Giro (E14) : L'étape du Monte Zoncolan pour Fortunato, maillot rose consolidé pour Bernal

Giro (E14) : L'étape du Monte Zoncolan pour Fortunato, maillot rose consolidé pour Bernal©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 22 mai 2021 à 17h08

Alors qu'Egan Bernal a profité des pentes du Monte Zoncolan pour creuser l'écart au classement général du Giro, Lorenzo Fortunato a remporté la première victoire d'étape sur l'épreuve pour son équipe Eolo-Kometa.



Le Monte Zoncolan a confirmé son rôle de juge de paix. Situé au terme d'un parcours de 205 kilomètres, le sommet des Préalpes a permis de confirmer la hiérarchie de cette édition 2021 du Giro mais également à l'équipe Eolo-Kometa de connaître son premier grand bonheur sur le routes italiennes grâce à un brillant Lorenzo Fortunato. Avec une première section relativement plate longue d'un peu moins de 140 kilomètres, cette 14eme étape du Tour d'Italie proposait un parcours favorable aux baroudeurs, qui n'ont pas tardé à se mettre en évidence. Dès le kilomètre zéro passé, Victor Campenaerts a tenté de prendre la poudre d'escampette tout comme l'inénarrable Thomas De Gendt. Les deux Belges y ont mis tout leur cœur mais sans que la réussite ne soit au rendez-vous. Il n'a toutefois fallu attendre qu'une dizaine de kilomètres pour voir l'échappée du jour se former avec onze coureurs dont le Français Rémy Rochas mais, surtout, deux noms qui sont ressortis. Bauke Mollema et George Bennett, tous deux accompagnés d'un coéquipier, se sont glissés dans l'échappée. Un groupe d'une dizaine de coureurs, dont les Français Geoffrey Bouchard, porteur du maillot bleu de meilleur grimpeur, et Tony Gallopin, a tenté de faire la jonction sans y parvenir. Dans un premier temps, le peloton mené par l'équipe Ineos Grenadiers n'a pas voulu laisser filer cette échappée avant de se raviser.

Astana a tenté de faire le ménage

Un peloton qui a été secoué par plusieurs chutes, dont celle du Français Nicolas Edet qui n'a pas pu poursuivre la course. Alors que l'équipe Astana-Premier Tech est venue participer au contrôle de l'allure du peloton, l'échappée a su stabiliser l'écart aux environs de sept minutes avant la première difficulté majeure de cette étape, la Forcella Monte Rest, dont le sommet est à un peu moins de 60 kilomètres de l'arrivée. Une ascension qui a permis à la formation kazakhe de commencer la purge du peloton en imposant un tempo soutenu avant de mener la descente à tombeau ouvert dans l'espoir de distancer certains rivaux d'Aleksandr Vlasov. Mais, alors qu'Egan Bernal n'a pas été piégé, le peloton a pu se reformer au pied de cette portion descendante. Dans l'échappée, l'entente a été bonne avec notamment Edoardo Affini qui a beaucoup donné pour son leader George Bennett mais les premières pentes du Monte Zoncolan ont tout fait exploser. En effet, à l'orée des dix derniers kilomètres, Jan Tratnik a placé la première accélération pour s'isoler seul en tête de la course. Un seul coureur a pu suivre le Slovène de la formation Bahrain Victorious. Membre de l'équipe Eolo-Kometa, Lorenzo Fortunato a vu que George Bennett et Bauke Mollema n'allaient pas réagir à 'accélération de Jan Tratnik et a fait l'effort de revenir sur lui.


Fortunato est allé au bout, Bernal engrange en force

Dans le peloton, l'équipe Ineos Grenadiers a repris les commandes pour imposer à nouveau son rythme jusque dans le final, ce qui a notamment provoqué la défaillance de Vincenzo Nibali, lâché à cinq kilomètres du but. A 2 000 mètres de la ligne et avant les pentes les plus sévères, Lorenzo Fortunato a laissé sur place Jan Tratnik pour s'envoler vers la victoire d'étape alors que, dans le reste de l'échappée, Alessandro Covi a réagi trop tardivement pour espérer mieux que la troisième place. Parmi les favoris, c'est Simon Yates qui a dynamité la course à l'approche du dernier kilomètre et, sans grande surprise, Egan Bernal a été le seul à pouvoir suivre le Britannique. Le Colombien a profité de l'occasion pour distancer tous ses rivaux puis, dans les 500 derniers mètres, hausser l'allure pour se défaire du coureur de l'équipe BikeExchange, qui profite tout de même de l'occasion pour remonter à la deuxième position du classement général, avec un peu plus d'une minute et demie de leader sur le maillot rose. En effet, Egan Bernal a profité de cette offensive pour reprendre du temps à tous ses rivaux et notamment Aleksandr Vlasov qui a lâché plus d'une minute. Autre gagnant du jour, Romain Bardet s'est une nouvelle fois accroché et entre dans le Top 10 du classement général.

CYCLISME / GIRO 2021
14eme étape - Cittadella-Monte Zoncolan (205km) - Samedi 22 mai 2021
1- Lorenzo Fortunato (ITA/Eolo-Kometa) en 5h17'22''
2- Jan Tratnik (SLO/Bahrain Victorious) à 26''
3- Alessandro Covi (ITA/UAE Team Emirates) à 59''
4- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) à 1'43''
5- Bauke Mollema (PBS/Trek-Segafredo) à 1'47''
6- Simon Yates (GBR/BikeExchange) à 1'54''
7- George Bennett (NZL/Jumbo-Visma) à 2'10''
8- Nelson Oliveira (POR/Movistar) à 2'18''
9- Daniel Felipe Martinez (COL/Ineos Grenadiers) à 2'22''
10- Damiano Caruso (ITA/Bahrain Victorious) à 2'22''
...
15- Romain Bardet (FRA/DSM) à 2'45''
...

Classement général après 14 étapes (sur 21)
1- Egan Bernal (COL/Ineos Grenadiers) en 58h30'47''
2- Simon Yates (GBR/BikeExchange) à 1'33''
3- Damiano Caruso (ITA/Bahrain Victorious) à 1'51''
4- Aleksandr Vlasov (RUS/Astana-Premier Tech) à 1'57''
5- Hugh Carthy (GBR/EF Education-Nippo) à 2'11''
6- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 2'36''
7- Giulio Ciccone (ITA/Trek-Segafredo) à 3'03''
8- Remco Evenepoel (BEL/Deceuninck-Quick Step) à 3'52''
9- Daniel Felipe Martinez (COL/Ineos Grenadiers) à 3'54''
10- Romain Bardet (FRA/DSM) à 4'31''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.