Vuelta (E15) : Victoire au sprint pour Jasper Philipsen

Vuelta (E15) : Victoire au sprint pour Jasper Philipsen©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 05 novembre 2020 à 16h54

Au sprint à l'issue de la plus longue étape de cette édition 2020 de la Vuelta, disputée en partie sous la pluie et avec un vent de face, Jasper Philipsen s'est imposé devant Pascal Ackermann et Jannik Steimle.



Une dernière victoire avant des « au revoir ». Alors qu'il va rejoindre pour les deux prochaines saisons la formation Alpecin-Fenix, Jasper Philipsen a offert à l'équipe UAE-Team Emirates la victoire à l'occasion d'une 15eme étape marquée par la pluie et le vent, au terme d'un sprint où il aura devancé Pascal Ackermann et Jannik Steimle. Une étape, la plus longue de cette 75eme édition du Tour d'Espagne avec 230,8km entre Mos et Puebla de Sanabria, qui a démarré sur un tempo soutenu. En effet, les tentatives d'échappée se sont multipliées à l'initiative de Stan Dewulf et Victor Lafay avant qu'un trio composé d'Alex Edmondson, Michael Valgren et Pim Ligthart ne prennent le relais sans que ça ne fonctionne. Une nouvelle tentative avec Rmain Sicard, Jetse Bol et Ivo Oliveira, suivis de près par Alex Edmondson, a également pris un peu de champ avant de se faire reprendre au bout de seulement 22 kilomètres de fuite. C'est alors qu'un groupe important a tenté de se défaire du reste du peloton. Un groupe au sein duquel Richard Carapaz a pu se glisser mais, très vigilante, l'équipe Jumbo-Visma n'a pas laissé faire l'Equatorien et a pu reprendre cette tentative d'échappée. Après un très court moment de répit, le peloton a été une nouvelle fois secoué à l'approche de la première difficulté du jour, l'Alto de San Amaro.

G.Martin a fait le nécessaire

Ayant la volonté d'assurer dès aujourd'hui son maillot à pois, Guillaume Martin est passé à l'attaque mai Tim Wellens n'a pas lâché d'une semelle le Français. Toutefois, le coureur de l'équipe Cofidis est parvenu à ses fins puis un groupe d'une dizaine de coureurs a pu prendre le large, dont Mattia Cattaneo ou encore Tim Wellens. Dans un deuxième temps, Guillaume Martin a pu accompagner Jonathan Lastra et Julien Simon pour faire la jonction et former la grande échappée de cette 15eme étape de la Vuelta. En effet, l'équipe Jumbo-Visma a décidé de lâcher la bride et de laisser plus de cinq minutes à ce groupe de treize coureurs. Toutefois, après une quarantaine de kilomètres parcourus dans un calme relatif, l'équipe Bora-Hansgrohe a finalement décidé de hausser le ton afin de ramener le peloton sur la tête de course et favoriser les chances de Pascal Ackermann. L'écart a alors fondu pour descendre sous les trois minutes au pied de l'Alto de Fumaces, quatrième difficulté du jour, au sommet de laquelle Guillaume Martin a continué sa moisson de points pour consolider son maillot de meilleur grimpeur, finalement assuré de manière définitive avec un ultime point dans la dernière difficulté du jour. Alors que la NTT puis Trek-Segafredo et Movistar ont pris le relais de l'équipe Bora-Hansgrohe, qui avait coupé son effort l'écart est repassé sous les trois minutes. Devant, l'entente est bonne mais Tim Wellens, visiblement à bout de forces et n'ayant que peu d'espoirs de reprendre le maillot à pois avant l'arrivée à Madrid, a coupé son effort.

Cattaneo a tenté sa chance, Philipsen en costaud

Le tournant pour cette échappée a eu lieu à l'orée des 40 derniers kilomètres. En effet, dans un peloton frigorifié par la pluie et le vent de face, Sam Bennett n'a pas pu suivre le peloton. Une information qui est vite remontée en tête de course et Mattia Cattaneo a pu jouer sa carte personnelle. L'Italien est passé à l'attaque à 30 kilomètres de l'arrivée et alors que le peloton était revenu à une minute de l'échappée. Le coureur de la formation Deceuninck-Quick Step a rapidement pris quasiment une minute sur ses anciens compères, qui n'ont pas su réagir. Seul Gino Mäder a haussé son rythme pour s'isoler mais, avec plus d'une minute à boucher, l'espoir était infime pour le Suisse qui, peu après le reste de l'échappée, a été absorbé par le peloton à onze kilomètres de l'arrivée. Dès lors, ça a été un duel entre Mattia Cattaneo et les équipes de sprinteurs mais l'Italien a fini par le perdre à un peu moins de quatre kilomètres du but. Le moment qu'a choisi la direction de course pour annoncer que les temps pour le classement général seraient gelés sous la banderole des trois derniers kilomètres, des virages rendus dangereux par la chaussée humide présentaient des risques à haute vitesse. On a alors vu Primoz Roglic, Richard Carapaz et Hugh Carthy couper leur effort contrairement aux sprinteurs. Un petit comité s'est présenté dans la dernière ligne droite mais, au bout de l'effort, c'est Jasper Philipsen qui a eu le dernier mot devant Pascal Ackermann et Jannik Steimle. Premier Français, Dorian Godon prend la 8eme place.

CYCLISME / VUELTA 2020
15eme étape - Mos-Puebla de Sanabria (230,8km) - Jeudi 5 novembre 2020
1- Jasper Philipsen (BEL/UAE-Team Emirates) en 6h22'36''
2- Pascal Ackermann (ALL/Bora-Hansgrohe) mt
3- Jannik Steimle (ALL/Deceuninck-Quick Step) mt
4- Fred Wright (GBE/Bahrain-McLaren) mt
5- Dion Smith (NZL/Mitchelton-Scott) mt
6- Reinardt Janse van Rensburg (AFS/NTT) mt
7- Magnus Cort Nielsen (DAN/EF) mt
8- Dorian Godon (FRA/AG2R-La Mondiale) mt
9- Stan Dewulf (BEL/Lotto-Soudal) mt
10- Michael Morkov (DAN/Deceuninck-Quick Ste) mt
...

Classement général après 15 étapes (sur 18)
1- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) en 60h19'41''
2- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 39''
3- Hugh Carthy (GBR/EF) à 47''
4- Dan Martin (IRL/Israel Start-Up Nation) à 1'42''
5- Enric Mas (ESP/Movistar) à 3'23''
6- Wout Poels (PBS/Bahrain-McLaren) à 6'15''
7- Felix Grossschartner (AUT/Bora-Hansgrohe) à 7'14''
8- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 8'39''
9- Aleksandr Vlasov (RUS/Astana) à 8'48''
10- David De La Cruz (ESP/UAE Emirates) à 9'23''
11- David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ) à 10'45''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.