Giro : Le profil de la 17eme étape

Giro : Le profil de la 17eme étape©Media365
A lire aussi

Romain Fiore, Media365, publié le mercredi 26 mai 2021 à 09h00

Découvrez le profil de la 17eme étape du Giro, qui mènera les coureurs de Canazei au sommet de la Sega di Ala, sur un parcours long de 193 kilomètres.



Après une journée de repos bien méritée, les coureurs vont entamer la dernière semaine du Giro par une étape de haute montagne qui va en faire souffrir plus d'un sur la route de la Sega di Ala. Le peloton partira de Canazei, ville située dans le Trentin, en plein coeur des Dolomites, massif que les coureurs ont déjà exploré pendant ce Giro, ils rejoindront la ville d'Ala réputée comme étant la « Ville du Velours » au XVIIIeme siècle, afin d'entreprendre la montée finale. Au programme d'une étape longue de 193 kilomètres, deux sprints intermédiaires et trois cols répertoriés vont attendre les coureurs. Alors que le départ est situé à 1 436 mètres d'altitude, le peloton va d'abord entreprendre une douce descente vers Sover pour la montée de Sveseri, au kilomètre 57,9. A partir de là, les coureurs vont plonger vers Trente et le premier sprint intermédiaire, après 91 kilomètres d'effort. Ensuite, pendant 40 kilomètres les coureurs seront à très basse altitude pour rallier Mori et le deuxième sprint intermédiaire situé au kilomètre 121 du parcours. Ce qui sera le dernier moment de calme avant d'aborder les deux principales difficultés de cette étape.

Bernal pourra-t-il assommer le Giro ?

C'est tout d'abord le Passo di San Valentino, classé en première catégorie et dont le sommet est situé à un peu moins de 40 kilomètres de l'arrivée, qui se présentera devant les coureurs. Une montée longue de 14,8 kilomètres qui amènera les coureurs à 1 315 mètres d'altitude, avec des pourcentages à 7,8% de moyenne et certains passages qui grimperont jusqu'à 14%. Enfin, pour conclure cette 17eme étape, les prétendants à la victoire finale sur ce 104eme Giro pourront s'expliquer sur la terrible ascension de la Sega di Ala, un col long de 11,2 kilomètres et qui n'épargnera personne. Avec ses 1 098 mètres de dénivelé et ses 9,8% de moyenne tout au long de l'ascension, seuls les meilleurs se hisseront en première position pour remporter l'étape, car un passage à 17% les attend à trois kilomètres de l'arrivée pour terminer sur des pourcentages moins sévères avant la flamme rouge. Une étape forcément attendue par les leaders dont Egan Bernal qui peut asseoir un peu plus sa domination sur le classement général et peut-être même remporter une troisième étape sur ce Giro. Une météo plutôt clémente devrait attendre les coureurs avec un parcours ensoleillé et des températures comprises entre 16 et 19°C.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.