Vuelta (E7) : Victoire d'étape en solo pour Michael Woods

Vuelta (E7) : Victoire d'étape en solo pour Michael Woods©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 27 octobre 2020 à 17h20

Ayant senti le bon coup à un kilomètre de l'arrivée, Michael Woods a faussé compagnie à ses compères d'échappée pour remporter en solitaire la 7eme étape du Tour d'Espagne. Richard Carapaz reste en tête du classement général.



Après une chute lors de la 1ere étape et avoir manqué de peu la victoire ce dimanche, Michael Woods tient sa revanche. Le Canadien de l'équipe EF s'est, en effet, montré le plus malin dans le final de la 7eme étape à Villanueva de Valdegovia pour fausser compagnie à Omar Fraile, Alejandro Valverde, Nans Peters et Guillaume Martin. Une étape qui est partie fort avec Rémi Cavagna qui a une nouvelle fois tenté le coup en solitaire. Le « TGV de Clermont » a passé 35 kilomètres seul en tête de la course, personne ne parvenant à faire la jonction, avant d'être finalement rattrapé par un peloton ensuite secoué par de nouvelles tentatives. C'est finalement Niki Terpstra qui a lancé un bon coup à 120 kilomètres de l'arrivée avec un groupe de quatorze coureurs, dont Matthieu Ladagnous, Dorian Godon, Pierre-Luc Périchon ou encore Victor Lafay, qui a pu se détacher du peloton. Un groupe dont la composition n'était visiblement pas du goût du coureur de la formation Total Direct Energie, qui a accéléré à plusieurs reprises pour s'isoler. Derrière, alors que l'équipe Ineos Grenadiers a pris la responsabilité de l'allure du peloton, plusieurs coureurs se sont lancés en contre et, à 95 kilomètres de l'arrivée, c'est un groupe de 37 coureurs qui s'est détaché en tête de course.

Une échappée qui n'a pas su collaborer, Valverde a attaqué

Cette étape tracée entre Vitoria Gasteiz et Villanueva de Valdegovia a proposé deux ascensions de l'Alto de Orduña et c'est Nans Peters, revenu sur la tête de course avec le groupe de poursuivants, qui a entamé la première montée aux avant-postes. Le vainqueur d'étape sur le Giro et le Tour de France a été suivi par Sepp Kuss et Guillaume Martin. L'Américain est allé chercher les points au sommet, avant que la pluie ne vienne jouer les troubles-fête. Si le peloton a maintenu la bride à deux minutes, l'échappée n'a pas fait preuve d'une grande union et a été secouée par plusieurs offensives, dont une signée Alejandro Valverde, qui a été fatale pour Niki Terpstra et Jannik Steimle. Pendant ce temps, dans le peloton, Jay McCarthy a été victime d'une chute en pleine ligne droite et été contraint à l'abandon, tout comme le Français Romain Seigle, victime de douleurs aux abdominaux. A un peu plus de 50 kilomètres de l'arrivée, Alejandro Valverde a mis une nouvelle accélération, Dorian Godon et Stan Dewulf suivant l'expérimenté coureur espagnol. Mais l'entente n'est pas plus idéale que dans l'échappée et, visiblement irrité par l'absence de relais du coureur de l'équipe Movistar, Dorian Godon est parti seul dans une portion descendante. Derrière le coureur de l'équipe AG2R-La Mondiale, l'échappée s'est reformée mais a été une nouvelle fois secouée par des attaques de Victor Lafay, de Sepp Kuss ou encore d'Ide Schelling.

Valverde a tout tenté, Woods plus malin que les autres

C'est à 22 kilomètres du but, dans la deuxième ascension de l'Alto de Orduña que la course s'est finalement décantée. Michael Woods a mis un démarrage auquel seuls Alejandro Valverde, Omar Fraile, Nans Peters et Guillaume Martin, une nouvelle fois à l'attaque, ont pu suivre. Le reste de l'échappée, distancé d'une vingtaine de secondes, n'a jamais été en mesure de faire la jonction malgré le fait de les avoir en point de mire dans le final vers Villanueva de Valdegovia. Afin d'éviter un sprint dans la dernière ligne droite et face aux relais évités par Valverde et Fraile, Peters a placé un démarrage à 8 kilomètres de l'arrivée, imité ensuite par Guillaume Martin. L'ancien champion du monde y est allé de son effort deux kilomètres plus loin avant que Fraile ne fasse de même. Mais, après une dernière tentative du coureur de l'équipe Cofidis, c'est Michael Woods qui a eu le dernier mot. Sous la flamme rouge, le coureur de l'équipe EF a placé un démarrage implacable. Très costaud, Omar Fraile a tenté de faire la jonction mais c'est bien le Canadien qui a levé les bras pour la deuxième fois sur une étape de la Vuelta avec quatre secondes d'avance sur les deux Espagnols. Le peloton, réglé par Magnus Cort Nielsen, n'a finalement laissé que 56 secondes au vainqueur, permettant à Richard Carapaz de conserver son maillot rouge devant Hugh Carthy et Dan Martin.

CYCLISME / VUELTA 2020
7eme étape - Vitoria Gasteiz-Villanueva de Valdegovia (159,7km) - Mardi 27 octobre 2020
1- Michael Woods (CAN/EF) en 3h48'16''
2- Omar Fraile (ESP/Astana) à 4''
3- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 4''
4- Nans Peters (FRA/AG2R-La Mondiale) à 8''
5- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 8''
6- Rui Alberto Faria da Costa (POR/UAE-Team Emirates) à 13''
7- Alex Aranburu (ESP/Astana) à 13''
8- Ide Schelling (PBS/Bora-Hansgrohe) à 13''
9- Kenny Elissonde (FRA/Trek-Segafredo) à 13''
10- Davide Formolo (ITA/UAE-Team Emirates) à 13''
...

Classement général après 7 étapes (sur 18)
1- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) en 28h23'51''
2- Hugh Carthy (GBR/EF) à 18''
3- Dan Martin (IRL/Israel Start-Up Nation) à 20''
4- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) à 30''
5- Enric Mas (ESP/Movistar) à 1'07''
6- Felix Grossschartner (AUT/Bora-Hansgrohe) à 1'30''
7- Marc Soler (ESP/Movistar) à 1'42''
8- Esteban Chaves (COL/Mitchelton-Scott) à 2'02''
9- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 2'03''
10- George Bennett (NZL/Jumbo-Visma) à 2'39''
...
16- David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ) à 3'47''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.