche. La victoire finale va se jouer dans les rues de Milan lors d'un contre-la-montre individuel en guise de dernière étape. Dans la même seconde, Jai Hindley et Tao Geoghegan Hart sont les deux principaux protagonistes d'un scénario complètement fou.



0''86 seconde. Voilà le temps qui sépare Jai Hindley et Tao Geoghegan Hart après 3 483 kilomètres parcourus sur le Tour d'Italie. Cet écart est minime à l'approche de la dernière étape de ce Giro qui aura sa place dans les livres d'histoire. C'est bien simple, au départ de la dernière journée de course, c'est la première fois que les deux premiers du classement général se tiennent dans la même seconde. C'est un incroyable duel que les deux hommes vont se livrer dans les rues de Milan. Entre Cernusco sul Naviglio et la Piazza del Duomo, les 164 cyclistes encore en course vont parcourir 15,7 kilomètres sur un parcours plat. Mais tous les regards seront tournés vers la fin de journée, quand les deux surprenants leaders de la course vont s'affronter à distance. Chaque trajectoire, chaque coup de pédale, chaque respiration va avoir son importance dans un final à couper le souffle. Au bout, il y a une place pour l'éternité dans le palmarès d'un des grands tours. Une occasion qu'ils ne doivent pas manquer car elle risque de ne pas se représenter de si tôt.

Des dixièmes de secondes dont on parlera pendant des années

Jai Hindley, 24 ans, et Tao Geoghegan Hart, 25 ans, sont jeunes. Ils n'étaient pas programmés pour être aussi performants sur ce Giro. Au départ, ils n'étaient même pas leaders de leurs équipes respectives. Chez Sunweb, c'est Wilco Kelderman qui avait cet honneur alors que du côté d'Ineos-Grenadier, Geraint Thomas était annoncé comme le grand favori de la course. Au fil des chutes, des défaillances et des très compliquées étapes de montagne entre le Stelvio et Sestrières, deux coureurs qui n'ont jamais gagné une une course à étapes du World Tour ont été assez réguliers pour espérer en gagner une des plus belles. L'anonymat qui les a entourés au départ rajoute encore un peu plus de magie à leur parcours. Et d'incertitudes à ce contre-la-montre final. Leur inexpérience à ce niveau-là et l'expérience d'un Tour de France qui a basculé sur le contre-la-montre final il y a moins d'un mois prouvent que tout est possible. Pour une édition exceptionnellement automnale et disputée avec moins du public que d'habitude, Covid-19 oblige, le 103eme Giro de ce nom ne pouvait pas rêver meilleur scénario. Cette course est rentrée dans l'histoire avant même son dénouement. Pendant de longues années, on parlera de ces quelques dixièmes de seconde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.