Tour d'Espagne 2019 (E20) : Chevauchée fantastique et victorieuse pour Tadej Pogacar

Tour d'Espagne 2019 (E20) : Chevauchée fantastique et victorieuse pour Tadej Pogacar©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 14 septembre 2019 à 17h51

N'ayant pas hésité à attaquer à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée, Tadej Pogacar n'a jamais été rattrapé et sort Nairo Quintana du podium du Tour d'Espagne, qui sera remporté ce dimanche par Primoz Roglic.



Il y aura deux Slovènes sur le podium à Madrid ! Et Tadej Pogacar a tout donné pour arracher la troisième place à la Plateforme de Gredos. C'était, en effet, maintenant ou jamais pour mettre en difficulté Primoz Roglic ou aller chercher une place sur le podium derrière le Slovène. A la veille de l'arrivée à Madrid, les organisateurs de la Vuelta ont réservé aux rescapés de trois semaines de course une étape où les moments de plat étaient rares au fil des 190,4km tracés entre Arenas de San Pedro et la Plateforme de Gredos. Une étape dont la difficulté a été, par moments, réhaussée par la pluie qui a arrosé le peloton du Tour d'Espagne. Le début d'étape a été animé avec une succession d'attaques et la volonté des équipes Astana et Movistar de mettre un équipier à l'avant comme potentiel relais d'une offensive de grande ampleur signée Miguel Angel Lopez, Alejandro Valverde ou Nairo Quintana. La Jumbo-Visma est restée vigilante et bloqué toutes ces escarmouches, laissant un groupe de neuf coureurs sans menace potentielle, mais avec Nicolas Edet, prendre le large. Dernier coureur à pouvoir priver Geoffrey Bouchard du maillot à pois de meilleur grimpeur, Angel Madrazo a accéléré dans les pentes du Puerto de Pedro Bernardo mais sans jamais pouvoir revenir à l'avant de la course. Le coureur de la formation AG2R-La Mondiale a dès lors pu gérer tranquillement la suite de l'étape, étant assuré de monter sur le podium à Madrid ce dimanche.

Pogacar n'a pas hésité à tenter sa chance

Alors que le peloton n'a jamais laissé une énorme marge à l'échappée, ce groupe de tête a perdu petit à petit des membres pour se limiter à Ruben Guerreiro, Nicolas Edet, Sergio Samitier et Damien Howson. L'écart faible a permis à Tao Geoghegan Hart de s'extirper du peloton et rejoindre le quatuor de tête avant la montée du Puerto de Chia. C'est à ce moment que le peloton a réduit son allure pour permettre à l'échappée de reprendre le large et plus de deux minutes d'avance. Mais c'est le gros morceau de cette journée, le Puerto de Peña Negra, qui a réellement lancé la lutte pour le maillot rouge et le podium de cette Vuelta. Avant la seule montée de 1ere catégorie de cette étape, l'équipe Astana a affolé le peloton en accélérant et le réduisant à peau de chagrin. Initiée par Jakob Fuglsang, cette accélération a préparé le terrain à une offensive de Miguel Angel Lopez à 43 kilomètres de l'arrivée mais Primoz Roglic, Alejandro Valverde et Tadej Pogacar ont su immédiatement répondre, forçant le Colombien à couper son effort. Mais « Superman » avait de la suite dans les idées, remettant une couche quelques kilomètres plus loin après une offensive d'Alejandro Valverde contrée par la Bora-Hansgrohe. Mais, cette fois, il a été contré par Tadej Pogacar. Le porteur du maillot vert a surpris tout le monde, rattrapé le duo de tête formé de Tao Geoghegan Hart et Ruben Guerreiro avant de partir seul en quête d'une place sur le podium.

Quintana tombe du podium, Roglic touche au but

Perdant virtuellement la troisième place de Nairo Quintana et voyant la deuxième position d'Alejandro Valverde au classement général menacée par Tadej Pogacar, la formation Movistar s'est retrouvée contrainte de faire le jeu de Primoz Roglic en menant l'allure du groupe formé autour du porteur du maillot rouge. Mais cela n'a pas permis de calmer l'hémorragie, le Slovène de la formation UAE Team Emirates ralliant le sommet avec plus d'une minute et demie d'avance. Contre toute attente, Tadej Pogacar a creusé l'écart dans la descente puis une section ascendante sur le chemin menant vers la Plateforme de Gredos, ultime difficulté du parcours de cette Vuelta. C'est avec 1'40'' d'avance que le Slovène a entamé les 9,4km d'ascension à 3,8% de moyenne, après avoir pris des bonifications au sprint intermédiaire d'Hoyos del Espino. La dernière montée a été marquée par des offensives d'Hermann Pernsteiner puis Rafal Majka mais sans réussite et, surtout, sans reprendre de temps à un Tadej Pogacar volant ! Décroché dans le final, Miguel Angel Lopez a vu ses espoirs de maillot blanc se détricoter au fil de la pente. A l'arrivée, Tadej Pogacar a pu reprendre 1'56'' à Nairo Quintana, huitième de l'étape et s'empare de la troisième place du classement général in extremis. Alejandro Valverde, avec Rafal Majka et Hermann Pernsteiner dans la roue, a limité les dégâts à 1'32'' par rapport au Slovène alors que Primoz Roglic, après avoir manqué le coche sur le Giro, tient fermement dans ses mains son premier Grand Tour, qui pourrait en appeler d'autres à l'avenir.

Le résumé de l'étape en vidéo



CYCLISME / VUELTA 2019
20eme étape - Arenas de San Pedro-Plateforme de Gredos (190,4km) - Samedi 14 septembre 2019
1- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) en 5'16'40''
2- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 1'32''
3- Rafal Majka (POL/Bora-Hansgrohe) à 1'32''
4- Hermann Pernsteiner (AUT/Bahrain-Merida) à 1'32''
5- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) à 1'41''
6- Sergio Higuita (COL/EF Education First) à 1'49''
7- Dylan Teuns (BEL/Bahrain-Merida) à 1'49''
8- Nairo Quintana (COL/Movistar) à 1'56''
9- Mikel Nieve (ESP/Mitchelton-Scott) à 1'59''
10- Wilco Kelderman (PBS/Sunweb) à 1'59''
...

Classement général après 20 étapes (sur 21)
1- Primoz Roglic (SLO/Jumbo-Visma) en 80h18'54''
2- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 2'33''
3- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) à 2'55''
4- Nairo Quintana (COL/Movistar) à 3'46''
5- Miguel Angel Lopez (COL/Astana) à 4'48''
6- Rafal Majka (POL/Bora-Hansgrohe) à 7'33''
7- Wilco Kelderman (PBS/Sunweb) à 10'04''
8- Carl Fredrik Hagen (NOR/Lotto-Soudal) à 12'54''
9- Marc Soler (ESP/Movistar) à 22'27''
10- Mikel Nieve (ESP/Mitchelton-Scott) à 22'34''
...

Le programme du lendemain

21eme et dernière étape - Fuenlabrada-Madrid (106,6km) - Dimanche 15 septembre 2019

Vos réactions doivent respecter nos CGU.