Giro (E9) : Sous la pluie, Ruben Guerreiro a eu le dernier mot à Roccaraso

Giro (E9) : Sous la pluie, Ruben Guerreiro a eu le dernier mot à Roccaraso©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 11 octobre 2020 à 16h14

Au terme d'une longue échappée, Ruben Guerreiro a pris le meilleur sur Jonathan Castroviejo dans la montée finale de Roccaraso pour remporter la 9eme étape du Giro 2020.



Le Portugal est décidément à l'honneur sur les routes du Giro 2020 ! Alors que João Almeida porte le maillot rose depuis la 3eme étape, Ruben Guerreiro a signé le premier succès d'étape d'un coureur portugais depuis Acacio da Silva en 1989. Le coureur de la formation EF s'est montré le plus fort au sein de groupe d'échappés qui a marqué cette 9eme étape montagneuse disputée sur 208 kilomètres entre San Salvo et Roccaraso. Sur une route très rapidement détrempée par la pluie tombant sur les provinces de Chieti et de L'Aquila, les offensives se sont multipliées. Un duo Filippo Ganna-Victor Campenaerts a lancé les hostilités sans succès avant plusieurs tentatives qui ont également échoué. C'est finalement à 128 kilomètres de l'arrivée que la bonne échappée de cette 9eme étape du Tour d'Italie a pris forme.

Les leaders se sont neutralisés

Jonathan Castroviejo, Ruben Guerreiro, Eduardo Sepulveda et Ben O'Connor ont eu un bon de sortie de la part du peloton. Si Giovanni Visconti et Larry Warbasse ont fait la jonction avant le pied du Passo Lanciano (12,4km à 7%), première difficulté du jour, Kilian Frankiny puis Mikkel Bjerg ont su faire l'effort. Le Suisse revenant dans les pentes alors que le Danois a profité de la descente pour se rapprocher. Cette descente a également vu l'équipe Trek-Segafredo de Vincenzo Nibali accélérer le rythme et faire exploser le peloton... mais l'effort n'a pas été suivi de conséquences, notamment pour João Almeida, car les principaux leaders se sont regardés dans le blanc des yeux, laissant la formation Deceuninck-Quick Step mener un tempo peu soutenu dans le but de garder l'échappée sous contrôle, Jonathan Castroviejo étant la seule menace pour le maillot rose. Les huit coureurs de tête ont vu leur avance fondre petit à petit, descendant sous les quatre minutes à 30 kilomètres de l'arrivée.

Guerreiro a eu le dernier mot

Alors que l'échappée a parfaitement collaboré dans un final exigeant, l'équipe Trek-Segafredo a une nouvelle fois essayé de tendre le peloton pour favoriser son leader... mais, face à une initiative sans aucune conséquence, la formation américaine a stoppé son effort à 22 kilomètres de l'arrivée, assurant au groupe de tête de se jouer la victoire d'étape. Au pied de la montée finale vers Roccaraso, c'est l'équipe Sunweb qui a pris le relais en tête de peloton pour Wilco Kelderman alors que, devant, un duo composé de Jonathan Castroviejo et Ruben Guerreiro a usé le reste de l'échappée afin de s'expliquer dans le dernier kilomètre, un trio avec Kilian Frankiny, Larry Warbasse et Mikkel Bjerg ne parvenant pas à faire la jonction. Si Jonathan Castroviejo a lancé les hostilités dans les 400 derniers mètres, c'est finalement Ruben Guerreiro qui s'est montré le plus fort pour s'imposer. Un final qui a été plus difficile pour son compatriote João Almeida, qui a lâché un peu de terrain au classement général qui a bougé, Wilco Kelderman s'emparant de la deuxième place au détriment de Pello Bilbao. Place maintenant à la première journée de repos avant une 10eme étape au profil tortueux.

CYCLISME / GIRO 2020
9eme étape - San Salvo-Roccaraso (208km) - Dimanche 11 octobre 2020
1- Ruben Guerreiro (POR/EF) en 5h41'20''
2- Jonathan Castroviejo (ESP/Ineos Grenadiers) à 8''
3- Mikkel Bjerg (DAN/UAE Team Emirates) à 58''
4- Kilian Frankiny (SUI/Groupama-FDJ) à 1'16''
5- Larry Warbasse (USA/AG2R-La Mondiale) à 1'16''
6- Tao Geoghegan Hart (GBR/Ineos Grenadiers) à 1'19''
7- Lucas Hamilton (AUS/Mitchelton-Scott) à 1'32''
8- Wilco Kelderman (PBS/Sunweb) à 1'38''
9- Jakob Fuglsang (DAN/Astana) à 1'38''
10- Jai Hindley (AUS/Sunweb) à 1'38''
...

Classement général après 9 étapes (sur 21)
1- João Almeida (POR/Deceuninck-Quick Step) en 35h35'50''
2- Wilco Kelderman (PBS/Sunweb) à 30''
3- Pello Bilbao (ESP/Bahrain-McLaren) à 39''
4- Domenico Pozzovivo (ITA/NTT) à 53''
5- Vincenzo Nibali (ITA/Trek-Segafredo) à 57''
6- Jakob Fuglsang (DAN/Astana) à 1'01''
7- Harm Vanhoucke (BEL/Lotto-Soudal) à 1'02''
8- Patrick Konrad (AUT/Bora-Hansgrohe) à 1'11''
9- Jai Hindley (AUS/Sunweb) à 1'15''
10- Rafal Majka (POL/Bora-Hansgrohe) à 1'17''
...
22- Aurélien Paret-Peintre (FRA/AG2R-La Mondiale) à 5'02''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.