Giro : Les équipes Mitchelton-Scott et Jumbo-Visma quittent la course, Matthews également

Giro : Les équipes Mitchelton-Scott et Jumbo-Visma quittent la course, Matthews également©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 13 octobre 2020 à 10h21

Les tests réalisés lors de la première journée de repos du Giro ont permis de déceler plusieurs cas de coronavirus dans le peloton. Après l'équipe Mitchelton-Scott, la formation Jumbo-Visma a décidé de quitter la course après le test positif de Steven Kruijswijk. Michael Matthews doit également cesser sa participation.

Le Giro 2020 n'est décidément pas épargné par le coronavirus. En effet, les tests pratiqués ce dimanche puis ce lundi lors de la journée de repos sur l'ensemble des coureurs et des encadrements des équipes engagées sur le Tour d'Italie ont donné des résultats inquiétants. Tout d'abord, l'équipe Mitchelton-Scott a annoncé sa décision de quitter dès à présent le peloton. Déjà touchée en marge de la 8eme étape par le test positif de son leader Simon Yates, la formation australienne a vu quatre membres de son staff être à leur tour testés positif au coronavirus. « Malheureusement, nous avons été informés lundi soir que nous avons eu un nombre de résultats positifs concernant notre staff à la suite d'une troisième vague de tests en trois jours, annonce le manager général de l'équipe Brent Copeland dans un communiqué. Par responsabilité envers nos coureurs et notre staff, le peloton et l'organisation de la course, nous avons pris la décision radicale de nous retirer du Giro. » Ce dernier assure que les membres de son équipe testés sont soit asymptomatiques, soit avec des symptômes légers.


La Jumbo-Visma suit le mouvement après le test positif de Kruijswijk

Mais l'équipe Mitchelton-Scott n'a pas été la seule touchée par le coronavirus. En effet, après la communication commune de l'Union Cycliste Internationale et de RCS Sport, société organisatrice du Giro, l'équipe Jumbo-Visma a d'abord confirmé que son leader Steven Kruijswijk a été testé positif au coronavirus lors de cette vague d'examens. Déjà privé du Tour de France à la suite de sa chute sur le Critérium du Dauphiné, le Néerlandais a vu ses espoirs de victoire sur les routes italiennes réduits à néant, lui qui pointait à la onzième position au classement général. « Nous prenons énormément de précautions afin d'éviter la contamination au sein de l'équipe. Et je me sens simplement en forme, je ne peux pas croire que j'ai été contaminé, a déclaré le Néerlandais dans un communiqué de sa formation. Apprendre cette nouvelle a été une énorme déception. C'est dommage qu'il me faille quitter le Giro de cette manière. » Quelques heures après la confirmation de l'état de santé de Steven Kruijswijk, la formation Jumbo-Visma a décidé de ne pas prendre le moindre risque et a confirmé elle-aussi qu'elle quittait la route du Giro avant le départ de la 10eme étape.


Matthews également contraint de s'arrêter là

La troisième équipe touchée par le coronavirus à la suite des tests pratiqués lors de la première journée de repos est Sunweb. Si l'UCI n'avait pas communiqué le nom du coureur touché au sein de la formation allemande, cette dernière a pris les devants en confirmant que son sprinteur Michael Matthews, actuel quatrième au classement par points, ne pourra pas continuer le Giro après avoir été lui-aussi testé positif. Son équipe assure que l'Australien est actuellement asymptomatique et a été immédiatement mis en quarantaine par mesure de précaution. De plus, si aucun autre membre de son équipe n'a été testé positif, le staff de la formation Sunweb confirme être sur le qui-vive en cas d'apparition de symptômes en son sein. A ces cas s'ajoutent ceux d'un membre de l'encadrement des équipes AG2R-La Mondiale et Ineos Grenadiers, qui ont a été annoncés par les organisateurs du Giro, qui doivent faire face à une situation difficile alors qu'il reste encore deux semaines de course.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.