Vuelta (E8) : Vainqueur à l'Alto de Moncalvillo, Roglic reprend du temps à Carapaz

Vuelta (E8) : Vainqueur à l'Alto de Moncalvillo, Roglic reprend du temps à Carapaz©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 28 octobre 2020 à 17h20

Grâce à une accélération dans le dernier kilomètre d'ascension, Primoz Roglic a remporté la 8eme étape de la Vuelta et réduit l'écart au classement général sur Richard Carapaz.

Primoz Roglic a répondu à Richard Carapaz ! En difficulté ce dimanche sur les pentes d'Aramon Formigal, le Slovène s'est démené dans le final de l'inédite montée de l'Alto de Moncalvillo pour distancer l'Equatorien et effectuer un rapproché au classement général de la Vuelta au terme d'une étape qui a redessiné le Top 10 du classement général. Une étape longue de 164 kilomètres au départ de Logroño qui a été très rapidement animée avec plusieurs tentatives d'échappée et, à force d'efforts et de résistance sur le peloton, un groupe de sept coureurs s'est formé avec, notamment, les Français Rémi Cavagna et Julien Simon. Toutefois, le peloton mené par l'équipe Ineos Grenadiers n'a pas donné un franc bon de sortie à ce groupe, qui n'a jamais pu compter sur une avance supérieure à cinq minutes. Pour mener l'allure du peloton, la formation britannique s'est appuyée sur Chris Froome mais également Cameron Wurf et Dylan van Baarle. Le résultat a été un écart contenu vis-à-vis des sept fuyards. A un peu moins de 70 kilomètres de l'arrivée, un duo de l'équipe Caja Rural-Seguros RGA composé de Jhojan Garcia et d'Hector Saez s'est mis en tête d'effectuer la jonction avec la tête de course avant la première difficulté du jour, le Puerto de la Rasa.

La Movistar a encore joué les fauteurs de trouble

Une attaque qui a bénéficié à l'échappée puisque, dans la foulée, l'équipe Ineos Grenadiers a relâché son emprise sur le peloton et l'écart est reparti à la hausse. Cette difficulté, de deuxième catégorie, a également vu l'équipe Movistar se montrer en tête du peloton pour réduire l'écart aux environs de trois minutes, reprenant dans l'intervalle Hector Saez puis, à 50 kilomètres de l'arrivée, Jhojan Garcia. Le groupe de tête a tout de même poursuivi sa collaboration alors que des équipes comme Astana, Ineos Grenadiers et Movistar ont fait la descente du Puerto de la Rasa. A peine le peloton arrivé dans la plaine précédant la montée de l'Alto de Moncalvillo, l'accélération de la formation Movistar a provoqué des cassures dans le peloton avec, notamment, Dan Martin un temps distancé avant de reprendre place aux côtés des autres favoris de la Vuelta. Un coup de force qui a découpé à la serpe l'écart de l'échappée qui a abordé la montée finale avec moins d'une minute d'avance. A l'approche des premières pentes de l'Alto de Moncalvillo, l'échappée a commencé à se déliter puis les derniers survivant, Stan Dewulf et Benjamin Dyball ont été aborbés par ce qu'il restait du peloton à 7,5 kilomètres de l'arrivée. C'est alors que la formation Movistar a continué son travail de sape avec Alejandro Valverde qui a accéléré pour Enric Mas et contraint Robert Gesink à faire de même pour l'équipe Jumbo-Visma.

Roglic a insisté mais Carapaz n'a pas craqué

Mais, sous la banderole des cinq derniers kilomètres, c'est l'équipe EF qui a pris ses responsabilités avec Michael Woods, vainqueur d'étape ce mardi, qui a accéléré pour Hugh Carthy. Une accélération qui a réduit le groupe de tête à sa plus simple expression, c'est à dire dix coureurs mais pas David Gaudu, Guillaume Martin ou encore Felix Grossschartner. Hugh Carthy a accéléré à 3,5 kilomètres de l'arrivée, emmenant Sepp Kuss dans sa roue mais Richard Carapaz a fait l'effort pour revenir sur le duo américano-britannique alors qu'Esteban Chaves a été distancé. Un fois revenu, le porteur du maillot rouge n'a pas hésité à placer un démarrage auquel seul Primoz Roglic a immédiatement pu répondre, Hugh Carthy réagissant à retardement. Toutefois, l'allure en tête de course n'a pas été suffisamment intense pour éviter un regroupement à 1700m de l'arrivée. Après une franche attaque signée Aleksandr Vlasov au milieu d'un moment de flottement entre les leaders du classement général, c'est Primoz Roglic lui-même qui a contré avant de déposer le Russe. Richard Carapaz a un temps fait la jonction avec Dan Martin et Aleksandr Vlasov mais le Slovène avait de la suite dans les idées, plaçant un démarrage décisif à 800 mètres du but pour aller chercher une deuxième étape sur cette Vuelta 2020, après s'être imposé dès la 1ere étape. Sur la ligne, Primoz Roglic devance le leader du classement général de treize secondes et, grâce aux bonifications, revient à treize secondes du coureur de l'équipe Ineos Grenadiers, doublant Dan Martin, troisième de l'étape, par la même occasion. A notre la 10eme place pour Clément Champoussin, premier Français de cette 8eme étape.

CYCLISME / VUELTA 2020
8eme étape - Logroño-Alto de Moncalvillo (164km) - Mercredi 28 octobre 2020
1- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) en 4h07'08''
2- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 13''
3- Dan Martin (IRL/Israel Start-Up Nation) à 19''
4- Aleksandr Vlasov (RUS/Astana) à 25''
5- Hugh Carthy (GBR/EF) à 33''
6- Wout Poels (PBS/Bahrain-McLaren) à 35''
7- Enric Mas (ESP/Movistar) à 54''
8- Sepp Kuss (USA/Jumbo-Visma) à 54''
9- Esteban Chaves (COL/Mitchelton-Scott) à 1'33''
10- Clément Champoussin (FRA/AG2R-La Mondiale) à 1'37''
...

Classement général après 8 étapes (sur 18)
1- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) en 32h31'06''
2- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) à 13''
3- Dan Martin (IRL/Israel Start-Up Nation) à 28''
4- Hugh Carthy (GBR/EF) à 44''
5- Enric Mas (ESP/Movistar) à 1'54''
6- Felix Grossschartner (AUT/Bora-Hansgrohe) à 3'28''
7- Esteban Chaves (COL/Mitchelton-Scott) à 3'28''
8- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 3'35''
9- Marc Soler (ESP/Movistar) à 3'40''
10- Wout Poels (PBS/Bahrain-McLaren) à 3'47''
...
14- David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ) à 6'15''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.