Giro (E16) : Deuxième victoire d'étape pour Egan Bernal, qui creuse encore l'écart au classement général

Giro (E16) : Deuxième victoire d'étape pour Egan Bernal, qui creuse encore l'écart au classement général©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le lundi 24 mai 2021 à 16h02

Au terme d'une étape raccourcie en raison des conditions météo, Egan Bernal a su se défaire de ses rivaux dans le Passo Giau pour aller chercher la victoire à Cortina d'Ampezzo devant Romain Bardet et Damiano Caruso.



Egan Bernal veut décidément tirer parti de toutes les opportunités. Le maillot rose du Giro 2021 a profité des sommets des Dolomites pour consolider un peu plus sa première place au classement général alors que Romain Bardet s'est relancé dans la course au podium. Une 16eme étape qui a débuté dans l'incertitude. En effet, face à une météo annoncée comme très compliquée et pour éviter aux coureurs de prendre trop de risques, les organisateurs ont décidé de modifier en profondeur le parcours prévu entre Sacile et Cortina d'Ampezzo. De 212 kilomètres, l'étape a finalement été disputée sur 155 kilomètres avec les montées, mais surtout les descentes, du Passo Fedaia et du Passo Pordoi qui ont été retirées de l'équation, laissant le Passo Giau comme « Cima Coppi », le plus haut sommet de cette 104eme édition du Tour d'Italie. L'intensité a été au rendez-vous des premiers kilomètres avec Louis Vervaeke qui a essayé de se défaire du peloton. Si trois autres coureurs dont Rémi Cavagna ont su rattraper le coureur de la formation Alpecin-Fenix au pied de La Crosetta, première difficulté du jour, le peloton était décidé à vivre une journée riche en action. Dès les premières pentes de cette difficulté, Davide Formolo a décidé de passer à l'attaque, mettant fin aux espoirs du quatuor de tête.

Nibali a tenté sa chance

Le 14eme du classement général a alors provoqué une accélération mais surtout une scission du peloton. Un groupe de 22 coureurs avec notamment le porteur du maillot bleu de meilleur grimpeur Geoffrey Bouchard, João Almeida, Dan Martin et Vincenzo Nibali a alors creusé un petit écart sur le reste du peloton. Le « Requin de Messine », blessé ce dimanche en marge de la chute massive ayant marqué le début de la 15eme étape, a alors démontré qu'il n'avait rien perdu de sa combativité. Alors que l'équipe Movistar a pris la responsabilité de l'allure du peloton, la descente de La Crosetta a permis à six coureurs de s'isoler en tête de la course : Gorka Izagirre, Davide Formolo, Joao Almeida, Vincenzo Nibali, Antonio Pedrero et Amanuel Ghebreigzabhier. Le peloton a alors laissé faire avec ce groupe qui a alors pris quatre minutes d'avance et a su parfaitement s'entendre. Ineos Grenadiers s'est alors décidé à réagir en demandant à Filippo Ganna et Salvatore Puccio s'imprimer un tempo plus intense. Pas au meilleur de sa forme, Remco Evenepoel a très tôt été lâché par le peloton et a coupé la ligne d'arrivée 24 minutes après le vainqueur. A l'orée des 50 derniers kilomètres, l'équipe EF Education-Nippo a missionné Tejay Van Garderen pour encore accélérer le rythme et provoquer une sélection encore plus dure dans ce qui restait du peloton. En tête de la course, Amanuel Ghebreigzabhier a été le premier à lâcher prise avant que João Almeida et Gorka Izagirre ne fassent de même.


Bernal impitoyable dans le Passo Giau

Finalement, Davide Formolo a lâché le reste de l'échappée avant qu'Antonio Pedrero ne puisse revenir au train et distancer à son tour le coureur de l'équipe UAE Team Emirates. Dans le peloton, gêné par son imperméable, Aleksandr Vlasov a perdu le contact avec le groupe des favoris. Deuxième du classement général, Simon Yates a également été distancé mais à la pédale. C'est à 22 kilomètres de l'arrivée qu'Egan Bernal a décidé de placer un démarrage auquel Hugh Carthy a essayé de résister mais sans réussite. Après avoir avalé Davide Formolo puis Antonio Pedrero, le leader de l'équipe Ineos Grenadiers s'est envolé vers la victoire d'étape. S'il a passé le sommet du Passo Giau avec 45 secondes d'avance sur Damiano Caruso et un peu plus d'une minute sur un exceptionnel Romain Bardet, le Colombien a assuré dans la descente pour aller chercher au cœur de Cortina d'Ampezzo une deuxième victoire d'étape sur ce Giro. Romain Bardet a su faire la jonction sur Damiano Caruso avant de prendre l'ascendant sur l'Italien dans la dernière ligne droite et ainsi prendre la deuxième place. Une étape qui a rebattu les cartes au classement général. Egan Bernal compte désormais près de deux minutes et demie d'avance sur son plus proche poursuivant qui est Damiano Caruso. Hugh Carthy profite de la contre-performance de Simon Yates pour s'installer sur le podium à quasiment quatre minutes du Colombien. Romain Bardet, pour sa part, remonte au septième rang à un peu plus d'une minute du podium. De quoi donner un peu plus d'ambition au Français en amont de la dernière semaine de course.

CYCLISME / GIRO 2021
16eme étape - Sacile-Cortina d'Ampezzo (155km) - Lundi 24 mai 2021
1- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) en 4h22'41''
2- Romain Bardet (FRA/DSM) à 27''
3- Damiano Caruso (ITA/Bahrain Victorious) à 27''
4- Giulio Ciccone (ITA/Trek-Segafredo) à 1'18''
5- Hugh Carthy (GBR/EF Education-Nippo) à 1'29''
6- João Almeida (POR/Deceuninck-Quick Step) à 1'21''
7- Aleksandr Vlasov (RUS/Astana-Premier Tech) à 2'11''
8- Gorka Izagirre (ESP/Astana-Premier Tech) à 2'31''
9- Davide Formolo (ITA/UAE Team Emirates) à 2'33''
10- Tobias Foss (NOR/Jumbo-Visma) à 2'33''
...

Classement général après 16 étapes (sur 21)
1- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) en 66h36'04''
2- Damiano Caruso (ITA/Bahrain Victorious) à 2'24''
3- Hugh Carthy (GBR/EF Education-Nippo) à 3'40''
4- Aleksandr Vlasov (RUS/Astana-Premier Tech) à 4'18''
5- Simon Yates (GBR/BikeExchange) à 4'20''
6- Giulio Ciccone (ITA/Trek-Segafredo) à 4'31''
7- Romain Bardet (FRA/DSM) à 5'02''
8- Daniel Felipe Martinez (COL/Ineos Grenadiers) à 7'17''
9- Tobias Foss (NOR/Jumbo-Visma) à 8'20''
10- João Almeida (POR/Deceuninck-Quick Step) à 10'01''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.