Vuelta (E11) : Première victoire d'étape française grâce à David Gaudu

Vuelta (E11) : Première victoire d'étape française grâce à David Gaudu©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 31 octobre 2020 à 17h30

Au sommet de l'Alto de la Farrapona, David Gaudu a réglé le groupe d'échappés et signe le premier succès d'un coureur français sur la Vuelta 2020. Primoz Roglic conserve le maillot rouge de leader.



Après les nombreuses tentatives de Guillaume Martin, c'est David Gaudu qui a débloqué le compteur tricolore sur la Vuelta ! Parti avec le porteur du maillot de meilleur grimpeur dans la grande échappée de cette 11eme étape du Tour d'Espagne, le leader de l'équipe Groupama-FDJ a su garder des forces pour les dernières pentes de l'Alto de la Farrapona et aller chercher cette victoire d'étape tant attendue. Une étape lancée à Villaviciosa qui a pris un peu de retard. En effet, le syndicat des coureurs a tenté de protester contre ce qui aurait été une modification à la dernière minute du règlement ce vendredi à l'arrivée de la 10eme étape, changement qui aurait permis à Primoz Roglic de s'emparer du maillot rouge. Après quelques minutes de flottement, la course a pu reprendre ses droits avec, dès les premiers hectomètres, l'Alto de la Campa. Une première difficulté qui a vu bon nombre de démarrages, dont ceux de Clément Champoussin ou Tim Wellens. Alors que l'équipe Cofidis a roulé pour protéger le maillot à pois de son leader, une échappée de douze coureurs a pu se former. Toutefois, le rythme imposé par la formation nordiste dans la vallée menant à l'Alto de la Colladona a mis en difficulté cette échappée. Les premières pentes de ce col de 1ere catégorie a ensuite vu Guillaume Martin passer à l'attaque alors que Tim Wellens est parvenu à s'isoler en tête de la course avant d'être repris par le peloton.

Martin a assuré l'essentiel, Soler a secoué le peloton

Dans la foulée, à l'initiative de Bruno Armirail, une nouvelle offensive a pris forme avec cinq coureurs auxquels Guillaume Martin a pu se joindre dans un deuxième temps, tout comme David Gaudu et Tim Wellens pour former au final un groupe de huit coureurs. Toutefois, cette échappée n'a pas su collaborer de manière optimale avec le Belge et le Français qui ont sauté des relais, mettant ostensiblement Guillaume Martin sur les nerfs. Le peloton, de son côté, a perdu patience avec l'équipe Ineos Grenadiers qui est venu prêter main forte à une équipe Jumbo-Visma trop encline à laisser filer. Mais c'est au pied de l'Alto de la Cobertoria qui la course a réellement démarré avec une offensive de grande ampleur de Marc Soler, qui a comblé le trou avec l'échappée en trois kilomètres. Après avoir accueilli le coureur de l'équipe Movistar puis perdu Tim Wellens, l'échappée a repris sa marche en avant, Guillaume Martin prenant les points pour conforter son maillot de meilleur grimpeur. Les 20 kilomètres de plat avant les premières pentes du Puerto de San Lorenzo, avant-dernière difficulté du jour qui a encore offert le maximum de points au coureur de l'équipe Cofidis, a permis au duo Marc Soler-Nelson Oliveira de hausser le ton et de reprendre de la marge par rapport au peloton.

Gaudu a su en garder sous la semelle

Après la descente, et alors que l'équipe UAE-Team Emirates a également fait l'effort en tête de peloton, c'est avec une avance proche des trois minutes que la tête de course a abordé l'Alto de la Farrapona. Les premières pentes ont vu Bruno Armirail puis Nelson Oliveira lâcher prise en tête de course alors que Mark Donovan et Michael Storer, pour l'équipe Sunweb, ont rechigné à apporter leur contribution à l'effort collectif avant de revenir à de meilleurs sentiments. Dans le peloton, à dix kilomètres de l'arrivée, Esteban Chaves a été distancé. Marc Soler a attendu les cinq derniers kilomètres, et les pourcentages les plus importants, pour placer un démarrage auquel David Gaudu est parvenu à répondre alors que Michael Storer a tenté sans réussite de faire la jonction. Heureusement pour l'Espagnol et le Français, les leaders du classement général ont décidé de ne pas se faire la guerre, craignant sans doute la montée de l'Alto de l'Angliru ce dimanche, même si Aleksandr Vlasov a tenté sa chance. Dans les dernières centaines de mètres, Marc Soler a placé la première accélération mais David Gaudu a su répondre pour se détacher et remporter en solitaire cette 11eme étape de la Vuelta. Une étape qui a vu Hugh Carthy perdre un peu de terrain au classement général alors que Marc Soler s'est replacé au sixième rang. Toutefois, les pentes de l'Angliru vont sans doute encore tout chambouler.

CYCLISME / VUELTA 2020
11eme étape - Villaviciosa-Alto de la Farrapona (170km) - Samedi 31 octobre 2020
1- David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ) en 4h54'13''
2- Marc Soler (ESP/Movistar) à 4''
3- Michael Storer (AUS/Sunweb) à 52''
4- Mark Donovan (GBR/Sunweb) à 52''
5- Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 55''
6- Aleksandr Vlasov (RUS/Astana) à 58''
7- Dan Martin (IRL/Israel Start-Up Nation) à 1'03''
8- Enric Mas (ESP/Movistar) à 1'03''
9- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 1'03''
10- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) à 1'03''
...

Classement général après 11 étapes (sur 18)
1- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) en 45h20'31''
2- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) mt
3- Dan Martin (IRL/Israel Start-Up Nation) à 25''
4- Hugh Carthy (GBR/EF) à 58''
5- Enric Mas (ESP/Movistar) à 1'54''
6- Marc Soler (ESP/Movistar) à 2'44''
7- Felix Grossschartner (AUT/Bora-Hansgrohe) à 3'31''
8- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 3'44''
9- Wout Poels (PBS/Bahrain-McLaren) à 3'54''
10- Mikel Nieve (ESP/Mitchelton-Scott) à 4'43''
...
12- David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ) à 5'02''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.