Vuelta : Tous les coureurs étaient d'accord pour protester

Vuelta : Tous les coureurs étaient d'accord pour protester©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 01 novembre 2020 à 14h21

Dans un long communiqué, les coureurs de la Vuelta ont expliqué qu'ils étaient tous d'accord pour protester samedi avant le départ de la 11eme étape, au lendemain de la prise du maillot rouge par Primoz Roglic après un changement de règlement de dernière minute.

Communiqué des coureurs de la Vuelta :

« Il y a deux jours, lors de la 10eme étape, le jury de l'UCI a modifié les règles d'intervalle de temps sans consulter ni informer les équipes ou les coureurs. Au début de l'étape, tous les coureurs et équipes ont été informés et ont compris que la règle des trois secondes serait appliquée lors de cette étape. Cela signifie que tout écart dans le peloton sur la ligne d'arrivée de trois secondes ou plus sera compté comme le temps du peloton. Cependant, à l'insu des équipes ou des coureurs, le jury de l'UCI a apporté un changement important à cette règle, considérant l'étape comme arrivant en côte (alors qu'elle était considérée comme « plate » auparavant, ndlr). Par conséquent, tout écart entre les coureurs compterait dans le classement général et cette décision a changé le leader de la course. Les coureurs et les équipes ont passé des mois à étudier les étapes de manière approfondie et beaucoup de travail est consacré quotidiennement à la stratégie d'équipe pour placer les coureurs de tête ou d'éventuels prétendants à l'étape dans la meilleure position possible. Bien que nous n'ayons aucun problème avec les règles mises en œuvre, nous nous opposons au fait que les principales parties prenantes - coureurs et équipes - n'ont pas été informées de ce changement critique par le jury de l'UCI. On nous a dit que l'UCI avait le droit de changer la règle comme bon lui semble. Si les équipes et les coureurs peuvent consacrer du temps et des ressources à l'analyse de l'arrivée de chaque étape, alors nous attendons la même chose de l'UCI. Toute cette situation aurait pu être évitée grâce à de simples recherches et communications.

La protestation contre la situation comprend non seulement l'équipe qui a perdu le maillot rouge en raison de cette décision (Ineos Grenadiers, avec Richard Carapaz, ndlr), mais aussi l'équipe qui a remporté le maillot (Jumbo-Visma, avec Primoz Roglic, ndlr). Elle est soutenue par l'ensemble du peloton de La Vuelta 2020. Nous sommes tous d'accord pour concourir au plus haut niveau et viser la victoire, mais les règles doivent être appliquées de manière juste et rapide pour permettre un résultat équitable. Les coureurs tiennent à exprimer sincèrement que cette protestation n'est en aucun cas dirigée contre l'organisation de la course et que la responsabilité ne lui incombe pas. Nous sommes reconnaissants des mesures qu'ils ont mises en place pour notre sécurité dans toutes les étapes. Il a été unanimement convenu au sein du peloton que La Vuelta 2020 a été l'une des courses les plus sûres et les mieux organisées pendant la pandémie actuelle. Nous saluons les mesures qu'ils ont mises en place pour rendre la course aussi sûre que possible. Nous pensons qu'il est important de noter que cette déclaration est écrite par les coureurs. Nous nous sommes réunis et tous d'accord sur la déclaration et notre protestation. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.