Vuelta : Le profil de la 12eme étape

Vuelta : Le profil de la 12eme étape©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 01 novembre 2020 à 08h05

Découvrez le profil de la 12eme étape de la Vuelta, qui reliera ce dimanche Pola de Laviana au sommet de l'Alto de l'Angliru, après 109,4km.

Avant la deuxième journée de repos, la Vuelta va rendre visite à un géant. Au lendemain d'une arrivée au sommet de l'Alto de la Farrapona, c'est le « colosse des Asturies » qui attend les coureurs. Mais, avant les pentes terribles de l'Alto de l'Angliru, le menu sera copieux à l'occasion de cette étape courte, seulement 109,4km, mais intense. Après 26 kilomètres en faux-plat descendant, l'Alto del Padrún (3eme catégorie, 3km à 6,6%) sera comme un amuse-bouche pour les grimpeurs. A peine au pied de la descente que la route se cabrera de nouveau pour l'Alto de San Emiliano (3eme catégorie, 5,8km à 4,9%). Une fois ces deux premières difficultés avalées, les choses sérieuses vont pouvoir commencer. Car l'Alto de la Mozqueta (1ere catégorie, 6,6km à 8,4%) sera d'un tout autre niveau. Si les premières centaines de mètres seront quasiment plates, la pente va s'accentuer avec quasiment deux kilomètres à 12% avant un final entre 6 et 8,5%.


L'Angliru, un géant qui fait peur aux coureurs



Après une dizaine de kilomètres de descente et une vallée qui mènera les coureurs au sprint intermédiaire situé à Figaredo, au kilomètre 77, l'Alto del Cordal (1ere catégorie, 5,4km à 9,3%) devra être franchi. Dès le pied, la pente sera extrème avec 500 mètres à 13,7%. Après un replat et une pente à 7,9%, il y aura un peu moins de deux kilomètres fluctuant de 10 à 11,5% avant une dernière rampe à 14% qui fera suite à un deuxième palier. Dès lors, les coureurs plongeront dans une descente de neuf kilomètres pour rallier La Vega-Riosa et le pied d'une ascension dont le seul nom donne des frissons aux coureurs : l'Alto de l'Angliru (Hors Catégorie, 12,4% à 9,9%). Dès le premier kilomètre, une rampe à 22,5% sera à escalader avant quatre kilomètres plus abordables... mais ça se corsera ensuite. Après un court passage en descente, la pente ne descendra jamais en-dessous de 10% avec, à deux kilomètres du sommet, un passage à 23,5%. Seuls les 400 derniers mètres, en descente, offriront du repos aux coureurs, et on connaîtra le successeur d'Alberto Contador, dernier vainqueur au sommet en 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.