Vuelta 2022 (E5) : Victoire en costaud pour Marc Soler, le maillot rouge pris par Rudy Molard

Vuelta 2022 (E5) : Victoire en costaud pour Marc Soler, le maillot rouge pris par Rudy Molard©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 24 août 2022 à 17h21

A l'issue d'une longue échappée qu'il a su rejoindre, Marc Soler est allé chercher la victoire à l'occasion de la 5eme étape de la Vuelta. Profitant du désintérêt des Jumbo-Visma, Rudy Molard s'empare du maillot rouge de leader.



Marc Soler retrouve des couleurs ! Sevré de victoire depuis le Tour de Romandie 2021, l'Espagnol a mis fin à une longue disette de son pays sur les Grands Tours à l'occasion de la 5eme étape et de l'arrivée à Bilbao. Une 5eme étape lancée depuis Irun, près de la frontière française, qui s'est très rapidement animée. Mais, pendant de longs kilomètres, toutes les tentatives d'échappée se sont avérées vaines. Alessandro de Marchi, Ethan Hayter ou encore Mads Pedersen ont essayé mais le peloton s'est refusé de manière obstinée à donner un bon de sortie. Après quasiment 80 kilomètres menés à vive allure, la donne a fini par changer. Un groupe de neuf coureurs avec notamment Lawson Craddock, Fred Wright, Jake Stewart, Alessandro de Marchi ou encore Victor Langellotti, premier Monégasque à participer à un Grand Tour, a pu prendre la poudre d'escampette. Plusieurs grappes de coureurs ont pu se joindre à cette échappée, dont notamment Rudy Molard, Anthony Delaplace ou Daryl Impey. Le peloton a alors retrouvé sa tranquillité mais, à 90 kilomètres de l'arrivée et alors que l'échappée comptait quasiment deux minutes d'avance, Marc Soler a joué sa carte personnelle. Le coureur de l'équipe UAE Team Emirates est parti seul dans les premières pentes du Puerto de Gontzagarigana et a bouché l'écart le séparant de l'échappée en l'espace de quatre kilomètres.

Langellotti s'est signalé

L'équipe Jumbo-Visma a alors totalement laissé faire le groupe de 18 coureurs, ne cherchant pas à défendre plus que nécessaire le maillot rouge de son leader Primoz Roglic. A l'avant, un des coureurs les plus actifs a été Victor Langellotti. Le membre de l'équipe Burgos-BH a fait le plein de points au sommet des ascensions répertoriées, devenant ainsi le premier représentant de Monaco à s'emparer d'un maillot distinctif sur un Grand Tour. A l'approche du circuit final autour de Bilbao, Marc Soler puis Jake Stewart ont imposé un tempo intense mais cela n'a pas empêché Lawson Craddock d'attaquer dans la première des deux ascensions de l'Alto del Vivero. Victor Langellotti n'a pas su faire la jonction avant le sommet mais la tentative de l'Américain et du Monégasque n'a pas été fructueuse. Néanmoins, toutes ces accélérations ont permis à l'écart avec le peloton de repartir à la hausse et de s'installer durablement au-dessus des quatre minutes. Après un premier passage sur la ligne d'arrivée, Jake Stewart a placé une accélération lui permettant d'aborder la dernière difficulté du jour avec une quarantaine de secondes d'avance sur le reste de l'échappée. Toutefois, le membre de l'équipe Groupama-FDJ a fini par plafonner puis par céder face à... Marc Soler.

Soler imperturbable

Toujours vaillant, l'Espagnol a déposé le Britannique à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée avec l'envie de tout donner pour aller chercher la victoire. Derrière lui, Fred Wright a longtemps poussé pour essayer de revenir mais sans grand succès et l'écart a longtemps oscillé autour des quinze secondes. Toutefois, la jonction entre deux groupes de poursuivants à cinq kilomètres de l'arrivée a joué en faveur du membre de l'équipe UAE Team Emirates. En effet, l'entente n'a pas été exceptionnelle et les efforts pas assez francs pour espérer reprendre l'Espagnol. A la flamme rouge, Gregor Mühlberger a joué son va-tout mais l'Autrichien n'en avait plus assez dans le réservoir pour faire la jonction. Conservant quatre secondes d'avance sur Daryl Impey, Marc Soler s'impose en solitaire à Bilbao, la sixième victoire de sa carrière et la deuxième sur la Vuelta. Alors que le peloton a coupé la ligne d'arrivée avec un peu plus de cinq minutes de retard, le maillot rouge de leader du Tour d'Espagne change une nouvelle fois d'épaules. Quatrième de cette étape, Rudy Molard s'installe au sommet de la hiérarchie pour la deuxième fois de sa carrière après 2018 et quatre jours en rouge. Une tenue que le Français devra défendre ce jeudi sur les pentes du Pico Jano.

CYCLISME / VUELTA 2022
5eme étape - Irun-Bilbao (187,2km) - Mercredi 24 août 2022
1- Marc Soler (ESP/UAE Team Emirates) en 4h15'23''
2- Daryl Impey (AFS/Israel-Premier Tech) à 4''
3- Fred Wright (GBR/Bahrain Victorious) à 4''
4- Rudy Molard (FRA/Groupama-FDJ) à 4''
5- Lawson Craddock (USA/BikeExchange-Jayco) à 4''
6- Nikias Arndt (ALL/DSM) à 4''
7- Victor Langellotti (MCO/Burgos-BH) à 4''
8- Vadim Pronskiy (KAZ/Astana Qazaqstan) à 4''
9- Gregor Mühlberger (AUT/Movistar) à 4''
10- Roger Adria (ESP/Kern Pharma) à 4''
...

Classement général après 5 étapes (sur 21)
1- Rudy Molard (FRA/Groupama-FDJ) en 16h07'22''
2- Fred Wright (GBR/Bahrain Victorious) à 2''
3- Nikias Arndt (ALL/DSM) à 1'09''
4- Lawson Craddock (USA/BikeExchange-Jayco) à 2'27''
5- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) à 4'09''
6- Sepp Kuss (USA/Jumbo-Visma) à 4'22''
7- Pavel Sivakov (FRA/Ineos Grenadiers) à 4'35''
8- Tao Geoghegan Hart (GBR/Ineos Grenadiers) à 4'35''
9- Remco Evenepoel (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) à 4'36''
10- Richard Carapaz (EQU/Ineos Grenadiers) à 4'42''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.