Vuelta : Molard n'en revient pas

Vuelta : Molard n'en revient pas©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 24 août 2022 à 20h17

Nouveau leader du Tour d'Espagne, quasiment un an après son grave accident sur cette même Vuelta, Rudy Molard savoure ce retour au premier plan.



"Il faut toujours y croire." Rudy Molard peut mesurer tout le chemin parcouru. Il y a un an, presque jour pour jour, le nouveau leader du Tour d'Espagne avait été contraint de jeter l'éponge lors de la 16e étape de l'épreuve, le 31 août 2021. Pris dans une chute massive, il avait tout de même tenté de rallier l'arrivée, mais avait été contraint de renoncer après 100 kilomètres d'effort. Victime d'un pneumothorax et de plusieurs côtes cassées, il a longtemps douté. Et peut donc encore mieux savourer. "Cela représente beaucoup pour moi. L'année dernière, j'ai dû quitter la course, j'ai eu un grave accident, je ne savais pas si j'allais pouvoir revenir à mon meilleur niveau. Un an après, je suis leader du Tour d'Espagne", savoure l'Auvergnat sur le site de la formation Groupama-FDJ.

"J'ai vraiment galéré cet hiver, j'ai fait plus de neuf semaines sans sport. Le retour a été difficile, je n'ai repris la compétition que fin mars. Et là, je suis leader d'un Grand Tour..., poursuit-il, presque incrédule, avant de revenir sur l'emballage final. J'étais en parfaite position dans le final mais, jusqu'à la fin, j'étais en stress pour le maillot rouge. Il faut toujours y croire." Et si c'est l'Espagnol Marc Soler qui a remporté la cinquième étape de cette édition 2022, mercredi, entre Irun et Bilbao, Molard, parti dans l'échappée, s'est donc de nouveau emparé du maillot rouge de leader, au même stade de la course qu'en 2018. Et il l'avait porté pendant quatre jours avant de finir à la 14e place du classement général, ce qui reste son meilleur résultat final sur un grand tour. Le puncheur de 31 ans peut-il faire mieux cette année ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.