Vuelta : Le profil de la 13eme étape

Vuelta : Le profil de la 13eme étape©Panoramic, Media365

Guillaume MARION, publié le mardi 03 novembre 2020 à 08h00

Découvrez le profil de la 13eme étape de la Vuelta, un contre-la-montre individuel tracé entre Muros et Mirador de Ezaro (Dumbria) sur 33,7km.

Après le second jour de repos du 75eme Tour d'Espagne en Galice (à La Corogne), place au seul contre-la-montre individuel au menu de cette édition 2020. Si la 11eme étape, entre Villaviciosa et l'Alto de La Farrapona (Lagos de Somiedo), puis la 12eme, entre Pola de Laviana et l'Alto de l'Angliru, ont mis les organismes à rude épreuve, la 13eme étape devrait être tout de même un peu plus calme pour les 151 coureurs encore en lice. En effet, ce mardi, il leur faudra parcourir « seulement » 33,7 kilomètres, entre Muros et Mirador de Ezaro (à Dumbria). Une étape à priori tranquille qui devrait voir les rouleurs être avantagés par rapport aux purs grimpeurs, avec ce profil plutôt plat. Cependant, avec ce tracé en bord de mer durant presque tout le parcours, le vent pourrait bien changer quelque peu la donne. De plus, la fin d'étape cache une surprise de taille avec une redoutable côte pour finir.


Une mauvaise surprise pour finir

Classé en catégorie 3, le Mirador de Ezaro représente tout de même une montée de 1,8 kilomètre à 14,8 % et un dénivelé de 278 mètres. Une difficulté qui devrait faire quelques différences entre les favoris. Un changement de vélo, de celui pour le contre-la-monte à celui pour la route, comme lors de la 20eme étape du Tour de France entre Lure et La Plance des Belles Filles, est d'ailleurs une option sans doute à privilégier pour les différentes équipes. Alors qu'il ne restera ensuite que quatre étapes avant l'arrivée sur Madrid, ce profil semble parfaitement convenir à Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Actuellement 2eme à dix secondes de Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) et toujours en quête de rédemption après son énorme raté sur la Grande Boucle, le Slovène sera le grand favori du jour, mais devra également se méfier du Français Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) et de Nelson Oliveira (Movistar).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.