Le sauvetage de Romain Bardet vu de l'intérieur

Le sauvetage de Romain Bardet vu de l'intérieur©Media365

Clément Pédron, Media365 : publié le jeudi 19 août 2021 à 12h45

Romain Bardet a été pris dans une chute massive à 10 km de l'arrivée lors de la cinquième étape de la Vuelta. Le leader du team DSM a été vite secouru par ses dirigeants, soucieux de refaire partir rapidement le Français, en course pour le général.


À dix kilomètres de l'arrivée de cette cinquième étape de la Vuelta, c'est la chute. Une chute massive où le leader du classement général, l'Estonien Rein Taaramäe (Intermarchés-Wanty-Gobert) est impliqué tout comme l'un des favoris, Romain Bardet (photo d'archive). À plusieurs dizaines de mètres, les voitures des directeurs sportifs s'entassent jusqu'à former un énorme bouchon. Soucieux de ne pas perdre encore plus de temps, l'un des managers de DSM saisit un vélo et court en direction de l'accident pour venir en aide au Français. C'est en tout cas ce que l'on peut distinguer dans cette vidéo postée ce jeudi par la formation elle-même, au lendemain d'un évènement qui a contrecarré les plans allemands. L'un des techniciens de l'équipe dont le nom n'est pas connu et qui porte une caméra ventrale, sprinte parmi la horde de voitures pour venir en aide à l'ancien coureur d'AG2R La Mondiale. « Romain is out » peut-on entendre. Sur le bas-côté, le leader de la formation est par terre et se plaint du genou. Alors que certains coureurs repartent, le technicien de DSM cherche la voiture médicale pour la diriger vers le Français. La panique se fait ressentir, le dauphin de Chris Froome du Tour de France 2016 a les moyens de remporter cette Vuelta.

Une Vuelta presque terminée

Face au ballet incessant des voitures des autres formations, le manager reste vigilant. Il retourne s'inquiéter du sort de Romain Bardet qui semble mieux avant de repartir en direction de sa voiture avec un vélo à la main. Après de multiples allers-retours, l'homme revient vers le coureur. Le leader de la DSM s'est relevé, éraflé de partout et repart avec une nouvelle monture et sous l'impulsion des techniciens de son équipe après quatre minutes de peur. Le natif de Brioude a ensuite eu du mal à rallier l'arrivée avec finalement douze minutes de retard sur Kenny Elissonde, le nouveau maillot rouge « On ne voulait pas d'accident, c'est terrible pour nous. Il a mal et on va voir comment ça va se passer, on ne prendra pas de décisions tout de suite. Il y a eu un impact sur son genou, toute l'équipe médicale va travailler là-dessus cette nuit. Il souffrait dans le final, donc nous allons le surveiller de près et verrons ce que demain (jeudi) nous réserve», a précisé le directeur sportif de l'équipe allemande, Matt Winston, après l'étape au micro d'Eurosport. Quoi qu'il en soit, ses chances de remporter ce Grand Tour espagnol sont malheureusement ruinées désormais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.