Tour d'Espagne : La passe de deux pour le vainqueur du Giro ?

Tour d'Espagne : La passe de deux pour le vainqueur du Giro ?©Panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le vendredi 19 août 2022 à 14h40

Vainqueur du Tour d'Italie au mois de mai dernier, Jai Hindley va attaque le Tour d'Espagne avec de réelles ambitions.



Coup d'envoi de la 77eme édition du Tour d'Espagne. L'édition 2022 de la prestigieuse course cycliste s'élance dès ce vendredi 19 juin, pour prendre fin le dimanche 11 septembre prochain. Parmi les têtes d'affiche à suivre, on peut citer ainsi notamment un certain Jai Hindley, qui n'est autre que le tout dernier vainqueur du Tour d'Italie. Un Giro qu'il a remporté lors du mois de mai dernier. Un coureur, pensionnaire de la formation Bora-Hansgrohe, qui ne serait certainement pas contre l'idée de faire la passe de deux cette année. Toujours est-il que le principal intéressé ne manque clairement pas d'ambitions.

"Un Grand Tour intéressant"

En effet, le grimpeur, aujourd'hui âgé de 26 ans, a lui-même pu se confier à ce sujet, lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-course qui s'est déroulée pas plus tard que ce jeudi, dans des propos rapportés par le site internet spécialisé Cyclism'actu : "Le Tour d'Espagne est un Grand Tour intéressant. Il y a des jours où le classement peut basculer. Nous laisserons la route décider de notre rôle au sein de l'équipe comme nous l'avons fait sur le Giro. Si je perds du temps la première semaine, je ferai certainement de mon mieux pour aider le leader, et, au contraire, je sais que les gars me soutiendront. Je ne pense pas vraiment au doublé. Je suis juste concentré sur le fait d'essayer d'obtenir le meilleur résultat possible." Le natif de Perth fera donc au moins partie des prétendants au podium final, si ce n'est plus. Au sein de sa formation Bora-Hansgrohe, Jai Hindley sera ainsi notamment accompagné de l'Irlandais Sam Bennett, de l'Italien Matteo Fabbro, du Colombien Sergio Higuita, du Néerlandais Wilco Kelderman, de l'Allemand Jonas Koch, d'un autre Irlandais, en la personne de Ryan Mullen, mais également d'un autre Néerlandais, à savoir Danny van Poppel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.