Vuelta : Bardet rassuré

Vuelta : Bardet rassuré©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 15 août 2021 à 10h34

14e du contre-la-montre inaugural de la Vuelta, à 17 secondes de Primoz Roglic, Romain Bardet était satisfait de sa prestation, lui qui souffrait du dos après le Tour de Burgos.



Il était rassuré, Romain Bardet. Après avoir bien débuté mais mal terminé le Tour de Burgos en raison de douleurs au dos, le coureur français du Team DSM a réussi à finir avec le quatorzième temps lors de la première étape de la Vuelta, un contre-la-montre de 7,1 kilomètres disputé à Burgos et remporté par Primoz Roglic. Et Bardet affiche seulement 17 secondes de retard sur le Slovène, tout juste sacré champion olympique de la discipline. De quoi avoir le moral, et valider sa préparation qui l'a vu faire l'impasse sur le Tour de France et les Jeux olympiques de Tokyo après avoir terminé à la septième place du Giro.

"Un bon résultat"

"Au final, c'était un très bon contre-la-montre pour moi aujourd'hui, apprécie-t-il sur le site de son équipe. Je suis heureux de la manière dont cela s'est passé. Dans ma carrière, j'ai toujours eu des difficultés à démarrer une course avec un bon contre-la-montre. Avec tout le travail qu'on a fait avec l'équipe jusqu'à maintenant sur le contre-la-montre, je sentais que j'étais dans des bonnes dispositions et c'est un bon résultat. Ça commence donc bien pour nous et c'est toujours appréciable d'avoir des bonnes sensations. On espère que ça va continuer, prendre la course au jour le jour et chasser des étapes." Une prestation également saluée par son directeur sportif, Matt Winston, qui a souligné que le Tricolore avait vraiment réalisé "un très bon contre-la-montre. Tout le monde en coulisses a travaillé très dur pour se préparer pour ce premier contre-la-montre avec notre équipement, et c'était vraiment au point." A confirmer dimanche lors de la deuxième étape de ce Tour d'Espagne, même si elle semble plutôt promise aux sprinteurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.